Inauguration du projet Vehicle-to-grid (V2G) à Mirafiori

par Vincent Royer

Annoncé en septembre 2019, le projet pilote Vehicle-to-Grid (V2G) de l’usine FCA de Mirafiori à Turin est présenté comme révolutionnaire. La première phase de travaux avait commencée en mai. Il vient d’être inauguré.

Plus de 60 000 véhicules électriques ont été immatriculés en France depuis le début de l’année. Malgré la crise sanitaire du coronavirus qui a stoppé le marché pendant plusieurs mois, c’est 20 000 véhicules immatriculés de plus que pour l’année pleine 2019, et même 50% de plus qu’en 2018 !

Un marché en plein essor, qui se présente comme incontournable, et dans lequel tous les constructeurs s’engagent, de Fiat avec sa nouvelle 500 uniquement électrique, aux marques de luxe comme Maserati dont tous les modèles seront désormais déclinés en versions thermiques mais aussi électriques, comme la dernière supercar maison, la MC20, dévoilée la semaine dernière.

Problème majeur des véhicules électriques, leur autonomie et le manque de bornes de recharges. Des bornes de recharges qui pour le moment ne fonctionnent que dans un sens et ne servent qu’à recharger les voitures. Des bornes G2V, Grid-to-vehicle, c’est-à-dire borne vers véhicule.

Mais une autre sorte de bornes est à l’étude depuis 2013, des bornes V2G, Vehicle-to-Grid, véhicule vers borne. Des bornes qui fonctionneraient donc dans les deux sens, à la fois pour recharger la voiture à partir du réseau électrique, mais aussi pour utiliser l’énergie stockée dans la batterie de la voiture pour réguler les faiblesses, en cas de pointe de consommation et d’insuffisance du réseau électrique. Le véhicule électrique alimente alors le réseau pour combler ses besoins ponctuels.

Transformer un parking en centre de ressources énergétiques et économiques

Une solution dans laquelle Fiat est engagée depuis plusieurs années, notamment avec la construction d’un projet pilote dans le centre logistique de son usine de Mirafiori. Car outre réguler le réseau électrique, et donc rendre le système électrique plus durable, les bornes V2G permettent également de rémunérer l’automobiliste qui fourni de l’énergie au gestionnaire du réseau électrique. Et dans le cas d’un gestionnaire de flotte, les économies ainsi réalisées peuvent être conséquentes.

Construit en seulement 4 mois, Drosso  V2G, « l’usine électrique » de Mirafiori, transforme ainsi un espace de stockage jusqu’alors couteux, c’est là que les voitures produites sont entreposées en attendant d’être livrées aux concessionnaires, en une source de revenus.

32 colonnes V2G permettant de connecter 64 véhicules ont été construites. D’ici 2021, c’est 700 véhicules qui pourront être connectés. Le projet deviendra alors la plus grande installation de ce type au monde.

Le parking a été équipé d’un toit composé de 12 000 panneaux solaires qui permettront de produire plus de 6 500 Mēga Watt heure d’énergie verte par an.

Inauguré cette semaine, le projet Drosso V2G vise donc à fournir des services au réseau électrique de Terna, le fournisseur d’énergie italien, tout en assurant un résultat économique positif pour Fiat Chrysler Automobiles et son partenaire Engie Eps.

Un autre aspect sera cependant à prendre en compte pour pérenniser ce type de bornes, celui de la réglementation, qui n’est pour le moment pas adapté au V2G. En Italie, le gouvernement travaille déjà sur la question.

En images

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

pulvinar dapibus risus commodo id libero ante. dolor vulputate, eget adipiscing