Ferrari Maserati Festival 2004, toujours mieux !

Ecrit le lundi 25 octobre 2004 par Olivier Desclèves, Vincent Royer

Modèles anciens ou récents de Ferrari et Maserati, formule 1, pilotes prestigieux, pour sa quatrième édition le Ferrari Maserati Festival a encore frappé un grand coup. Un rendez-vous incontournable pour les propriétaires et les passionnés.


Testarossa, F40, Modena, Dino ou même encore F2002 ex-Schumacher pour Ferrari, mais aussi Coupé, Spider ou Quattroporte pour Maserati, les propriétaires de ces voitures d’exception avaient rendez-vous les 9 et 10 octobre derniers à Magny-Cours pour la 4ème édition du Ferrari Maserati Festival.

Un événement dorénavant incontournable, organisé directement par Ferrari Maserati West Europe. Pour Patrick Morlet, responsable du réseau, ce week-end est une sorte de grande réunion de famille. « On a créé ce Festival pour son côté sportif, sa convivialité. Tous nos clients propriétaires aiment bien se retrouver entre eux. C’est une grande famille. Ils sont bien, on les accueille bien. Ils passent un week-end ici entre eux. Ils s’amusent, ils tournent avec leurs voitures. Je pense que c’est exactement l’ambiance que nous souhaitons développer et que nos clients attendent. »

Avec 400 Ferrari et Maserati présentes et 8000 spectateurs venus les admirer, la formule semble donc réussie. Pour créer cet engouement et cette ambiance, le Ferrari Maserati Festival regroupe en un seul week-end et sur la même piste des professionnels et des amateurs. Au programme, compétitions bien sûr, mais aussi présentations et démonstrations, tours de piste avec leur voiture pour les heureux propriétaires et des réceptions et déjeuners d’exception.

 Ange Barde couronné

Sur le plan sportif, c’est un championnat FIA qui retient l’attention, celui du Ferrari Challenge Trofeo Pirelli, couru sur Ferrari 360 Modena. Au volant de l’une des trois voitures du Team Monaco Motors, Ange Barde, qui décroche à l’issue du week-end son troisième titre consécutif dans cette discipline. Pour le français, il n’y a pas de secret pour remporter une telle épreuve, où toutes les voitures sont identiques. « Il y a un petit peu l’état d’esprit, la préparation et puis une expérience de la voiture. Plus on roule, plus on la connaît, et c’est comme tout, il faut s’entraîner pour pouvoir faire des résultats. (...) Pour le futur, l’année prochaine je remet le titre en jeu et je vais tacher de le défendre du mieux que je peux ! »

 Trofeo Maserati, la meilleure façon de faire courir un client

Deuxième épreuve du week-end, chez Maserati cette fois-ci, avec le Trofeo Vodafone Maserati, compétition là encore monomarque, réservée aux gentlemen drivers. Trois invités prestigieux étaient venus découvrir ou redécouvrir la formule, René Arnoux, Philippe Aliot et Jean-Pierre Jabouille.

Pour Patrick Morlet, « le Trofeo Maserati c’est la meilleure façon de faire courir un client, un gentleman driver, clés en main. En fait il s’agit juste pour le pilote de se rendre sur le circuit et après il est pris en charge sur toute la partie organisation, y compris les chambres d’hôtel, les repas, l’habillement... C’est extrêmement bien organisé, c’est une grosse structure, très professionnelle. Ca se passe sur de très beaux circuits. C’est une formule exceptionnelle pour quelqu’un qui veut faire du pilotage pratiquement comme un pilote usine.

La voiture est la même pour tout le monde. Il y a 26 voitures qui sont directement gérées par l’usine, avec un staff de techniciens. Il y a sept courses dans l’année, sept meetings. On peut éventuellement partager la voiture avec un autre pilote puisque les courses font 40 minutes avec un arrêt obligatoire. On peut aussi participer à une ou deux courses, tout est possible. Mais l’intérêt c’est d’avoir des gens qui font toute la saison, les sept meetings, pour constituer une belle grille. »

 « On est très près des clients et des clubs »

Avant tout destiné aux propriétaires de GT au cheval cabré ou au trident, le Festival leur permet également d’accéder à la piste au volant de leurs autos lors de longues plages horaires réservées. Car contrairement à beaucoup d’autres marques, les propriétaires et les clubs sont ici considérés comme il se doit.

« On est très près d’eux. Notamment je m’occupe des relations entre l’importation et le club Ferrari et le club Maserati, explique Patrick Morlet. On les aide, on leur organise des sorties. Parce que les clients des clubs sont nos clients automobiles, bien entendu, on est très près d’eux, on suit leur évolution, leurs organisations. On est pratiquement présent sur toutes les organisations des clubs. »

 Point fort du week-end, le show F1

Comme l’an dernier, le point fort de ce week-end aura sans aucun doute été le show F1. Des F1 de la Scuderia de toutes époques, évoluant ensemble et dans des cadences plus que raisonnables.

« C’est très intéressant parce qu’à Maranello ils ont créé un département qui s’appelle F1 Clienti. Ils récupèrent des voitures qui ont courues, des saisons précédentes. Ils les reconditionne, les révise et ils les proposent à la vente à certains propriétaires. Ils proposent ensuite de les entretenir et de les faire rouler dans certaines manifestations. J’ai fait la demande pour avoir ce show F1, comme l’année dernière d’ailleurs, et on a la chance de pouvoir regarder ces voitures. En plus comme pilote invité on a René Arnoux, qui tourne sur une voiture, une ex-Schumacher de 2002. »

 Maserati MC12, la grande absente

Seul ombre au tableau de ce week-end, l’annulation du show MC12. La nouvelle Maserati de compétition n’apparaîtra pas en piste en France à Magny-Cours comme prévu. Alors, quand la verra-t-on enfin rouler ? « En principe elle devrait participer aux deux dernières courses du championnat FIA GT. Pour l’année prochaine, on ne connaît pas encore le programme sportif. Il y a beaucoup de gens qui parlent des 24 heures du Mans, mais tout ça c’est très très loin. Je pense que cela dépendra du développement de la voiture, de ses résultats, de tout un ensemble de choses. Mais je pense que la voiture a un très beau potentiel. »

Un très beau potentiel pour la MC12, comme pour le Ferrari Maserati Festival qui ne cesse de se bonifier avec les années. Alors vivement la 5ème édition !




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS : Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Ferrari - Fiat - Iveco - Juridique - La vie des clubs - Lamborghini - Lancia - Maserati - Sport - Sur internet - Podcasts
Abarth, Autobianchi, Alfa Romeo, FIAT, Lancia, Ferrari, Lamborghini, Maserati sont des marques déposées. Les marques, logos et photos, cités ou utilisés dans ce site
sont la propriété exclusive de leurs propriétaires respectifs et sont protégés par la loi du copyright.
Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2017