Impeccable Kimi Raikkonen !

par Vincent Royer
0 commentaire

Il l’a fait. Alors qu’il était le moins bien placé dimanche matin pour obtenir le titre de champion du monde des pilotes, Raikkonen obtient la victoire suprême au terme d’une course palpitante.

Les circonstances étaient peut-être prémonitoires. En arrivant au Brésil la semaine dernière, Massa venait de resigner avec Ferrari jusqu’en 2010 alors que Raikkonen fêtait ses 38 ans mercredi. Bref une ambiance plutôt festive. Enfin, qui aurait pu l’être. Car tous au sein de la Scuderia préféraient se concentrer sur la dernière course de la saison, celle au terme de laquelle serait délivré le titre pilote. Un titre auquel Raikkonen, bien que le moins bien placé des trois prétendants encore en lice, pouvait encore espérer. « Je n’ai rien prévu pour célébrer mon anniversaire, déclarait-il alors, il vaut mieux se concentrer simplement sur la course du week-end. J’espère juste avoir un cadeau pour mon anniversaire et j’espère le recevoir après la course dimanche après-midi. » Les choses étaient donc claires.

Victoire obligatoire

« Je pense que nos adversaires ont autant travaillés que nous, ajoutait le pilote finlandais. Il y a autant de pression des deux côtés. Ils ont deux pilotes encore en course pour le titre et ils vont se battre entre eux. Nous pourrons peut-être en profiter. Hamilton a 7 points de plus que moi : il n’y a pas à calculer. Nous devons gagner et c’est tout. »

Une situation un peu difficile pour le local de l’étape, Felipe Massa. Il aura en effet un rôle fondamental dans la course au titre de son équipier face aux McLaren des deux leaders du championnat, Lewis Hamilton et Fernando Alonso. « Bien sûr je serais heureux de voir mon équipe remporter le titre pilote mais ce n’est pas une course facile et je pense que ça va dépendre de ce qu’il va se passer en course, expliquait le vainqueur du grand prix du Brésil 2006. Ca dépend des chances de Kimi de remporter le titre, ça dépend aussi de comment les deux leaders vont faire leur course, donc ça dépend de beaucoup de choses et bien sûr, je vais aborder le week-end avec l’objectif d’essayer de gagner la course. »

Vendredi, la pluie s’invite

Vendredi, lors des essais libres, la pluie est venue s’inviter et rajouter à la tension. Du coup c’est sûr piste humide que se déroulera la séance du matin. Raikkonen et Massa signant les deux meilleurs temps. L’après-midi, la météo plus clémente permet de se faire une idée sur l’état d’adhérence du nouveau revêtement de la piste brésilienne. Massa et Raikkonen ne terminent que 3ème et 4ème.

« La journée a été affectée par les conditions météo, avec une piste humide le matin qui s’est asséchée progressivement l’après-midi, expliquera Massa. Je considère que le nouveau revêtement de la piste est un progrès et je pense que les organisateurs ont fait un bon travail avec. Malgré tout, la piste était toujours glissante aujourd’hui et il est donc difficile de se faire un jugement sur les performances des pneus. »

++++

La pole pour Massa, Raikkonen troisième

Samedi, en qualifications, Raikkonen ne réussira à obtenir que la troisième place en raison du trafic sur la piste. Massa s’offre lui la pole, la sixième de la saison et jouera donc définitivement un rôle essentiel dans la course au titre de son coéquipier. Hamilton prenant la seconde place, Alonso la quatrième.

« C’est fantastique d’être en pole devant ses fans, se félicite Massa. On sent leur affection et on les voit célébrer ce résultat, c’est incroyable. La voiture était très compétitive et j’ai réussi à en tirer le meilleur. J’espère gagner demain mais évidemment je ferais ce que j’ai à faire pour aider l’équipe à gagner le titre pilote. Je suis désolé de ne pas me battre pour lui moi-même, mais je pense malgré tout avoir fait une bonne saison. »

« Bien sûr ça aurait été mieux d’être en pole position, se rassurait de son côté Raikkonen, mais la troisième place n’est pas une si mauvaise chose et ça me laisse dans une bonne position pour la course de demain au vue de la stratégie que nous avons choisi et des performances de la voiture. Dans le dernier tour chronométré, j’ai perdu un temps précieux au virage 4 à cause d’Hamilton : c’est une honte mais il n’y a pas de réclamation sur ce qu’il s’est passé. Je suis confiant dans mes possibilités de me battre jusqu’à la fin. »

Des Ferrari dominatrices

Dimanche, l’ambiance était évidemment électrique sur la grille de départ. La météo ne venant pas calmer les choses. Si le grand soleil était là, la chaleur aussi : 36° dans l’air, 65° au sol ! Au départ, Massa s’élance sans problème et parviens à légèrement ralentir Hamilton que Raikkonen s’empresse de passer. Alonso en profite également pour passer son coéquipier. Blessé dans son orgueil et voulant absolument rester devant pour garder toutes ses chances de remporter le titre, Hamilton tente un virage plus loin de repasser Alonso. Malheureusement, il se loupe et prend le virage hors de la piste. A la fin du premier tour, Massa est donc en tête devant Raikkonen et Alonso. Hamilton est huitième. La malchance semble s’abattre sur Hamilton quelques tours plus tard lorsqu’il se retrouve au ralenti sur toute une ligne droite. Problème de transmission. Le temps de remettre à 0 sa voiture et le jeune pilote britannique repart. Mais il est alors… 18ème ! Il faut tout recommencer. A ce moment là, il perd virtuellement le titre et c’est son coéquipier Alonso qui devient virtuel champion du monde.

Au tour 19, Massa fait son premier ravitaillement, imité par Raikkonen au tour suivant. C’est ensuite Alonso qui s’arrête, puis Hamilton. Ce dernier est le seul à passer les pneus tendres. Il fait surtout un arrêt très court, donc avec peu d’essence. On pense qu’il va en profiter pour faire des tours chronos et revenir sur les leaders. Mais il n’en est rien. Il est maintenant 12ème.

++++

Pendant ce temps, Alonso se fait talonner par Kubica. Ce dernier finit par le passer au bout de la ligne droite au tour 33. Raikkonen est alors virtuel champion du monde. Trois tours plus tard, Hamilton marque son second arrêt aux stands. Imité quelques tours plus tard par Kubica qui rend ainsi la troisième place à Alonso.

Au tour 44, Massa se loupe dans un virage et permet à Raikkonen de revenir dans ses roues. Au même moment Hamilton rentre dans les points en prenant la 8ème place. Au tour 49, Massa fait son second arrêt aux stands. Raikkonen en profite alors pour enchainer les records du tour. Une stratégie payante puisqu’au terme de son ravitaillement deux tours plus tard il reprend la piste en tête, confortant sa place de leader pour le titre pilote. D’autant plus qu’après les arrêts aux stands, Alonso n’est plus que 5ème.

A 15 tours de la fin, Hamilton effectue son dernier ravitaillement. Il ressort à la 9ème place. Deux tours plus tard, après le ravitaillement de Kubica, Alonso reprend la troisième place. Six tours plus tard Hamilton profite du ravitaillement de Trulli pour prendre la 7ème place. A partir de maintenant les positions doivent rester figées si Raikkonen veut remporter le titre. Mais devant Hamilton, Kubica et Rosberg se livrent une lutte acharnée. Une lutte qui peut mal tourner en provocant un accrochage qui serait alors synonyme de places gagnée pour Hamilton et par conséquent de victoire de ce dernier. La tension est à son maximum jusqu’au passage de la ligne d’arrivée. Après ses échecs en 2003 et 2005, Raikkonen remporte enfin sa première couronne mondiale, avec Ferrari.

++++

« Chez Ferrari, j’ai trouvé une vraie famille »

« C’est très difficile pour moi d’expliquer avec des mots ce que je ressent à ce moment, dira à l’arrivée celui que l’on appelle IceMan à cause de sa réserve légendaire. C’est une émotion incroyable. Je voudrais remercier l’équipe pour tout ce qu’ils ont fait cette année. Merci aussi à mes parents, ma femme Jenni et tous ceux qui ont cru en moi. J’ai achevé ce que j’avais commencé il y a longtemps. Maintenant tout sera du bonus. Aujourd’hui l’aide de Felipe a été vitale et incroyable. Cette année a été très belle pour moi et j’ai aimé la formule 1 comme jamais avant. Chez Ferrari j’ai trouvé une vraie famille et je suis fier d’avoir gagné le titre avec eux. »

Laissons le mot de la fin au « papa » de la famille, Jean Todt : « C’est un rêve impossible qui est devenu réalité à la fin de la course durant laquelle les pilotes et l’équipe ont formidablement travaillés. Nous devions faire un doublé et voir ce que nos adversaires feraient. Nous avions besoin d’un ‘coup de main’ des autres, de ceux qui étaient encore en course pour le titre comme des autres pour ramener les deux titres à la maison. Et oui, nous n’avons pas seulement remporté le titre avec Kimi, mais aussi conforté notre titre constructeur obtenu après la décision de la FIA le 13 septembre. Deux titres, neuf victoires, quatre doublés, neuf pole-positions, douze records du tour : c’est exceptionnel dans une saison qui a connu des moments difficiles mais dans laquelle nous n’avons jamais arrêté de nous battre. Aujourd’hui nous sommes récompensés de notre travail. Je voudrais féliciter Kimi et remercier Felipe, qui encore aujourd’hui a prouvé sa loyauté à Ferrari : sans son aide, nous n’aurions pas obtenu ce résultat. »

Un résultat qui aurait pu être réduit à néant après l’enquête sur le carburant jugé trop « frais » des Williams et des BMW. Mais faute de pouvoir confirmer ou infirmer les doutes, la FIA n’a pas infligé de pénalité. En excluant les pilotes de ces deux écuries, ou en les rétrogradant, Hamilton aurait ainsi gagné des places et par la même occasion le championnat. Rappelons qu’en rafraichissant l’essence, celle-ci prend moins de volume, on peut donc en mettre plus, et son rendement est meilleur. Raison pour laquelle le rafraichissement de l’essence est réglementé par la FIA. McLaren pourrait faire appel de cette décision. Ce qui est sûr, c’est que chez McLaren on ne s’attendait sûrement pas à un tel dénouement.

Felipe-Massa-2-5.jpgFerrari-team-3.jpgJean-Todt-and-Kimi-Raikkone.jpgKimi-Raikkonen-6-2.jpgKimi-Raikkonen-9.jpgKimi-Raikkonen-14.jpgKimi-Raikkonen_-Felipe-Mass.jpgKimi-Raikkonen-and-the-team.jpgpodium-23.jpgThe-start-1-10.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

at suscipit luctus ut dolor ante. consequat. leo id et, ipsum dictum