Débuts inespérés pour la Ferrari 2003-GA

par Vincent Royer
0 commentaire

La première apparition en course de la F2003-GA ne pouvait mieux se passer. A Barcelone, les deux F2003-GA de Michael Schumacher et Rubens Barrichello terminent respectivement sur la première et troisième marche du podium !

Résultat exceptionnel pour ce grand prix ibérique. Michael Schumacher décroche la première victoire de la nouvelle F2003-GA lors de sa première apparition, avec 5,7 secondes d’avance sur la Renault de Fernando Alonso. Ecart serré certes, mais Rubens Barrichello confirme cette victoire en prenant la troisième place.

Victoire difficile pour l’Allemand, qui s’attendait pourtant à une telle bataille. “Nous savions que la course serait dure après les performances de Trulli et Alonso durant les essais, et c’est ce qu’il s’est passé. Nous avons de la chance d’avoir couru ici avec la nouvelle voiture, car je ne pense pas que nous aurions obtenu les mêmes résultats avec la F2002. La nouvelle voiture est fantastique. J’en suis déjà amoureux,” a dit Michael.

Mais la chance de l’écurie Ferrari ne s’est pas arrêtée là. L’autre bon aspect de cette manche espagnole pour la Scuderia, réside dans les abandons des deux pilotes McLaren-Mercedes. “Un jour parfait pour les deux Championnats,” a souligné Schumacher, désormais plus qu’à quatre points de Kimi Raikkonen au classement pilotes, alors que Ferrari n’a plus que trois points de retard sur McLaren au classement constructeurs.

Des espagnols à la fête

La plus grande victoire revient sûrement à l’espagnol Alonso. En terminant second du grand prix, il obtient ainsi son meilleur score depuis son arrivée en F1, et qui plus est, devant son public !

La bataille débute dès le départ, lorsque Alonso tente de dépasser Barrichello pour prendre la seconde place. Barrichello part alors très large pour éviter Schumacher, les deux Ferrari entrant presque en collision. “Je ne sais pas si nous nous sommes touché ou pas, mais c’était très près,” a dit Schumacher. “J’ai pensé que je pourrais être capable de les passer tous les deux,” a déclaré Alonso souriant, après la course. Mais Schumacher s’est emparé de la tête, suivi de Barrichelo, Alonso devant se contenter de la troisième place.

Derrière, la seconde Renault de Trulli a eu moins de chance. Trulli et Coulthard se touchent, provoquant une sortie de piste définitive pour Trulli. La McLaren de Coulthard se contentera d’un arrêt au stand pour un changement de sa roue arrière et un contrôle des dégâts. La McLaren du leader du Championnat, Kimi Raikkonen, était déjà hors course. Le finlandais ayant touché sur la ligne la Jaguar arrêtée de Pizzonia.

Une course sans problème… mis à part les pneus

“C’était une course sans problème. Le seul soucis venait des pneus à quelques étapes de la course,” a dit Michael Schumacher. Barrichello a également rencontré des problèmes de pneus. “La voiture était brillante pour les 10 premiers tours, mais ensuite je ne pouvais pas tenir l’allure,” a dit Rubens, qui a réalisé le tour le plus rapide de la course, avant de terminer à 12 secondes d’Alonso. Barrichello avait perdu la deuxième place en faveur de l’espagnol au premier de ses trois arrêts. Alonso ayant ravitaillé trois tours avant Barrichello, il a su profité de ces trois tours chaussés de pneus neufs pour prendre de l’avance.

Toutes les chances de Coulthard se sont finalement dissipées au dix-septième tour après un accrochage avec Jenson Button. Preuve de l’intense bataille que se sont livrés Schumacher et Alonso, seuls quatre des douze pilotes présents à l’arrivée sont restés dans le même tour !

Aux prises avec son coéquipier pendant une longue partie de la course, c’est dans les derniers tours que la BMW-Williams de Ralf Schumacher s’est fait dépasser par celle de Juan-Pablo Montoya. A noter également la bonne performance de Christiano Da Matta qui donne à Toyota ses premiers points de la saison avec une sixième place. Le Brésilien s’est durement battu pour prendre l’avantage sur Ralf Schumacher, accroché à sa cinquième place. Premiers points de la saison également pour Jaguar avec la septième place de Mark Webber.

gp2.jpggp3.jpggp4.jpggp5.jpggp2-2.jpggp3-2.jpggp4-2.jpggp5-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

id dictum ut velit, mattis ipsum et, Aenean commodo