500 000 moteurs Firefly produits au Brésil

par Vincent Royer

L’usine Fiat de Betim, au Brésil, vient de produire son 500 000ème moteur essence Firefly depuis 2016.

Lancé en 2016, le moteur essence Firefly, successeur du mythique moteur Fire, a été développé au Brésil en lien avec les équipes Fiat Chrysler Automobiles du reste du monde. C’est l’usine brésilienne de Betim qui a été la première à le produire, pour le marché sud-américain, mais pas seulement. Aujourd’hui 50% de la production est en effet exportée en Italie et en Pologne, les deux pays où sont majoritairement implantées les usines Fiat.

Et la semaine dernière, cette usine Fiat brésilienne a produit son 500 000ème moteur essence Firefly. Il s’agit d”une version 3 cylindres 1 litre.

En pleine phase d’expansion, la production de ce moteur est assurée à Betim par 800 employés qui en fabriquent pas moins de 1 300 par jour. Il faut dire que c’est ce petit moteur essence que l’on retrouve notamment dans les nouvelles versions hybrides des Panda et 500, mais aussi dans la 500X ou, pour l’Italie uniquement, dans la Lancia Y. Il se décline en versions 3 cylindres 1.0l et 4 cylindres 1.3l. Ce moteur en aluminium représente à ce jour la plus forte exportation de moteurs de l’histoire de FCA au Brésil.

Considérée comme l’une des usines de moteurs les plus modernes au monde, l’usine de Betim dispose d’environ 160 robots. Elle est installée au sein du pôle automobile de Betim qui emploie 2 300 personnes. En 2021, elle devrait devenir le plus grand centre de groupe motopropulseur d’Amérique latine.

En images

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

vulputate, porta. sed lectus felis ut ultricies consectetur id