Rien n’est joué

par Vincent Royer
0 commentaire

Difficile de prédire qui de Besson/Hallyday, Bornhauser/Thévenin et
Dumez/Blanchemain sera sacré Champion de France GT FFSA 2004!
Depuis le début de saison, la lutte entre ces trois équipages est
particulièrement haletante, ce qui laisse présager d’un final haut en
couleurs, d’autant que ces six hommes, fervents amoureux de sport
automobile, joueront cette fois leurs dernières cartes.

Dominateurs depuis la rentrée albigeoise, Bruno Besson et David Hallyday s’installaient pour la première fois de la saison en tête du Championnat de France GT FFSA au soir du meeting du Mans. Motivés plus que jamais pour s’imposer dans le fief de Force One Racing, les deux hommes comptent profiter de leur bonne connaissance du terrain pour faire la différence. Mais cette saison 2004 en GT FFSA nous a habitués à de nombreux rebondissements, la victoire est donc loin d’être acquise pour le duo parisien.

Aussi bien du côté de VBM, avec Patrick Bornhauser et Olivier Thévenin, que du côté de Larbre Compétition, avec Sébastien Dumez et Jean-Luc Blanchemain, tous les moyens seront mis en oeuvre pour aller chercher ce titre tant convoité. Les trois équipages ont préparé cet ultime rendez-vous de la saison comme il se doit, et même si la pression sera un peu plus forte, la motivation de chacun devrait déboucher sur des passes d’armes encore plus palpitantes qu’à l’accoutumée. La première course devrait permettre de clarifier un temps soit peu la situation, l’équipage qui terminera en tête fera un
grand pas vers le titre ; mais quoi qu’il en soit ce sera probablement lors de l’ultime course que tout se décidera. Les leaders devront également composer avec leurs adversaires en formes du moment, même s’ils ne sont plus en mesure de remporter le titre, Dupuy/Fiat, Beltoise/Lacroix-Wasover ou l’armada Mirabeau auront à coeur de terminer la saison en beauté.

Morgan Moullin-Traffort et Thierry Rabineau pensaient remporter facilement le titre au Mans, mais les aléas de la course en ont décidé autrement. Avec 17,5 points d’avance sur Mouez/Prunet, il suffit au duo du Nourry Compétition d’assurer quelques points pour être les premiers vainqueurs du Trophée NGT.

Pour ce dernier rendez-vous de la saison, l’équipe Almèras Frères reprendra du service, avec Marc Sourd et Pierre Martinet de retour dans leur équipe de coeur, au volant d’une Porsche 911 GT3-RS.
La Coupe de France a aussi été âprement disputée durant toute l’année. En toute logique, les favoris Frédéric Dedours et Frédéric Makowiecki, pointent en tête avec 49 points d’avance sur Peyroles / Rumpler, récompensés de leur régularité exemplaire. Les deux Fred ne devraient donc pas tenter le diable, et leur objectif sera de rallier l’arrivée des deux courses. A Peyroles/Rumpler, Ancel/Goubet, Menard/Boukobza ou Giroix/Tuchbant, les animateurs de la Coupe de France, d’en profiter pour essayer de gagner leurs premiers lauriers de la saison. Les Lamborghini de Loger/Charriol et Guitard/Rey feront cependant figure d’épouvantail, à condition que la fiabilité soit au rendez-vous
pour la finale. A noter que Frédéric Paul et Jean-Charles Lévy, vainqueur d’une sélection organisée par Motors TV et Indentisat, feront leur début en Coupe de France GT FFSA sur une Porsche du First Racing.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

ut venenatis, suscipit fringilla odio Curabitur ultricies Donec Phasellus consectetur elit. libero.