Fiat 500L Trekking 1,6 Multijet 2 105 ch

par Vincent Royer
0 commentaire

Commercialisée depuis le mois d’octobre 2012, la Fiat 500L comptait 9 mois après plus de 41 000 immatriculations, dont pas moins de 6 500 en France. Un chiffre qui continue d’augmenter et qui pourrait encore progresser avec le lancement de sa version Trekking.

Une version facilement reconnaissable. Plus haute de 1,3 cm, la 500L Trekking est aussi plus longue de 12 cm et plus large de 1,6 cm que la version standard. En cause, ses particularités esthétiques. La 500L Trekking se dote en effet de pare-chocs plus enveloppants, d’un bouclier avant avec prise d’air intégrée, d’élargisseurs d’ailes en plastique gris mat, de poignées de portes satinées et de protections de caisse à l’avant comme à l’arrière, avec effet aluminium.

Des spécificités qui nous ont vraiment séduites. Avec son look de baroudeuse, la 500L Trekking se transforme en petit crossover urbain mais surtout, perd les faiblesses esthétiques de la 500L à qui il manquait quelque chose, la rendant balourde.

Pour parfaire son look, la 500L Trekking reçoit de nouvelles jantes alliages bicolore de 17” et se décline en 7 couleurs, soit 17 combinaisons puisque la carrosserie est également disponible en bicolore.

Lumière et modularité

L’intérieur lui aussi est spécifique. Deux nouvelles selleries bicolores composent l’offre Trekking. Notre modèle d’essai disposait de la première, grise avec inserts en simili cuir chocolat. Les dossiers des sièges avant reçoivent le logo 500 et comme toute 500, ou presque, le tableau de bord reprend la couleur de la carrosserie extérieure. Pour le reste, la Trekking reprend les caractéristiques de la 500L, avec un intérieur lumineux grâce aux larges surfaces vitrées, y compris au niveau des arrondis du pare-brise. Une luminosité encore améliorée sur notre modèle d’essai grâce à la présence du toit vitré panoramique de 1,5 m2 de surface ! Une option facturée 800 euros.

La modularité est toujours excellente avec une banquette arrière rabattable en deux parties et coulissante sur 10 cm. Le coffre peut alors passer de 343 à 400 litres de volume, 1 310 banquettes rabattues. Le dossier du siège passager avant se rabat également, permettant de charger des objets de 2,40 m de long. Au total, près de 1500 configurations d’aménagement différentes sont possibles, grâce notamment au double fond du coffre qui permet d’obtenir un plancher plat.

Vingt-deux espaces de rangement sont réparties dans l’habitacle. Malheureusement aucun n’est prévu pour poser un téléphone servant aussi de gps. Dans ce cas, il faudra prévoir un support spécifique.

La version Trekking reçoit de série l’autoradio avec écran tactile de 5” et le système multimédia U-Connect qui permet de gérer sans fil, en Bluetooth, ses médias. Un système qui fonctionne parfaitement. Deux prises, une USB et une auxiliaire, sont malgré tout présentes si vous utilisez une clé USB ou un vieux lecteur MP3 sans connexion Bluetooth. Fiat annonce également une évolution du système U-Connect qui devrait permettre de naviguer sur internet, et notamment de relier sa voiture à Facebook et Twitter.

Un moteur qui apporte la polyvalence qui manquait à la 500L

Disponible avec l’ensemble des motorisations, essence comme diesel, c’est avec le 1,6 diesel Multijet 2 de 105 ch que nous avons essayé la Trekking. Un moteur qui a effacé les déceptions que nous avions eu lors de l’essai de la 500L avec le 1,3 Multijet de 85 ch, beaucoup trop juste pour elle. Le 1,6 l n’est pas un foudre de guerre non plus, mais il permet de déplacer les 1 375 kg de la Trekking sans soucis et de la mener en ville comme sur route, la rendant plus polyvalente. Annoncé pour consommer 4,7 l aux 100 km nous avons en réalité consommé 5 l. La vitesse de pointe est annoncée pour 175 km/h, les émissions de CO2 de 122 g/km et le 0 à 100 km/h en 12 secondes. Pour plus de performance il faudra attendre les prochains 1,6 Multijet 120 ch ou le 1,4 essence T-Jet également de 120 ch.

Notre 1,6 Multijet 105 ch reste cependant un bon compromis. A bord, les suspensions plus souples et les nouveaux sièges offrent un meilleur confort, tout en ne changeant pas la prise de roulis de la voiture.

Malgré son look de baroudeuse, pas question de faire du franchissement. La 500L Trekking reste une simple traction. Elle pourra cependant affronter des surfaces plus glissantes que la version standard grâce à la présence de pneus mixtes M+S, qui permettent également d’améliorer la motricité de la voiture, et du système Traction+. Tout comme sur les Panda et Qubbo, le système Traction+ s’enclenche grâce à un bouton au pied du levier de vitesse. Fonctionnant en dessous de 30 km/h il simule un différentiel autobloquant. Concrètement, en cas de perte de motricité il va freiner la roue qui adhère le moins pour transférer son couple à l’autre roue.

Au final la 500L Trekking nous a vraiment séduit, par son look, son confort en hausse par rapport à la 500L et sa motorisation enfin à la hauteur. Facturée à partir de 18 950 euros, il faudra débourser 22 050 euros pour notre version 1,6 Multijet 2 de 105 ch, hors option. Fiat espère que la Trekking, version haut de gamme de la 500L, représentera 10 à 15% de ses ventes en France.

Les tarifs

Modèle et optionsTarif au 1er juillet 2013
Fiat 500L Trekking 1,6 Multijet 2 105 ch22 050€
Peinture Bi-Color pastel / toit blanc1 100 €
Pack Confort
Climatisation automatique
Allumage automatiques des feux et essuie-glace
Rétroviseur intérieur photochromatique
Radars de recul
650 €
Accoudoir central arrière100 €
Radar anti-collision300 €
Système Hi-Fi Beats650 €
Tablette sur dossier de siège avant150 €
Toit vitré panoramique800 €
Modèle essayé25 800€

Toutes les photos de notre essai de la Fiat 500L Trekking sont dans notre album.
Toutes les infos et caractéristiques de la Fiat 500L .

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

elit. ipsum dolor Aenean consectetur nunc