Dodge Dart, ou Alfa Romeo à la sauce US

par Vincent Royer
0 commentaire

Après une sorte de mini teaser en décembre, Dodge vient de présenter au salon de Détroit la Dart, premier modèle du groupe Chrysler à reposer sur une plateforme du groupe Fiat, celle de l’Alfa Romeo Giulietta.

Nous vous l’annoncions en décembre, la toute première voiture du groupe Chrysler conçue sur une plateforme italienne serait présentée en janvier, lors du NAIAS, le salon de l’auto de Détroit, aux Etats-Unis. Cette voiture c’est la Dodge Dart. Une américaine pur jus, à l’exception de sa plateforme, celle de l’Alfa Romeo Giulietta, et de quelques innovations technologiques, comme le moteur Multiair 1.4 ou la technologie Multiair adaptée aux moteurs américains. Une voiture qui permet aussi à Fiat de monter à 58,5% de parts dans Chrysler !

Ouvert depuis hier, le NAIAS a donc été le cadre de la révélation à la presse de cette italo-américaine. « La toute nouvelle Dodge Dart est une voiture révolutionnaire qui va surprendre et ravir les clients qui veulent une voiture sans compromis, amusante à conduire avec une grande valeur, » a déclaré Reid Bigland, président et directeur général de la marque Dodge. « Avec 12 couleurs extérieures, 14 couleurs intérieures et différents niveaux de finitions, trois moteurs puissants et éconergétiques, trois choix de transmission, des caractéristiques de sécurité inégalées et une aérodynamique de calibre mondial, la nouvelle Dodge Dart fixe une nouvelle norme pour le segment des voitures compactes. »

Extérieurement, la Dodge Dart est irrémédiablement américaine. Impossible pour elle de cacher ses origines. Même si la calandre est modernisée, elle est typiquement Dodge. On regrette cependant l’effet rendu par les versions à parechoc avant noir laqué. Dans cette configuration la Dart affiche une gigantesque bouche béante qui alourdit le dessin. Dommage car pour le reste la voiture est plutôt agressive et dynamique.

A l’arrière, nous sommes au pays des LEDS. Pas moins de 152 ampoules de ce type viennent en effet encercler les optiques arrière et le logo Dodge au centre du coffre, juste sous le becquet. Dans le bas de la voiture, deux sorties d’échappement ovales viennent confirmer le tempérament de la voiture.[/vc_column_text][vc_video link=”https://www.dailymotion.com/embed/video/xnkqcb”][vc_column_text]

Un écran configurable en guise de compteur

A l’intérieur, 14 ambiances différentes seront donc proposées, en tissu et/ou en cuir. L’éclairage de l’habitacle a tout particulièrement été travaillé, tout comme les rangements, omniprésents, y compris sous l’assise passager par exemple.

Mais ce qui nous plait le plus, c’est le compteur central, composé d’un écran TFT de 7 pouces entièrement configurable pour s’adapter aux goûts et besoins du conducteur !

Sur le plan technique, la Dart sera disponible avec trois motorisations essence. Deux d’origine américaine, les Tigershark 2.0 l 16v de 160 ch et 2.4 l 16v doté de la technologie Multiair 2 et développant 184 ch, mais aussi un moteur Fiat Powertrain, le bien connu 1.4 Multiair 16v turbo de 160 chevaux.

Ils seront complétés de trois types de transmission au choix : manuelle à six rapports, automatique à six rapports ou encore la boite TCT à double embrayage à sec des Alfa Romeo, là encore à six rapports.

La Dodge Dart sera disponible en cinq niveaux de finition: SE, SXT, Rallye, Limited et R/t. L’un de ses points forts sera donc sa personnalisation. D’autant plus que sept options de jantes sont disponibles, et que Mopar présente déjà à Détroit plus de 150 options et kits de personnalisation spécifiquement développés pour la Dart.

La Dodge Dart sera construite aux États-Unis, dans l’usine de Belvidere. La production devrait débuter au deuxième trimestre de 2012.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

elementum ipsum libero justo tristique quis Praesent libero Lorem id, neque.