Invasion de Lamborghini en GT3

par Vincent Royer
0 commentaire

2007 verra se dérouler la seconde saison de championnat FIA GT3 et la première FFSA GT3. Deux équipes ont déjà choisies de faire courir des Lamborghini Gallardo GT3 dans ces deux compétitions.

Inciter les constructeurs les plus prestigieux à faire courir leurs modèles d’exception, tel est le but des championnats GT3 créés par Stéphane Ratel. La première saison s’est déroulée au niveau européen dans le cadre du championnat GT FIA en 2006. Pour attirer les constructeurs, l’organisateur a tenté de réduire le coût d’une saison au maximum. Résultat, 48 voitures étaient engagées dès la première saison. Aston Martin DBRS9, Corvette Z6, Dodge Viper, Ferrari 430 Challenge, Porsche 997 Cup, Lamborghini Gallardo et Maserati Gran Sport Light composaient le plateau.

Au final, ce sont les Porsche 997 GT3 Cup de l’écurie Tech 9 Motorsport qui se sont imposées. Les deux grandes déceptions de cette première saison ont été les Maserati Gran Sport Light et les Lamborghini Gallardo. Et pourtant, plusieurs nouvelles écuries ont d’ors et déjà annoncé leur volonté d’engager de telles Lamborghini Gallardo dans la seconde édition de ce championnat FIA GT3 en 2007. Ainsi l’écurie First Racing, filiale du groupe Identicar, et Lamborghini Paris engageront toutes deux trois autos chacune. Le règlement impose en effet à chaque écurie de faire courir trois voitures. Outre le championnat FIA GT3, les six voitures participeront également à la première édition du FFSA GT3. Les deux écuries ne s’engagent cependant pas dans la même optique.

First Racing, la course au titre

First Racing, l’écurie dirigée par Fabien Giroix, s’engage pour la victoire. « Les premiers essais menés avec les Lamborghini Gallardo GT3 – développées par Reiter Engineering – sont très prometteurs, explique le pilote et copropriétaire de First Racing. Nous sommes d’autant plus confiants que des évolutions vont être apportées pour la saison 2007. Nous nous engageons dans les Championnats de France GT FFSA et à l’international en FIA pour briller dans ces deux Championnats ! »

Didier Calmels, actionnaire majoritaire du Groupe D&P (gestion de fonds d’investissement – 130 millions d’euro – en private equity et courtier d’assurances) sera le propriétaire de l’une des trois voitures. « Cet investissement prend à titre personnel une connotation particulière et sentimentale, précise-t-il, puisque c’est l’écurie Larousse-Calmels qui, en 1989, a fait débuter les moteurs Lamborghini en F1, avec l’ingénieur Mauro Forghieri ».

Lamborghini Paris, une approche marketing

Pour Lamborghini Paris, l’approche est radicalement différente. Seule une voiture sera engagée pour viser le titre. Confiée à deux pilotes expérimentés, elle jouera le rôle de la « sportive ». Les deux autres voitures verront leurs pilotes se succéder au volant épreuve après épreuve. Des binômes seront créés pour chaque voiture et chaque épreuve, associant anciens pilotes professionnels (issus de la F1, des sports proto ou des rallyes), à des célébrités issues du monde du sport, du spectacle et des médias.

Cette approche s’explique par le fait que Lamborghini Paris est l’importateur-distributeur exclusif de Lamborghini pour la région parisienne et le nord de la France, depuis deux ans. Filiale du groupe Zanetti, Lamborghini Paris voit dans cette compétition une manière de se faire connaître et de faire connaître les modèles de la marque. D’où cette approche 100% marketing.

« Dans le cadre de notre organisation, ce championnat est sûrement le plus séduisant, explique Guy Zanetti, fondateur et PDG du groupe qui porte son nom. Il faut certainement lui ajouter cette légère touche “people” en phase avec le prestige et la notoriété de la marque Lamborghini afin d’y attirer davantage de public et de médias. Ils pourront ainsi découvrir et apprécier l’intérêt sportif et spectaculaire de cette belle discipline ».

« Concernant les sportifs invités, nous n’avons aucun souci, ce sont tous des athlètes de très haut niveau, aux réflexes aiguisés et de condition physique exceptionnelle, tiennent à préciser Alain Le Page et Jacques SamAlens, les deux instigateurs du programme. Ils ont un sens inné de la compétition et apprennent très vite ; ils arriveront rapidement aux performances escomptées ».

La saison 2007 FIA GT3 entraînera les pilotes au Royaume Uni, en Roumanie, en Italie, dans l’Europe de l’Est, en France et au moyen Orient. Quant au championnat FFSA GT, il s’inscrira dans le cadre de la super série FFSA et sillonnera la France. Aucune excuse donc pour ne pas aller découvrir l’ambiance de la compétition GT du bord de la piste.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

et, risus. suscipit id ut elit. pulvinar id