Derlot/Tonelli renouent avec la victoire !

Déjà vainqueurs à deux reprises cette saison, Renaud Derlot et Gérard Tonelli ont renoué avec la victoire à bord de la Mercedes n°17 du Graff Racing. Les deux hommes l’emportent à l’issue de la Course-Sprint de la Troisième Etape du GT Tour sur le circuit Dijon-Prenois. Ils devancent la Ferrari F458 n°10 du Team Sofrev-ASP, Olivier Pla, leader durant la première moitié de course, et Gabriel Balthazard décrochant leur premier podium. Un podium complété par la Porsche/Pro GT By Almeras de Anthony Beltoise et Laurent Pasquali. En Gentlemen Trophy, après une course animée, Gilles Duqueine et Fabien Barthez s’imposent au volant de la Ferrari F430 du Team Sofrev-ASP.

A l’extinction des feux, Olivier Pla conserve le bénéfice de sa pole devant la Ferrari F458 « soeur », pilotée par Ludovic Badey. Deuxième des qualifications, la Mercedes n°3 n’a pas pris le départ après un accrochage dans le tour de mise en grille avec la BMW Z4 du AB Motorsport. Anthony Beltoise (Porsche/Pro GT by Almeras) le talonne, précédant Renaud Derlot (Mercedes/Graff) et Julien Piguet (Lamborghini/Team Ciné Cascade). Coup de théâtre dès la fin de la première boucle puisque Badey, 2e, rentre aux stands. En Gentlemen Trophy aussi il y a de l’action, avec Florent Priez (Lamborghini/JSB) qui prend la tête, devant Gilles Duqueine (Ferrari/Sofrev-ASP) lequel vient de dépasser Philippe Ullmann (Lamborghini/ASP), auteur de la pole.

Pla attaque pour creuser l’écart, suivi par Beltoise et Derlot. Piguet est quant à lui chassé par Ortelli et Groppi. Après un quart d’heure de course, quelques gouttes de pluie font leur apparition. Cela profite au leader qui accentue son avance de deux à sept secondes. Les « Gentlemen » s’affrontent toujours autant, avec une hiérarchie chamboulée tour après tour, Ullmann précédant Lauber puis Priez.

La mi-course passée depuis deux minutes, Julien Piguet, 4e, lance la phase des arrêts obligatoires dans le 19e tour. Il est imité une boucle plus tard par Anthony Beltoise et Renaud Derlot, les poursuivants de Olivier Pla, qui sera le dernier à emprunter la pitlane. Gabriel Balthazard le relaye sur la Ferrari F458 n°10. Désormais poursuivi par Gérard Tonelli, il s’incline dans le 24e tour, à moins d’un quart d’heure du terme. Il voit aussi revenir Laurent Pasquali. Les deux hommes s’affrontent et, tandis que Pasquali semble en mesure de prendre l’avantage, celui-ci part en tête à queue dans la boucle suivante ! Le pilote de la Porsche/Pro-GT By Almeras parvient toutefois à préserver sa troisième place.

Dans le peloton, les « Gentlemen » sont toujours au coude à coude, avec Fabien Barthez aux commandes de la catégorie devant Patrice Madeleine et Christian Demigneux, la Lamborghini/ASP ayant été victime d’un problème de transmission. Dans les instants qui suivent, Madeleine parvient à prendre l’avantage sur Barthez, toujours à l’affut malgré tout.

Tandis que la Mercedes du Graff Racing file vers un troisième succès, devant la Ferrari F458 n°10 du Team Sofrev-ASP et la Porsche Pro-GT By Almeras n°34, rien n’est fait pour la quatrième place. Avec la R8 LMS du Team Audi France, victorieuse la veille, David Hallyday attaque Patrick Bornhauser. Il fait l’extérieur dans le premier virage du dernier tour… et passe la Porsche de Larbre Compétition pour le gain de la quatrième position ! Après une belle remontée de Erwin France, la Viper du Pouchelon Racing termine quant à elle aux portes du quinté.

En Gentlemen Trophy, les duels se sont multipliés jusque dans le dernier tour. Après avoir perdu les commandes, Fabien Barthez reprend son bien dans l’ultime boucle. Il permet ainsi, avec Gilles Duqueine, au Team Sofrev-ASP de remporter un second succès dans cette catégorie, devant les Lamborghini du Ruffier Racing (Demigneux/Lauber) et de JSB Compétition (Madeleine/Priez).

Au championnat…

Avec deux podiums, Laurent Pasquali et Anthony Beltoise confortent leur leadership au Championnat de France GT (76,5pts). Le duo mène de 4,5 points sur David Hallyday et Stéphane Ortelli (72pts), désormais à la 2e place grâce à leur succès lors de la Course 1. Ils sont suivis de Gérard Tonelli et Renaud Derlot (68,5pts). Patrick Bornhauser et Laurent Groppi (67pts) complète un Top 4 regroupé en moins de dix unités.

En Gentlemen Trophy, Patrick Lauber est à égalité de points (89,5) avec le tandem de JSB Compétition, Patrice Madeleine et Florent Priez. Christian Demigneux figure au troisième rang (73pts), devant Jean-Paul Buffin et Philippe Ullmann (67).

Ils ont dit

Renaud Derlot (Mercedes/Graff Racing), 1er:
« Les quelques gouttes ne m’ont pas perturbé : je pense que cela inquiétait plus Gérard (Tonelli) dans le box ! La performance est là depuis le début de la saison, mais nous avions tendance à dégrader un peu les pneus. Nous progressons à ce niveau et c’est désormais moins le cas. »

Gérard Tonelli (Mercedes/Graff Racing), 1er :
« L’auto était bien mieux sur le sec. Hier, j’avais été un peu gêné par la pluie. Je suis content pour le team qui obtient une nouvelle victoire. Cela rattrape ma « bêtise » d’hier. C’est une nouvelle victoire pour ma fille, Julie. »

Olivier Pla (Ferrari/Team Sofrev-ASP), 2e :
« La voiture était vraiment constante et j’ai pu attaquer pour compter six secondes d’avance. Nous perdons quatre secondes dans les stands, après avoir été gênés par une autre auto. C’est dommage. Malgré tout, c’est très positif de décrocher ce premier podium. Nous commençons à bien connaître la voiture. C’est intéressant pour la suite. »

Gabriel Balthazard (Ferrari/Team Sofrev-ASP), 2e :
« Olivier (Pla) a été fantastique. Gérard (Tonelli) était plus léger que moi, mais ça va changer (rire) ! Plus sérieusement, je tiens à souligner l’excellent travail fourni par toute l’équipe de Jérôme Policand. Cela étant, nous n’avons pas encore le traction-control : pour un pilote « B », il est encore difficile de tirer la quintessence de l’auto. Je suis très ému : cela fait longtemps que je n’étais pas monté sur un podium. »
Anthony Beltoise (Porsche/Pro GT By Almeras), 3e :
« J’ai essayé de surveiller mes rétroviseurs. Il ne fallait pas faire de faute : je savais que Renaud (Derlot) aurait saisi l’occasion pour me passer. Je suis très content de cette troisième place. C’est un podium de plus ! »

Laurent Pasquali (Porsche/Pro GT By Almeras), 3e :
« Lorsque je suis revenu sur Gabriel, j’ai retardé mon freinage – un peu trop – et je suis parti en tête à queue. Pour être honnête, je ne suis pas vraiment satisfait de mon relais. Anthony (Beltoise) avait vraiment fait un super job. »

Gilles Duqueine (Ferrari/Team Sofrev-ASP), 1er Gentlemen Trophy :
« Nous avons eu une belle bagarre en début de course. J’étais un peu en dedans : je ne voulais surtout pas commettre d’erreur quand les gouttes de pluie sont arrivées. C’est Fabien (Barthez) qui a fait tout le boulot. Bravo ! »

Fabien Barthez (Ferrari/Team Sofrev-ASP), 1er Gentlemen Trophy :
« Je me suis fait passer trois tours après le début de mon relais, mais cela m’a fait du bien car je suis toujours en phase d’apprentissage. Le pilote devant moi m’a un peu « montré la voie » et puis il s’est passé ce qu’il s’est passé : je lui ai fait le freinage ! (sourire) »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

ut commodo ante. vulputate, sit consequat. lectus