Fiat Stilo Multiwagon 1.9 Multijet 126 Emotion

Ecrit le vendredi 10 septembre 2004 par Philibert Bacot, Vincent Royer

Depuis quelques temps, les petits monospaces compacts ont remplacés les breaks. Ceux qui subsistent sont plus esthétiques que pratiques. Avec la Stilo Multiwagon, le break s’offre pourtant une nouvelle jeunesse.


Version break de la Stilo, la Stilo Multiwagon est apparue en novembre 2002. Reliftée comme l’ensemble de la gamme en début d’année, il s’agit d’un vrai break. Elle veut même aller plus loin puisqu’elle propose à ses occupants de multiples configurations, de sièges notamment. Une caractéristique qui provient d’une autre catégorie de véhicules, les MPV MPV Symbole de Multi Purpose Vehicle .

 La Stilo Multiwagon est plutôt taillée à la hache

Extérieurement, la Stilo Multiwagon reprend les traits de la version 5 portes dans sa partie avant. Elégante, elle arbore des poignées de portes peintes couleur carrosserie, tout comme les petits rétroviseurs rectangulaires.

Contrairement aux rondeurs des moulins du nord de la région parisienne, la Stilo Multiwagon est plutôt taillée à la hache. Ses arrêtes sont bien apparentes et la partie centrale de son capot est comme creusée dans la carrosserie.

Des baguettes viennent protéger la peinture des pare-chocs et des portes. Une grande place est faite aux surfaces vitrées sur les côtés, comme à l’arrière.

Les barres de toit sont de série, comme la grosse poignée qui permet d’ouvrir très facilement le coffre. L’ouverture de la lunette arrière indépendamment du hayon est malheureusement maintenant proposée en option. Elle l’était de série avant le relifting.

 Puissance, couple et silence

Motorisée par la version défiscalisée du moteur 1,9 Multijet de 140 ch, notre Stilo Multiwagon n’en affiche que 126. Puissance, couple et silence sont les trois atouts de ce moteur, très souple et très agréable quelques soient les conditions de circulation.

Disposant de quatre cylindres et de quatre soupapes par cylindre, actionnées par un double arbre à came en tête, ce moteur est bien connu chez les italiennes. Il propulse la Stilo Multiwagon à 195 km/h en vitesse de pointe et ne nécessite que 5,6 litres de carburant aux 100 kilomètres en cycle mixte -7,8 en cycle urbain et 4,4 en extra-urbain.

Il est accouplé à une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports.

 Une qualité trop stricte

Avec ses 4,51 m de longueur, 1,75 de largeur et 1,57 de hauteur, la Stilo Multiwagon offre une habitabilité et surtout un coffre exceptionnel. Le plus grand de sa catégorie avec 510 litres portés à 1 480 une fois la banquette 1/3-2/3 rabattue, soit presque autant qu’un Renault Scénic.

Le coffre, au plancher plat pour faciliter le rangement, est équipé de crochets d’arrimage et d’une prise 12 volts. A noter, la roue de secours est ici remplacée par un kit de réparation, augmentant par la même occasion les rangements, déjà nombreux.

A l’intérieur, si c’est un sentiment de qualité que provoque la Stilo immédiatement, c’est une qualité trop stricte. On aurait aimé un peu plus de fantaisie. Tout est bien à sa place, l’espace est rationalisé au maximum. L’habillage intérieur est bi-colore, plus clair dans la partie inférieure de la planche de bord, mais l’ensemble manque de gaieté.

Lisse, la planche de bord est équipée de deux boîtes à gant dont une réfrigérée. Les vitres avant et arrière sont électriques, la climatisation bi-zône est de série, tout comme le régulateur de vitesse.

Le volant regroupe les commandes de l’autoradio, quant au tableau de bord, il affiche sobrement l’essentiel autour de l’écran de l’ordinateur.

 La Stilo ne peut que convaincre

Seul point noir, le siège passager. Equipé d’une tablette type aviation utilisable en table une fois le siège rabattu, il ne nous a pas convaincu. D’autant plus qu’il ne permet pas non plus à son occupant de voyager à son aise : les genoux étant trop près de la boîte à gants.

Pour le reste, la Stilo ne peut que convaincre. Ses sièges, relativement fermes, retiennent bien les occupants. Les suspensions sont bonnes, plus souples que sur les autres modèles du constructeur, favorisant une excellente tenue de route.

Sur le plan de la sécurité, la Stilo Multiwagon est équipée de série de l’ABS avec correcteur de freinage EBD EBD Symbole de Electronic Brakeforce Distribution. Répartiteur de freinage capable d’exercer une action de freinage maximale sur chaque roue proche du blocage. , et des airbags frontaux et latéraux.

Avec un diamètre de braquage de 10,5 mètres, la Stilo Multiwagon se révèle maniable et pratique aussi bien à la ville qu’à la campagne. Elle saura d’ailleurs sortir des routes goudronnées pour emprunter les petits chemins escarpés. S’il ne s’agit pas d’un 4x4, sa hauteur majorée lui permet cependant de passer sur les terrains les plus abîmés.

Disponible à partir de 15 810 € en version essence, cette Stilo Multiwagon offre donc confort et fonctionnalité, dans un environnement où la qualité prime sur la gaieté.

A visiter



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS : Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Ferrari - Fiat - Iveco - Juridique - La vie des clubs - Lamborghini - Lancia - Maserati - Sport - Sur internet - Podcasts
Abarth, Autobianchi, Alfa Romeo, FIAT, Lancia, Ferrari, Lamborghini, Maserati sont des marques déposées. Les marques, logos et photos, cités ou utilisés dans ce site
sont la propriété exclusive de leurs propriétaires respectifs et sont protégés par la loi du copyright.
Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2017