Casier-Miclotte, un premier titre

0 commentaire

Auteurs d’un parcours parfait tout au long d’un week-end parsemé de surprises et rebondissements, Bernd CASIER et Frédéric MICLOTTE se sont imposés lors de la 45e édition de l’Omloop van Vlaanderen. Un résultat qui, ajouté aux autres victoires et premiers accessits accumulés depuis le début de la saison, offre déjà au Fiat Punto Jr Team son premier titre 2004, celui réservé au meilleur pilote de l’année.

Après une étape ”locale” clôturant la première partie de la saison, début juillet à Ypres, c’est une fois encore dans la partie flandrienne, non loin de nos côtes, que se tenait la manche de la rentrée, à Roulers, pour l’Omloop van Vlaanderen.

Une épreuve durant laquelle Bernd et Frédéric allaient désespérément attendre des averses pourtant promises par les météorologistes. ”Nous aimerions qu’il pleuve, répétaient-ils. Cela nous donnerait sans doute un avantage. Mais la pluie ne vient pas et nous devons faire sans …” Et à ce titre, ils accomplissaient en effet leur mission à merveille, puisqu’ils dictaient leur loi dès les premiers kilomètres et s’installaient d’emblée en tête de la catégorie Super 1600. De la sorte, ils justifiaient pleinement leur rôle de favoris. ”Je me sens à l’aise avec la voiture, qui est finalement dans une configuration identique qu’à Ypres, puisque l’équipe n’a techniquement pas été en mesure d’adapter le train arrière (nouvelle barre stabilisatrice ajustable) dans le délai imparti, expliquait Bernd. Mais finalement, ce n’est pas plus mal ainsi. Nous avons adopté nos réglages aux spécificités du parcours de ce week-end et tout se passe très bien.” Au bout de la première journée, l’équipage Fiat remportait une victoire d’étape permettant déjà au jeune flandrien de s’approcher encore un peu plus de son premier titre de champion de Belgique ”pilotes”.

“Nous améliorons le temps réalisé par Larry COLS l’an dernier de 5 secondes…”

Selon la réglementation entrée en vigueur cette année, on remettait les compteurs à zéro dimanche matin pour la seconde étape de ce long rallye. Après une journée mise à profit pour s’adapter au terrain de la région de Roulers, Emmanuel GUIGOU, le principal adversaire de Bernd et Frédéric ce week-end, accompagné de Philippe DROEVEN, démarrait à son tour sur des chapeaux de roues. La bagarre entre ces deux équipages animait l’épreuve et tenait les spectateurs en haleine. De son côté, le duo de la Punto numéro 5 couvée par les jeunes du Junior Team reconnaissait les mérites du pilote français. ”Ce qu’il fait ici pour une première participation est remarquable, confiait Frédéric après la première boucle. Et aujourd’hui, cela va encore plus vite que hier. Par exemple, dans Passendale, nous améliorons le temps réalisé par Larry COLS l’an dernier de 5 secondes et GUIGOU signe le même temps que nous … C’est plutôt révélateur ! La bataille s’annonce bien.” De fait, cette étape dominicale allait donner lieu à un chassé-croisé de toute beauté. Se battant à grands coups de toutes petites secondes, les deux voitures ne parvenaient jamais à véritablement se départager. La lutte était d’une rare intensité …
Alors que les rescapés s’engageaient pour la dernière partie de l’épreuve, la Fiat accusait un léger retard (2 secondes) sur son adversaire le plus direct. Tout restait à faire en Super 1600. D’un côté comme de l’autre, il convenait désormais de maintenir la pression sur l’autre, tout en gérant au mieux celle qui pourrait engendrer le moindre écart pénalisant.

Un résultat au-delà des espérances des responsables de Fiat Auto Belgio

A ce petit jeu, Bernd allait mieux réussir qu’Emmanuel, puisque lors du troisième passage sur Rumbeke 2, premier exercice de cette ultime boucle, le Français crevait et perdait d’un coup 18 secondes. Trois spéciales restaient à parcourir pour accéder définitivement au titre. ”Nous avons vécu là une période stressante, admettait le nouveau champion de Belgique. Au rythme où nous roulions, 16 secondes d’avance, c’était à la fois peu et beaucoup. D’autant que dans le dernier chrono, nous avons connu un léger souci du côté de la suspension arrière. Plus que jamais, nous devions être concentrés sur notre sujet afin de ne pas commettre l’irréparable, mais nous avons bien manqué, notamment dans le dernier virage où il s’en est fallu de peu pour que notre course s’arrête là …” Mais une fois de plus, Bernd et Frédéric faisaient exactement ce que l’on attendait d’eux, tout en assurant leur victoire. Un résultat au-delà des espérances des responsables de Fiat Auto Belgio. ”En début de saison, en fixant notre choix sur Bernd CASIER, il faut bien avouer que nous étions persuadés d’avoir fait le bon choix, expliquait Eddy Vanderberg (Directeur des Relations Extérieures). Très vite, il nous a renforcé dans cette idée, en faisant bien plus que ce que nous attendions de lui. Le titre n’étant pas notre priorité, le fait de n’avoir que peu de chances face à un adversaire de la trempe de Bruno THIRY ne nous tracassait pas. Pourtant, en se révélant régulier, fiable et de plus en plus rapide, Bernd a prouvé que rien n’était impossible. Avec un pilote qui a enregistré une progression remarquable cette saison, une fois de plus, le concept Junior Team a pleinement joué son rôle. Nous avons par conséquent toutes les raisons d’être – déjà – satisfaits de notre campagne 2004.”

C’est donc l’esprit tranquille que tout le Punto Junior team se présentera sur les deux derniers rendez-vous de la saison, à l’Haspengouw et au Condroz. Une situation idéale pour se livrer à fond et sans relâche dans de nouvelles bagarres laissant s’exprimer pleinement le sport. Assurément, le Fiat Punto Junior Team contribuera encore à entretenir le suspense d’ici la fin de la saison.

casier-omloop-04-action4.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

quis ipsum Curabitur ut risus suscipit ipsum dapibus in justo id Nullam