Maserati revient en compétition

par Vincent Royer
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Alors que la compétition a toujours joué un rôle fondamental dans l’histoire de Maserati, la marque au trident l’avait pourtant abandonné. Le Mondial de l’Automobile de Paris marque son retour officiel en compétition avec la présentation de la Trofeo.

Un peu d’histoire

L’histoire de Maserati se confond avec l’histoire de la compétition automobile. Maserati est même la seule marque italienne à avoir remporté « la course la plus fameuse du monde », les 500 Milles d’Indianapolis en 1939 et 1949, avec Wilbur Shaw. Juan Manuel Fangio remporte également en 1957 le Championnat du Monde de Formule 1 au volant d’une Maserati 250F. Depuis, la marque s’était quelque peu assagie pour proposer à ses clients des « Grand Tourisme » de prestige comme les dernières Spyder et Coupé, GT et Cambiocorsa.

Souhaitant renouer avec la compétition, à un niveau international, Maserati franchit en 2003 un premier pas avec le lancement d’une compétition monomarque. Pour y participer, la nouvelle Maserati Trofeo. Présentée en avant-première au Mondial de l’Automobile de Paris, elle est dérivée du Coupé Cambiocorsa.

Un modèle pour la compétition

La Trofeo bénéficie de quelques modifications, essentiellement au niveau de la réduction des masses et l’adoption d’un kit racing. A noter, le renforcement du système de freinage, le tarage spécifique des amortisseurs et des ressorts, un réservoir de sécurité, un siège de type racing, un arceau de sécurité, des jantes élargies, des pneumatiques « slick », un kit aérodynamique, et enfin, une cartographie moteur « spécial racing ».

Depuis juin dernier, un programme de tests intensif a été effectué. Pour réaliser les test, des pilotes d’exception comme Luciano Burti, Luca Badoer, Fabrizio Giovardini et Fabio Babini. Les circuits de Fiorano, Imola, le Mugello et Vallelunga ont servis de terrain d’essais. Enfin, le 8 septembre, au Nürburgring, Michael Schumacher s’est dit satisfait du niveau de compétitivité atteint, après avoir effectué quelques tours de piste.

Une compétition prestigieuse

La compétition accueillera 26 voitures qui, pour les courses de mini-endurance, pourront disposer de deux pilotes. Elles seront gérées directement par le constructeur, également organisateur et responsable du suivi technique. Sept courses se dérouleront en Italie, Royaume-Uni, Allemagne, France et Espagne. Deux d’entre elles, au Royaume-Uni et en Italie, se dérouleront dans le cadre du Grand Prix de Formule 1. Quatre seront des courses de mini-endurance et auront lieu dans le cadre du Championnat FIA GT.

Maserati Trofeo
Caractéristiques techniques
Poids du moteur184 kg
Cylindrée4 244 cm3
Alésage92 mm
Course80 mm
Rapport volumétrique11,1:1
Puissance maxi303 kW (413 CV)
Régime à puissance maxi7 000 tr/mn
Couple maxi460 Nm (47 mkg)
Régime au couple maxi4 500 tr/mn
Régime maxi autorisé7 600 tr/mn
Longueur4 523 mm
Largeur1 822 mm
Hauteur1 305 mm
Empattement2 660 mm
Jantes avant9″ x 18″
Jantes arrières10″ x 18″
Capacité du réservoir100 litres
Poids à vide1 370 kg
Vitesse maxi285 km/h (>7 600 tr/mn)
Vitesse au régime maxi
en 1ère72 km/h
en 2e110 km/h
en 3e147 km/h
en 4e187 km/h
en 5e230 km/h
en 6e285 km/h
en marche arrière93 km/h

[/vc_column_text][vc_empty_space][vc_gallery type=”image_grid” images=”4558,4559,4560,4561″ img_size=”medium”][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Donec consequat. ultricies dictum elementum mi, vulputate, mattis risus sem, odio massa