Patrice Duclos, « Des questions se posent sur le positionnement du coupé Abarth »

Ecrit le mercredi 6 octobre 2010 par Vincent Royer

Patrice Duclos, directeur de la marque Abarth en France, revient sur les nouveautés exposées par la marque au Mondial de l’auto 2010 : les kits Esseesse pour les 500C et Punto Evo, ainsi que la nouvelle couleur grise.


Patrice Duclos, quelles sont les nouveautés exposées au Mondial de Paris ?
On présente en particulier les kits Esseesse. C’est la chose principale sur le stand aujourd’hui. Et sur 500C, puisqu’on est devant cette voiture, sur 500 C, nous avons un kit qui était déjà présent sur la berline et qui amène la voiture jusqu’à 160 ch, avec une préparation châssis comme à l’habitude. Donc changement des ressorts de suspension, et une nouveauté aussi, l’apparition de l’amortisseur Koni, puisqu’on change aussi l’amortisseur, avec une valve FSD qui permet de moduler le comportement de l’amortisseur en fonction du rythme de roulage.

Aujourd’hui pour le produit 500C, qu’on a lancé au mois de juin, on lance cette déclinaison préparation, augmentation de la puissance moteur, personnalisation et on renforce le coté sportif, pour le coup-là, sur la 500C.

Comme vous le savez, le réglage amortisseur-ressort sur une 500C n’est déjà pas le même que sur une berline. Et donc avec le kit, là aussi on maintient cette différence avec la berline, et donc en termes de châssis on est sur un équipement un petit peu différent, un petit peu amélioré. Evidement après on retrouve le système de freinage plus performant, changement de disque, changement de jantes, mais voila, la principale différence avec une 500C berline se situe au niveau des amortisseurs.

Au niveau des performances ?
En termes de performances, 160 ch, on gagne toujours un petit peu de couple évidement. On a essayé aussi de juguler le réglage moteur avec l’agrément de la boite robotisée, qui apporte un agrément différent. Et notamment ça nous permet de retravailler les cartographies moteur pour avoir une puissance et un couple qui sont atteints plus bas que sur la berline

Sur la berline il y a aussi la boite robotisée ?
Non. Aujourd’hui sur la berline vous n’avez pas la boite robotisée. Elle n’existe que sur le cabriolet. C’est une évolution qui est dans les tablettes pour la berline, mais qui viendra, je pense, d’ici la fin de l’année 2011.

En termes de coûts, d’installation, il y a toujours un kilométrage maximum pour pouvoir installer le kit ?
Il y a effectivement une restriction sur le kilométrage. On est sur 10 000 km, ou alors dans la première année, si on n’a pas atteint les 10 000 km la première année de possession du véhicule. Ou alors lorsqu’on achète sa voiture neuve, on peut évidement le monter tout de suite. Ça nous permet comme ça de préserver un petit peu la voiture, par rapport aux problématiques de garantie. C’est bien d’essayer d’installer les choses pendant les 2 ans de garantie officielle de la voiture.

Et le cout, alors le cout évidement il va être proche de celui qu’on a sur une 500. Je ne vous le donnerai pas exactement. On en avait déjà évoqué un petit peu l’enveloppe, on est aux alentours d’un petit peu plus de 3000 euros posé. Sachant que l’on est en termes de temps de pose, mis à part les amortisseurs qui vont peut être rallonger les choses d’une petite heure, on est à peu près sur la même chose. Donc je pense que si on veut donner une fourchette large, on va être entre 3100, qui est le prix du kit actuel sur une 500, et 3500 euros maximum. Il n’est pas encore fixé. On communiquera le prix du kit quand on aura la commercialisation, et donc je pense, fin du mois d’octobre.

 180 ch pour la Punto Evo Abarth Esseesse

Deuxième nouveauté du stand, le kit Esseesse pour la Punto Evo. Par rapport à celui de l’ancienne Grande Punto, y a-t-il des modifications ?
C’est quelque part un chamboulement par rapport à ce qui existait sur Grande Punto, puisque sur Grande Punto il y avait une préparation mécanique importante, et nous avions notamment un changement de turbo, des choses comme ça qui impliquaient beaucoup de main d’œuvre et évidement une performance accrue. Là sur Punto Evo, nous arrivons en termes de puissance moteur à la même performance que sur la Grande Punto, c’est à dire 180ch, mais le travail qui est fait sur Punto Evo pour atteindre cette puissance, c’est simplement de la gestion électronique, avec le travail du filtre à air également qui apporte son lot de puissance… Mais voilà, l’essentiel c’est de la gestion électronique. On n’a plus cette intervention lourde où il faut déposer le turbo, en remonter un nouveau, etc.

Après dans les caractéristiques, on retrouve les spécificités du kit Esseesse. C’est çà dire le changement des ressorts. Là aussi sur Punto Evo le changement de l’amortisseur, avec l’apparition d’un amortisseur Koni, comme sur 500C, les freins renforcés. Nous sommes sur l’esprit du kit également à l’identique de 500C.

Maintenant, comme je vous dis, le fait que l’on n’ait pas ces gros changements sur le moteur, ça va aussi nous permettre de pouvoir abaisser le prix du kit qui était quand même élevé, c’est vrai, pour une Punto, parce que ça demandait de la main d’œuvre. Là, on va revenir sur un positionnement qui se rapproche de celui de 500.

Autre nouveauté, un gris pour la 500.
En fait on présente ici une 500 avec une déclinaison couleur qui est tirée de la version 500C, que l’on a présentée au mois de juin. L’idée c’est que l’on puisse personnaliser un petit plus la 500, et qu’elle bénéficie de ce qu’on a amené comme nouveautés sur la version 500C, qui rencontre un gros succès. On s’est dit pourquoi pas, puisqu’on est très sollicité sur les couleurs, sur les cuirs, notamment le fameux cuir marron qui a été présenté dans la livrée de présentation de 500C. Se sera disponible, je pense, vraisemblablement, début de l’année 2011. Pour l’instant, c’est une première présentation à Paris, et puis on mettra ça au catalogue début 2011. En termes de tarifs, évidement on reste exactement sur ce que vous connaissez sur 500C, donc il n’y a pas de changement particulier de ce point de vue là.

 Le coupé Abarth sera bien commercialisé

Un mot sur le stand, parce qu’il y a une surprise qui avait été annoncée, et là, rien…
C’est vrai que l’on parlait beaucoup de surprise chez Abarth. Moi-même, effectivement, j’espérais, j’avais parlé de la possibilité qu’on…, en tout cas qu’on travaillait à présenter quelque chose. Malheureusement j’ai envie de vous dire, ne serait-ce que d’un point de vue personnel, pour la marque, en France, on n’a pas pu profiter de cette présentation sur Paris, pour diverses raisons.

Aujourd’hui le projet est bien là. Le projet sortira. Maintenant, comme vous le savez, on est dans un bouleversement depuis quelque mois pour le groupe Fiat, avec l’acquisition notamment de Chrysler. Donc il y a beaucoup de changements qui se font et qui sont à venir, de croisées qui vont se faire entre les marques. Et donc on est en train aussi, par rapport à la présence du Coupé Abarth, puisque l’on parle d’un Coupé, très officiellement, d’essayer de repositionner tout cela par rapport à notre univers de marque aujourd’hui. Des questions se posent, des questions stratégiques, des questions commerciales, donc on reporte à plus tard la présentation du produit.

L’idée, tout ce qui a été dit dans la presse, ce qui a été dit par chez nous, effectivement, l’idée de base c’est que l’on ait un Coupé propre à la marque, avec une vraie personnalité, avec une carrosserie qui nous soit propre et qui ait surement la signature de quelqu’un de reconnu. Après, comme toujours dans un groupe automobile, on a des contraintes économiques, des contraintes industrielles, des contraintes stratégiques. Donc malheureusement, on tarde un petit peu. Mais je vous assure que les choses sont bien ancrées.

Un mot sur Abarth en France. Comment s’est passée l’arrivée de 500C et Punto Evo ?
Alors aujourd’hui nous sommes très satisfaits. Parce qu’évidement, une marque comme Abarth, c’est une marque qui vit aussi grâce à l’actualité des produits. Il faut qu’elle soit nourrie, qu’elle soit riche, donc on travaille avec notre réseau et avec la maison mère, pour que justement on puisse proposer des nouveautés.

Pour une petite marque comme Abarth, dans le groupe Fiat, on a quand même amené deux nouveautés importantes cette année, depuis le mois de juin. Et ça nous permet d’afficher des niveaux de commande qui sont en progression de 18 % par rapport à l’année dernière.

Evidemment, il y a un très gros engouement sur 500C. Il y avait une grosse attente. On est complètement dans ce qu’on s’était fixé en termes de cible, puisque l’on a réussi à capter beaucoup plus de femmes, qui se sont intéressées au produit 500, et en version Abarth avec la version robotisée. On sait qu’on vend des cabriolets aux femmes, donc notre découvrable est totalement dans la cible.

Punto aussi avait un gros challenge à relever, puisque Punto c’est une pierre importante dans l’aspect sportif que l’on donne à la marque. Et aujourd’hui, on est là aussi dans le trend de ce que l’on s’est fixé. C’est à dire que l’on est encore aux alentours de 20 % de notre mixte. On n’avait pas l’ambition de faire plus aujourd’hui. C’est un produit très polyvalent, un produit très abouti, beaucoup plus différenciant de la Fiat. Il a trouvé son public, donc on est satisfaits.

Et puis l’histoire continue pour la marque. Il y aura des choses à venir. On est en train de commercialiser les premières Tributo Ferrari. On est aussi relativement satisfait par rapport à ça. Parce que si l’on en voit moins, parce que c’est quelque chose un peu mis à part par rapport à la commercialisation classique. Une Tributo Ferrari, on a un peu moins d’une centaine d’exemplaires pour la France, 90. Aujourd’hui, on a vendu plus de 60 voitures, et on a commencé la commercialisation fin juillet. Donc on est très satisfaits du produit.

 90 Tributo Ferrari pour la France

Un mot peut-être sur cette voiture. Ses caractéristiques, ses spécificités ?
Il y en a 1695. 1199 seront commercialisées en rouge Modena, le rouge Ferrari, un petit peu orangé, et puis après il y a une déclinaison qui va se faire entre le jaune Scuderia, le gris Fiorano et le bleu du lancement de la California, un bleu un petit peu pale.

En fait, au fil de l’eau on va fabriquer ces voitures dans l’ordre des couleurs. On fait les 1199 premières en rouge, après il y aura la version jaune, après il y aura la version bleue et après la version grise et ce jusqu’à la fin de l’année 2011. Sachant que vous allez avoir à peu prés 200 voitures jaunes, à peu près 80 grises et la même chose en bleu. Donc ce sont des produits très exclusifs. C’est un produit personnalisé, évidemment, série limitée, qui fait 180 ch, qui est disponible uniquement avec la boite robotisée. 180 ch, ça veut dire 20 ch de plus que la version Esseesse sur laquelle elle est basée. Tout un habillage carbone, toute une personnalisation du véhicule, une sellerie spécifique, un système d’alarme avec le repérage par satellite, tout un tas de petits services, qui sont offerts au client dans le package Tributo Ferrari.

Vous disiez qu’elle est commercialisée différemment ?
Elle est commercialisée différemment parce que notre réseau de distribution n’est qu’intermédiaire. L’activité de la société Abarth, Abarth SPA, passe aussi par la commercialisation en direct auprès du client final de séries spéciales. La Tributo Ferrari fait partie de ces séries spéciales, et à ce titre la marque s’appuie sur son réseau pour gérer la logistique et l’administratif des choses. Mais le réseau est intermédiaire dans ce cas là, et pas partie prenante comme dans la distribution classique des Abarth, où par exemple Abarth France facture une Abarth au réseau. Là ce n’est pas le cas, c’est Abarth SPA, en Italie, qui facture directement le client. Et le client règle directement à Abarth en Italie

Pour passer commande de l’une des trente Tributo Ferrari qui sont encore disponibles pour la France, c’est donc toujours chez son distributeur qu’il faut se rendre ?
Chez un distributeur, évidement, puisque c’est le point d’entrée. Pour le client Lambda, il est évident que c’est quand même plus simple d’aller voir son distributeur Abarth, qui est bien au courant des choses, qui est bien en liaison avec nous et bien au fait des choses, pour passer commande de sa Tributo, évidement.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007