Dayraut confirme

par Vincent Royer
0 commentaire

Yvan Muller toujours en tête, Jean-Philippe Dayraut menace de plus en plus la Kia avec sa Fiat Stilo. Derrière, les Alfa Romeo ne progressent pas vraiment lors de cette étape à Lans en Vercors.

Direction Lans en Vercors pour la quatrième étape de la saison du Trophée Andros. Ce week-end, seules les Fiat Stilo réussiront à gêner Yvan Muller et l’armada Kia.

Franck Lagorce tout d’abord, au volant de la Stilo officielle. Parti en pôle grâce aux temps réalisés en manche de qualification, il s’élance en tête. Derrière lui suivent Evens Stievenart sur la Kia et son frère Stève sur la Stilo LG. Cinquième, Laurent Fouquet est un peu à la traîne avec la troisième Stilo, malgré ses bonnes performances de la soirée.

Lagorce, très sportif

Très vite, Evens Stievenart met la pression sur Franck Lagorce. Mais celui-ci résiste bien sur un circuit très technique et très étroit dont la glace a souffert à cause de la pluie des jours précédents. Lagorce et Stievenart creusent très vite le trou sur leurs poursuivants. La pression est forte sur les épaules de Lagorce mais malgré quelques erreurs de pilotage, il parvient à conserver la tête.

Malheureusement, à un tour de la fin, Stievenart trouve la faille et réussi à placer sa Kia devant la Stilo. Aux premières loges, Laurent Fouquet observe la bataille de tête tout en restant à distance. C’est pourtant lui qui avait réussi la pôle de référence lors des premiers essais de la journée. Il faut dire que les Stilo étaient en forme à Lans en Vercors, prenant six des dix premières places lors de la seconde séance d’essais.

Toujours en chasse, Lagorce n’arrive pas à repasser Stievenart. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer, mettant à son tour la pression maximale sur le pilote Kia. Mais celui-ci, malgré quelques petites erreurs de jeunesse, parviendra à mener sa voiture à la victoire. Derrière Stève Stievenart est troisième et Laurent Fouquet cinquième. Les Alfa Romeo 147 de Claude Millet et Anthony Beltoise ferment la marche. Très sportif, Lagorce viendra saluer Stievenart lors du tour d’honneur.

L’indétrônable Muller

Moins de suspens dans la seconde finale. La raison, la présence d’Yvan Muller, évidemment. Malgré un bon départ, Jean-Philippe Dayraut ne peut rien faire contre l’indétrônable alsacien. Derrière, en cinquième position, Alain Prost est englué au sein du peloton de chasse. Après les bonnes performances de la Toyota en décembre, l’équipe Oreca n’arrive plus à l’exploiter convenablement.

En sixième et septième places, les deux Stilo de Gilles Stievenart et Philippe de Korsak resteront elles aussi perdues dans le peloton. Elles sont suivies comme leur ombre par la première Alfa Romeo 147, celle de Christian Béroujon.

Muller remportera comme d’habitude la finale, mais cette fois sans humilier ses concurrents par une avance lui permettant de saluer le public durant le dernier tour de course. A Lans en Vercors, Jean-Philippe Dayraut restera au contact jusque sous la ligne d’arrivée.

Seconde victoire en finale pour Fouquet

Le lendemain, c’est Laurent Fouquet qui s’élance de la pôle et réussi, le meilleur départ de la première finale. Derrière, Paul Bourrion rentre au stand dès la ligne de départ franchie afin de préserver sa voiture, qu’il partage avec Yvan Muller.

Sur une autre Kia, Wilfried Mérafina prend en chasse la Stilo de Fouquet. Alain Prost, troisième, est plus en forme que la veille. Derrière, les Stilo de Stève Stievenart et Philippe de Korsak sont sixième et huitième, séparées par l’Alfa Romeo 147 de Claude Millet.

Mérafina met très vite la pression sur Fouquet. Mais celui-ci gère au mieux sa course, flirtant à chaque virage avec les murs de neige.

Alors que la glace laisse peu à peu la place à l’asphalte, Mérafina tente une dernière attaque mais Fouquet résiste et remporte la victoire. A 32 ans, il signe ainsi sa seconde victoire de la saison après celle d’Isola 2000. Après avoir remporté la catégorie Promotion en 2001, et terminé troisième l’année dernière en Elite, le bordelais remonte avec cette victoire à la onzième place au général.

La fusée Muller

Pris en sandwich entre les Kia d’Evens Stievenart, en pôle, et de Muller en troisième place, Jean-Philippe Dayraut réussi un très beau départ et passe le premier virage en tête de la seconde finale du samedi.

Derrière, Muller n’a pas réussi à doubler son coéquipier et semble déjà montrer des signes d’impatience. Il veut en effet absolument coller Dayraut pour ne pas le laisser s’échapper vers la victoire. Stievenart le laissera d’ailleurs passer avant la fin du premier tour.

La fusée Muller revient alors immédiatement dans les roues de la Stilo de Dayraut. Désormais, le pilote Fiat devra non seulement regarder devant, mais surtout surveiller ses rétros. Muller l’attaquant à chaque virage ! La bataille est pour le moins virile. Les deux hommes vont au contact, portière contre portière, à chaque sortie de virage. Mais Dayraut résiste malgré tout.

Muller, et même Stievenart, semblent pourtant plus rapides sur leur Kia, que la Stilo de Dayraut. Les deux Kia klaxonnent, bientôt rejointes par la Peugeot 206 cc de Jean-Luc Pailler. Quelques mètres plus loin, une ultime attaque de Muller, qui profite d’une trajectoire de Dayraut très à l’extérieur, lui permet de prendre le dessus.

Mais la bataille laisse des traces. Le capot de la Kia de Muller ne tenant plus qu’à moitié. Derrière lui, Dayraut tente le tout pour le tout, littéralement déchaîné. Et alors que Muller perd définitivement son capot, Dayraut balance complètement et très tôt sa voiture dans les virages, y entrant en marche arrière. Mais il ne pourra rien faire et Muller remporte sa seconde finale du week-end.

Au général, il garde la tête du championnat avec 31 points d’avance sur Jean-Philippe Dayraut et 54 sur Alain Prost, toujours rivé à sa troisième place. Franck Lagorce, sur la première Fiat officielle, recule encore, à la septième place. La première Alfa Romeo, celle de Claude Millet, est dix-huitième, suivie à un point de celle de Jean-Noël Lanctuit. Prochaine étape à Serre-Chevalier, les 22 et 23 janvier 2005.

image12.jpgimage15.jpgimage16.jpgimage17.jpgimage3.jpgimage32.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

mi, leo. risus commodo diam sem, ante. elit.