Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive

par Vincent Royer
1 commentaire

Avec son petit moteur diesel de seulement 105 ch, la Giulietta 1.6 JTDm Distinctive est l’Alfa Romeo la plus vendue ces dernières semaines. Pourquoi ce succès ? Pour le savoir, nous l’avons essayée sur les routes du Tour Auto 2011.

Même si les ventes d’Alfa Romeo restent faibles en France, avec un peu moins de 14 000 voitures en 2010, ses résultats sont cependant excellents en termes de progression, comme s’en félicitait Patrick Deschamps, le directeur de la marque lors du dernier Mondial de l’Auto en octobre.

« Alfa Romeo se porte très très bien. On est en surperformance ! » Une progression confirmée début mars au salon de Genève. « On a par exemple clôturé le mois de février à +77% de croissance, ce qui nous met sur les deux premiers mois de l’année sur une croissance de +57%. » Et le mois de mars n’a pas été en reste avec une progression des ventes de 78% par rapport à 2010. Un résultat qui est même le meilleur de la marque depuis… 25 ans !

Clé de ce succès, l’Alfa Romeo Mito, qui représente un peu plus de 40% des ventes, mais surtout, la Giulietta qui, un an après son lancement, représente aujourd’hui 51% des ventes de la marque dans l’hexagone.

Pour cet essai, nous avons choisi de prendre en mains celle qui représente à elle seule 38% des ventes de Giulietta, la version diesel 1.6 JTDm de 105 ch, en finition Distinctive, la finition la plus demandée à 62%.

Féminine, classique et à forte personnalité

Dans cette combinaison, la Giulietta ajoute à son look déjà charmeur et équilibré, des encadrements de vitres chromés et des antibrouillards à l’avant.

Bien que classique, féminine, cette Giulietta affiche une forte personnalité avec sa grosse calandre et ses flancs galbés. Haute ceinture de caisse, petites surfaces vitrées et blocs optiques arrière originaux ajoutent encore à son dynamisme. Un dynamisme ici exacerbé par la présence sur notre modèle d’essai du pack Sport comprenant les jantes de 17’’ Design Sport, les jupes latérales, les rétroviseurs avec coques satinées et les fonds de phares sombres.

Un pack qui vient également renforcer la sportivité de l’habitacle avec un intérieur de couleur sombre, une sellerie mêlant cuir, tissu et microfibres avec coutures rouges, un pédalier sport en aluminium, un insert au tableau de bord en aluminium foncé et un volant gainé de cuir avec surpiqures rouges.

Un habitacle sobre et accueillant, entaché de quelques petites erreurs de finitions

La planche de bord, sobre et épurée, n’est malheureusement pas orientée vers le conducteur, comme c’est pourtant la tradition chez Alfa Romeo. Elle ne manque cependant pas de personnalité, recevant par exemple des interrupteurs à bascule comme la 8C Competizione, clin d’œil à la compétition et à l’aviation.

Les compteurs, avec leurs indications en italien et leur design soigné sont malheureusement peu lisibles à cause d’une casquette trop courte qui ne protège pas des reflets du soleil.

La qualité de finition est en nette hausse, même si quelques petits détails et plastiques viennent malheureusement encore entacher l’ensemble.

Pas une sportive, mais une excellente routière

Bien installés dans des sièges malgré tout un peu raides, il est temps de démarrer. Contact. Le 4 cylindres 1.6 JTDm de seconde génération se met en route. Légère pression sur l’accélérateur et la Giulietta s’élance.

Les 105 ch suffisent à mouvoir les 1310 kg de la belle. Certes, ainsi équipée, la Giulietta n’est pas une voiture de sport, mais le plaisir de conduite est bien là. La boite 6 est douce et la consommation moyenne a frôlé les 5l aux 100 km en utilisation mixte lors de notre essai. Soit un résultat pas très éloigné des 4,4 l annoncés par Alfa Romeo.

Les suspensions, relativement souples, offrent un bon confort tout en ne sacrifiant pas la tenue de route. La Giulietta s’est ainsi révélé agile, efficace et performante grâce également à un châssis très rigide.

Sur circuit, cette Giulietta 1.6 JTDm atteint les 185 km/h en vitesse de pointe. Il lui faut 11,3 s pour passer de 0 à 100 km/h et ses émissions de CO2 s’élèvent à 114 g/km.

Seul regret, un creux relativement présent à bas régime.

Le DNA, pour optimiser la conduite et le plaisir de conduire

Comme sur la Mito, on retrouve ici le DNA, sélecteur de mode de conduite. Agissant sur les paramètres du moteur, de la direction assistée, du différentiel électronique Q2 et du VDC, système de contrôle de la stabilité, il permet par exemple de bénéficier de 320 Nm de couple à 1750 tr/mn en mode Dynamic, contre seulement 280 Nm à 1500 tr/mn en mode normal.

Très franchement, avec ce moteur nous n’avons vu aucune différence entre les modes sur route et en ville. Ce n’est qu’en arrivant dans les cols pyrénéens que le mode Dynamic du sélecteur DNA a révélé son efficacité en offrant plus de couple et de reprise à la Giulietta.

Equipée de disques de frein autoventilés de 281 mm à l’avant et plein de 264 mm à l’arrière, la Giulietta 1.6 MJT offre un freinage efficace mais manquant d’endurance dans ces même lacets pyrénéens.

Très bien équipée, mais un peu chère

Facturée 25 500 euros, auxquels il faut ajouter dans notre cas 1 750 euros pour le pack Sport, la Giulietta 1.6 JTDm de 105 ch Distinctive est certainement le meilleur compromis de la gamme avec de série 6 airbags, le DNA, le Start&Stop, les systèmes VDC, DST et Q2 électronique, le volant gainé de cuir, les lève-vitres avant et arrière électriques, l’autoradio CD MP3 avec 6 haut-parleur, la climatisation automatique bi-zône ou encore le régulateur de vitesse et les rétroviseurs électriques et dégivrants, le Blue&Me, les capteurs de pluie et de luminosité, les antibrouillards avant et les capteurs de recul.

Les tarifs

Modèle et optionsTarif au 01 avril 2011
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDM 105 ch S/S25 500 €
Peinture métallisée550 €
Pack Sport 17’’ (jantes alliage 17″ design Sport + suspensions Sport + jupes latérales + projecteurs avant avec finition sombre + coques de rétroviseurs extérieurs satinées + habitacle finition sombre + insert de la planche de bord en aluminium foncé + sellerie mixte en tissu, cuir et microfibre avec coutures rouges + volant gainé de cuir avec coutures rouges + pédalier Sport en aluminium1 750 €
Modèle essayé27 800 €

Merci à Alfa Vendée

Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive

1 commentaire

Campestrini Mario 30 mars 2012 - 12:01

Alfa Romeo Giulietta 1.6 JTDm 105 ch Distinctive
à quand une Boite auto ?

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

porta. dictum fringilla non mattis tempus consectetur adipiscing vulputate,