Lancia Stratos Chardonnet Groupe 4 - Vainqueur Monte-Carlo 1979

Ecrit le vendredi 15 février 2008 par Vincent Royer - 1 commentaire(s)

Pour la création de l’Amicale André Chardonnet, l’Autobianchi Club de France accueille sur son stand la Lancia Stratos vainqueur de l’extraordinaire Monte-Carlo 1979 aux mains de Bernard Darniche. L’occasion de revenir avec lui sur cet exploit.


Cette année, l’Autobianchi Club de France agrandit son stand et expose deux autos. Aux côtés de la petite A112 Abarth de la Coupe Autobianchi, on retrouve la fabuleuse Lancia Stratos de l’écurie Chardonnet. Une Lancia ? Oui, car le club profite également du salon Rétromobile pour symboliser la création de l’Amicale André Chardonnet.

"C’est une voiture qui a été imaginée par l’équipe Lancia Italie pour faire de la compétition, explique Bernard Darniche, vainqueur du Monte-Carlo 1979 à son volant et vice-président de l’Amicale André Chardonnet. C’est une voiture de course. En fait moi je sortais de l’équipe Alpine, qui était l’équipe championne du monde, qui gagnait tout. Et chez Lancia ils avaient un peu ’les boules’ comme on dit, de voir ces voitures gagner. Du coup Lancia, en l’occurrence Cesare Fiorio, a lancé l’étude et la fabrication d’une voiture de course pour battre les berlinettes, avec les réglements du moment. En est sortie la Lancia Stratos. Formidable voiture de course.

J’ai eu l’incroyable opportunité, et la grande chance aussi, de pouvoir sortir de chez Alpine et d’entrer de plein pied au volant de cette Lancia Stratos. J’ai forcé le destin parce que l’on ne me l’a pas proposé. Nous l’avons d’abord louée. Nous nous sommes imposés en gagnant des courses et nous avons créé Lancia France. Le fait de gagner des courses nous avait permis de montrer que le potentiel d’exploitation publicitaire, avec toutes ces victoires, était positif pour la marque Lancia. Une marque qui, à cette époque il faut le rappeler, a été jusqu’à vendre 18 000 voitures en France. Ce qui n’est pas anecdotique pour une marque comme Lancia."

 La Stratos en bref

Vincent de Fresquet, à l’origine de l’Amicale André Chardonnet et président de cette association, revient sur l’histoire de la Stratos. "Elle a commencé à être mise au point en 1971 pour courir, explique-t-il. Elle a fait quelques épreuves en tant que prototype en 1973 mais en fait sa vraie carrière sportive a commencée en 1974 avec en 1975, le titre de championne du monde des rallyes. Elle a continué jusqu’en 1981 officiellement, et certaines jusqu’en 1982 et dans des petits rallyes même jusqu’en 1986. Elle a donc eu en plus une longévité en course automobile exceptionnelle. C’est une auto qui a quand même gagné pendant sept saisons consécutives des rallyes, ce qui n’est jamais quasiment arrivé à une voiture de rallye.

Petite anecdote concernant l’homologation de cette voiture. Pour courir en Groupe 3 et en Groupe 4, elle devait être produite au moins à 500 exemplaires. On le sait aujourd’hui les 500 exemplaires n’ont jamais été fabriqués. On en compte entre 400 et 500 pour faire simple. Il y a en tous cas eu 500 moteurs, ça c’est sûr. L’histoire de l’homologation est quand même assez rigolote et on reconnait toutes les idées malignes des italiens. Ils ont convoqués les gens de la FIA en fin de matinée pour voir les premières 250 dans un lieu de Turin. On les a gentiment invités à déjeuner, un bon déjeuner. Et pendant le temps du déjeuner, les 250 voitures sont parties sur un autre site où sont arrivés les gens de la FIA pour compter les 500 Stratos homologables. C’est le petit côté italien amusant mais bien révélateur de leur personnalité."

 Une voiture identique à son état d’époque

"Ben je rentre à la maison, rigole Bernard Darniche en s’installant dans le bacquet. Quand je rentre dans le siège, j’ai vraiment l’impression que c’est le mien. Je sens que c’est mon siège. Donc j’ai l’impression de rentrer chez moi après une longue absence de 28 ans.

Il y a 99% de très bons souvenirs. D’abord il y a eu 43 victoires je crois, donc c’est quand même assez significatif. Et puis cette voiture était, et est toujours, une voiture mythique. J’ai eu le privilège et la grande chance de pouvoir la conduire au sein d’une équipe qui s’est faite d’une façon quasiment empirique mais qui s’est soudée autour d’un projet, autour d’un homme, autour d’un système. Une équipe qui a donné des résultats jusqu’à aujourd’hui je crois inégalés par rapport aux moyens investis, par rapport à la petite équipe que nous étions, par rapport au challenge que nous nous étions mis. Parce que nous allions courir dans le monde entier quand même, contre des équipes d’usine structurées. Et nous étions là comme une espèce de poil à gratter. L’équipe Chardonnet c’était le poil à gratter du championnat du monde des rallyes, et même d’Europe, de France et d’Italie ! Nous étions partout, omniprésents, nous étions dans tous les coins et nous gagnions beaucoup. Donc c’est beaucoup de bons souvenirs.

Et ce qui est très plaisant c’est que cette voiture est dans l’état où elle était parce que ce sont les copains qui s’en occupaient à l’époque qui l’ont remise en état... il ne manque plus qu’Alain Mahé à côté et puis ça pourrait repartir.

A visiter

1 commentaire


  • Super de voir cette interview de Darniche plus de 30 ans après son exploit du MC ! La Stratos, une voiture mythique qui a laissé des souvenirs à toute une génération d’amateurs de rallyes. Mais elle a perdu ses plaques du Monte Carlo, on dirait ?
    J’ai vu Darniche à la ronde hivernale de Serre-Chevalier (bien avant la création du trophée Andros) sur la Stratos avec une maîtrise hallucinante des dérapages dans les virages. Bref, un AS de la glisse, ce pilote qui connaissait sa monture sur le bout des doigts ! Bravo et encore merci pour le plaisir de le revoir aujourd’hui.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS : Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Ferrari - Fiat - Iveco - Juridique - La vie des clubs - Lamborghini - Lancia - Maserati - Sport - Sur internet - Podcasts
Abarth, Autobianchi, Alfa Romeo, FIAT, Lancia, Ferrari, Lamborghini, Maserati sont des marques déposées. Les marques, logos et photos, cités ou utilisés dans ce site
sont la propriété exclusive de leurs propriétaires respectifs et sont protégés par la loi du copyright.
Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2017