Ferrari donne rendez-vous à Claude Lelouch à Monaco

par Vincent Royer
0 commentaire

Annulé à cause de la pandémie de coronavirus, le grand prix de Monaco n’a pas eu lieu ce week-end. Mais la principauté s’est malgré tout réveillée ce dimanche au chant de la Ferrari SF90 Stradale.

1976, le réalisateur Claude Lelouch signe « C’était un rendez-vous », un court-métrage qui restera sans aucun doute la plus belle course du cinéma, la traversée de Paris à fond de train, sur route ouverte. Un plan séquence de 8 minutes pour rejoindre son rendez-vous.

Quarante-quatre ans plus tard, c’est à ce même Claude Lelouche que Ferrari a fait appel pour tourner « Le Grand Rendez-vous », un court-métrage dans lequel le pilote de la Scuderia Charles Leclerc boucle un tour du circuit de Monaco à plus de 240 km/h à bord de la SF90 Stradale.

Le Prince Albert fera partie de ce court métrage, et plusieurs personnalités étaient présentes sur le tournage comme John Elkann, le patron de Ferrari, mais aussi le Prince Andrea Casiraghi ou la Princesse Béatrice Borromeo.

Pour Ferrari, c’est l’occasion de tourner la page après la longue période de confinement imposée par la pandémie de coronavirus. C’est aussi l’occasion de rappeler que ce dimanche 24 mai devait avoir lieu le Grand Prix de Monaco 2020.

Contrairement à 1976, la circulation avait été arrêtée dans la principauté pour permettre aux 1000 chevaux de la première Ferrari hybride de s’exprimer pleinement.

Il faudra maintenant attendre le 13 juin pour découvrir « Le grand rendez-vous » .

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

ut facilisis et, Lorem vulputate, justo libero