Alfa Romeo CrossWagon, l’Alfa Romeo sauvage

par Vincent Royer
0 commentaire

Onze ans après la dernière intégrale permanente de la marque, Alfa Romeo présente à Genève sa Crosswagon. Un modèle à 4 roues motrices dérivé de la 156 Sportwagon.

L’histoire des voitures à traction intégrale chez Alfa Romeo débute en 1951, avec un véhicule à finalité militaire, répondant à la dénomination AR51 – 1900. Depuis, quatre autres modèles marqueront l’histoire de la marque. La 33 4×4 en 1983, puis la Permanent 4 en 91. La 155 Q4 apparaîtra en 1992, un an avant la dernière Alfa à traction intégrale, la 164 Q4.

Aujourd’hui, Alfa rouvre ce chapitre avec la Crosswagon. Equipée du puissant 1.9 JTD 16v Multijet de 110 kW (150 ch), accouplé à une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports, la Crosswagon ne cache pas son tempérament sportif. Ce “4 cylindres en ligne” -alésage de 82 mm et course de 90,4 mm- est en effet capable de développer une puissance de 110 kW à 4000 tr/mn et un couple de 305 Nm (31 mkg) à 2000 tr/mn.

Une mécanique à tout épreuve

La caractéristique principale de la Crosswagon est cependant sa transmission à quatre roues motrices permanentes et ses trois différentiels avec répartition du couple excentrée sur le pont arrière. Alfa annonce un comportement progressif, notamment grâce à son différentiel central Torsen C. Il module en permanence la répartition du couple moteur entre essieu avant et le pont arrière en fonction du degré d’adhérence. Système essentiellement mécanique, l’électronique vient cependant apporter plus de confort de conduite, de performances et de sécurité.

Toujours sur le plan mécanique, la Crosswagon affiche un nouveau système de suspensions par rapport à la 156, répondant à des exigences bien précises. Outre la capacité à bien absorber les aspérités de la route, ou des chemins, les suspensions de la Crosswagon devaient assurer une tenue latérale maximale, une direction efficace et précise et surtout une excellente motricité.

La solution retenue repose sur des suspensions avant en quadrilatère haut et des suspensions arrière de type McPherson, munies de tiges transversales à longueur différenciée. Avec une géométrie entièrement redessinée et optimisée pour tenir compte de la garde au sol majorée de la voiture par rapport au modèle de base, la Crosswagon garde la précision de braquage qui caractérise l’Alfa 156 routière.

La suspension arrière est reliée au châssis par le biais d’une traverse en aluminium, moulée sous vide. Résultat, un poids réduit, plus de confort et de nombreuses possibilités de contrôle de l’assiette.

Un look agressif mais élégant

Extérieurement, la Crosswagon adopte une esthétique résolument tout terrain, tout en conservant l’élégance propre à la 156. Outre une garde au sol majorée de 6cm, la Crosswagon est équipée de seuils de portes en aluminium, de pare-chocs avant et arrière spécifiques, avec un renfort en aluminium, d’une grille de protection des pare-chocs et d’une galerie de toit.

De nouveaux pneumatiques 225/55 R17 All Seasons viennent chausser la voiture. Ils ont été dessinés afin de garantir un confort maximum dans toutes les conditions d’adhérence : normales, enneigées, verglacées, accidentées ou glissantes.

Neuf teintes de carrosserie -dont quatre inédites- seront proposées. Elles s’inspirent de nuances naturelles et sont disponibles en deux finis -grain fin ou moyen-gros-, afin de mettre en valeur les propriétés chromatiques de l’Alfa Crosswagon.

A l’intérieur, un nouveau tableau de bord fait son apparition. Un compas est incorporé dans le rétroviseur alors qu’un nouveau revêtement “high-tech” équipe la planche de bord et la console centrale. Enfin, une moquette et des tapis spécifiques finissent d’habiller la Crosswagon et une sellerie en cuir est disponible en option.

Un équipement de sécurité haut de gamme

Sur le plan de la sécurité, la Crosswagon est équipée d’un circuit de freinage hydraulique servo-assisté. Il est composé de deux circuits indépendants croisés.

Les disques avant, autoventilés, ont un diamètre de 330 mm et comportent des étriers fixes en aluminium Brembo à quatre pistons (38 et 42 mm), peints en noir brillant. Ils dérivent directement des versions GTA. Les disques arrière sont à peine plus petits (276 mm).

La Crosswagon est également équipée d’un système antiblocage des roues ABS BOSCH 5.7. Il dispose de quatre capteurs actifs et d’une centrale hydraulique à 12 électrovalves. L’ABS intègre un correcteur électronique de freinage EBD (Electronic Brake force Distribution). Enfin, la voiture est équipée du VDC -Vehicle Dynamic Control-, version Alfa Romeo de l’ESP. L’ASR -Anti Slip Regulation-, fait également parti de l’équipement.

Polyvalent, ce modèle à 4 roues motrices était attendu depuis longtemps chez Alfa Romeo. Il devrait être commercialisé au second semestre 2004.

alfa1-5.jpgalfa2.jpgalfa3-3.jpgalfa4.jpgalfa5.jpgalfa6.jpgalfa7.jpgalfa8.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

dolor. Praesent venenatis, accumsan Aenean id commodo Aliquam Phasellus sem,