Inforad, l’anti-radar légal

Ecrit le lundi 4 juillet 2005 par Vincent Royer

Un avertisseur de radars légal ? Oui, mais uniquement pour les radars fixes. Depuis plus d’un an, cet équipement fait un tabac et une nouvelle version, améliorée, vient d’être commercialisée.


Un petit boîtier, noir, pas plus grand qu’un paquet de cigarettes, à placer sur le tableau de bord, derrière le pare-brise. Un câble USB, permettant de le connecter à son ordinateur, pour les réglages et mises à jour. Un adaptateur permettant de brancher le câble USB sur la prise allume-cigare de la voiture, transformant le câble en câble d’alimentation. Voici les éléments contenus dans la boîte de l’Inforad. Une antenne externe est disponible en option pour les voitures équipées d’un pare-brise athermique.

 Une utilisation simplissime

Véritable récepteur GPS, il contient en mémoire l’ensemble des positions des radars fixes de France, d’Allemagne, d’Autriche, du Benelux, du Royaume Uni et de Suisse. Car la fonction principale de l’Inforad est bien d’avertir de la présence de radars fixes. L’utilisation est on ne peut plus simple. Il suffit de brancher le boîtier dans la voiture, et après un temps plus ou moins long pour se synchroniser avec les satellites, l’avertisseur est opérationnel. Suivant les endroits, nous avons attendus entre 30 secondes et plusieurs minutes pour la synchronisation.

L’Inforad avertie ensuite de la présence de radars fixes par des diodes lumineuses et des signaux sonores. Via le logiciel à installer sur son ordinateur, on peut modifier les préférences : avertir plus ou moins longtemps à l’avance, rajouter de nouveaux radars, ou même rajouter des lieux personnels que l’on juge dangereux. La connexion à l’ordinateur permet également de mettre la base de données à jour.

Celle-ci est constamment actualisée. L’accès aux mises à jour est gratuit la première année. Ensuite il faudra s’acquitter d’un abonnement mensuel de 3 euros, soit 36 euros par an.

 Trois nouvelles fonctionnalités

Depuis le mois de mai, l’Inforad a légèrement évolué, offrant trois nouvelles fonctions. Il intègre désormais un limiteur de vitesse qui vous prévient lorsque vous dépassez la vitesse que vous aviez préalablement paramétré. Un enregistreur de parcours vous permet de récupérer les données de votre trajet dans un fichier utilisable par Microsoft Autoroute 2004. Il est alors possible d’analyser votre itinéraire.

Mais la véritable nouveauté, la seule réellement utile, est la reconnaissance du sens des radars. Finies les fausses alertes et les bips intempestifs. Désormais seuls les radars qui vous concernent sont signalés.

 Utile ou gadget ?

Enfin, pour ceux qui possèdent également un logiciel de navigation, sur assistant personnel ou sur ordinateur portable, l’Inforad est un véritable récepteur GPS qui pourra être utilisé comme tel, et exploité par le logiciel de navigation. L’Inforad apparaît ainsi comme une porte d’entrée dans le monde de l’assistance par GPS.

Limité dans ses fonctionnalités, il ne fait quasiment que signaler les radars fixes, l’Inforad n’est pourtant pas limité dans ses capacités. Il saura donc répondre aux attentes des novices grâce à son extrême simplicité d’utilisation. Une fois un peu plus aguerries, ces utilisateurs pourront franchir le pas de la navigation par GPS sans trop de frais, en utilisant le boîtier comme récepteur GPS. Heureusement, car en tant que simple avertisseur de radars, l’Inforad n’est pas d’une grande utilité. La liste est connue et surtout, il est essentiel de respecter les limitations de vitesse, pour la sécurité de tous.

L’Inforad est proposé à 99 € chez un grand nombre de buralistes, marchands de journaux, garagistes, stations services et centres autos.

A visiter



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007