Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155 ch Selective

par Vincent Royer
1 commentaire

Petite mais costaud. Tel pourrait être l’adage de l’Alfa Romeo Mito. Au programme, sensualité, sportivité, plaisir et innovation. Oui mais à quel prix ? Verdict.

Sur la planète automobile, on distingue deux sortes de voitures. Celles qui ne sont que moyen de transport, et les autres, moins nombreuses, synonymes de plaisir, de passion. La nouvelle petite Alfa Romeo fait sans aucun doute partie de cette seconde catégorie.

En tous cas le constructeur a réuni tous les ingrédients pour qu’il en soit ainsi. Tout sauf le nom peut-être, Mito. Contraction de Milan, capitale européenne de la mode où cette Alfa a été conçue, et Torino, Turin, où elle est fabriquée, ce nom laisse planer un zeste d’interrogation, voir de moquerie en français. Un frein à sa réussite ? Pas sûr, car la Mito possède de sacrés arguments.

Plus coupé que citadine

A commencer par sa robe, très mode. Les références à sa grande sœur, la très exclusive 8C Competizione, sont omniprésentes. Dessin en trèfle qui orne le bouclier avant, forme des projecteurs en gouttes, courbes rebondies ou bien encore feux arrières ronds à LEDs sont autant de traits caractéristiques de la 8C.

Notons au passage que les feux, ou plutôt leur cerclage peut être personnalisé avec 13 teintes différentes ou, comme ici, du chrome.

Respirant la sportivité, cette Alfa se distingue de ses concurrentes en ne proposant pas de version 5 portes. La Mito se rapproche d’ailleurs plus d’un coupé que d’une citadine avec ses portes sans montant supérieur. Du coup, la Mito ne devrait pas venir faire de tort à l’autre compacte de la marque, la 147.

« La sportive la plus compacte jamais présentée »

Les ambitions du constructeur sont d’ailleurs audacieuses pour cette Mito : proposer à une nouvelle génération d’alfistes la sportive la plus compacte jamais présentée. C’est donc tout naturellement que l’on retrouve le même esprit sportif à l’intérieur avec des plastiques malheureusement de qualités inégales mais rappelant le monde de la compétition. Cinq finitions dont une imitation carbone sont proposées.

Le volant se règle en hauteur et en profondeur et les sièges avant, très enveloppants, assurent un maintien idéal. Quant à l’arrière, pour assurer les mêmes prestations, seules deux places sont présentes. Il faudra retenir la banquette arrière rabattable et fractionnable 1/3-2/3 pour avoir en option 5 places. A condition de ne pas être claustrophobe…

Avec 270 litres, le coffre est lui plus qu’acceptable.

Légère, agile et innovante

En mettant le contact, une première surprise nous attend. Même si l’on est loin du mythique bruit Alfa Romeo, notre moteur essence 1.4 Turbo Jet émet une jolie sonorité. Le 4 cylindres ne demande qu’à libérer ses 155 ch. C’est chose faite à 5500 tr/mn. Le levier de vitesses est bien situé et le passage des rapports de la boite 6 est précis. La direction assistée électrique reste suffisamment ferme pour que l’on ressente correctement la route, donnant au conducteur une impression de maitrise.

La sportivité passe aussi par le poids. Et contrairement aux 159, Brera et Spider, cette Alfa est légère. Elle n’affiche que 1145 kg sur la balance, obtenant un rapport poids/puissance meilleur de plus d’un tiers à la moyenne du segment.

Si le châssis est celui de la Grande Punto, il a largement été optimisé et rigidifié pour permettre des conduites plus sportives. Le roulis a d’ailleurs été fortement diminué grâce à l’utilisation de ressorts de rappel dans les suspensions. Ils interviennent lors des phases d’extension pour réduire la course des amortisseurs. Grâce à eux, Alfa a pu supprimer la barre antiroulis, allégeant ainsi la voiture tout en préservant le confort en absence de contrainte, donc à faible vitesse. En théorie car en pratique, si le roulis est bien contenu, les aspérités des routes altérées se ressentent très bien.

DNA, ou comment modifier les paramètres de l’auto à la volée !

Seconde innovation, le DNA pour Dynamic Normal All weather. Il s’agit en fait d’un petit bouton qui, à l’image du manettino des Ferrari, permet d’influer directement sur certains paramètres de l’auto comme la cartographie moteur, la direction, les freins ou le contrôle de stabilité. En mode normal, la voiture assure une conduite détendue en toute sécurité. En passant le DNA en mode Dynamic, le comportement devient plus sportif : la direction se durcie, le moteur devient plus vif et offre un overboost. Le couple normal de 206 Nm passe ainsi à 230 Nm à 3000 tr/mn. Les aides électroniques se font plus discrètes et le différentiel électronique Q2 s’enclenche pour un maximum de sensations et de plaisir.

A contrario, le mode All weather permet une conduite plus facile de la voiture dans toutes les conditions d’adhérence et notamment sur route mouillée ou enneigée.

A terme, le DNA interviendra aussi sur les suspensions. Ce sera notamment le cas sur la future version GTA de 230 ch qui recevra une boite à double embrayage.

Sûre de série, trop d’options confort

Le DNA est proposé dès le premier niveau de finition, tout comme les quatre freins à disques et l’ensemble des systèmes de sécurité disponibles sur le marché : 7 airbags, ABS avec EBD, contrôle électronique de stabilité VDC, MSR, ASR, CBC qui intervient en cas de freinage en courbe, DST qui contrôle le survirage et suggère au conducteur les bonnes manœuvres, HBA et Hill Holder, et même… trois éthylomètres !

Mais ce suréquipement sécuritaire a un prix : régulateur de vitesse, phares antibrouillards, climatisation bizone, radars de recul, pourtant bien utile avec le peu de visibilité arrière, ou bien encore commandes radio au volant sont en option pour toutes les versions.

Modèle et options Tarif au 5 juillet 2008
Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155 ch Selective 20 900 €
Pack Sport -Jantes alliages de 17”, spoiler de hayon, pare-choc arrière sport, antibrouillards avant, illumination blanche des compteurs- 850 €
Peinture métallisée ou laquée ??? €
Pack Confort -capteurs de luminosité et de pluie, rétroviseurs photochromatique, climatisation automatique bizone, radars de recul, réglages lombaires des sièges avant, accoudoir central avant- 850 €
Régulateur de vitesse ??? €
Sellerie arrière 3 placesrabattables 1/3-2/3 avec appui-tête central arrière ??? €
Blue&Me Nav ???? €
Support navigateur portable ??? €
Modèle essayé ??? €
DSC_8956.jpgDSC_8982-3.jpgDSC_8992-2.jpgDSC_8994-2.jpgDSC_9006-2.jpgDSC_9018-4.jpgDSC_9032-3.jpgDSC_9039-2.jpgDSC_9042-3.jpgDSC_9044-2.jpgDSC_9049-4.jpgDSC_9054-2.jpgDSC_9058-2.jpgDSC_9060-2.jpgDSC_9069-2.jpgDSC_9078-3.jpgDSC_9084-3.jpgDSC_9092-3.jpgDSC_9093-5.jpgDSC_9096-2.jpgDSC_9102-5.jpgDSC_9104-3.jpgDSC_9105-3.jpgDSC_9108-3.jpgDSC_9110-3.jpgDSC_9112-3.jpgDSC_9113-3.jpgDSC_9115-3.jpg

1 commentaire

pito 17 octobre 2008 - 11:44

Alfa Romeo Mito 1.4 T-Jet 155 ch Selective
l la mito est la plus belle voiture de cette annee je pense quelle plaira au plus grand nombre pour être élue la voiture de l ‘année en france

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

justo sem, ultricies libero risus. Lorem amet, vulputate, mattis felis