Fiat 4×4 Cross

par Vincent Royer
1 commentaire

Un nouveau petit 4×4 chez Fiat ? Oui. Enfin, une déclinaison très « fashion » de la baroudeuse Panda 4×4.

Il semble petit, tout petit, au milieu des massifs montagneux varois. Une drôle de petite bouille, une couleur flashy à souhait, une hauteur de caisse surélevée, un style de baroudeur, voici le nouveau petit 4×4 de Fiat.

Un petit 4×4 qui se veut aussi branché et urbain. Boue ou strass et paillettes, le 4×4 Cross se prétend à l’aise partout. Lors de notre essai, à Cannes, le 4×4 Cross n’a d’ailleurs pas hésité à jouer les stars sur la Croisette.

Une Panda 4×4 relookée

A l’intérieur, Fiat a opté pour trois harmonies bicolores sable/noir, sable/vert ou comme ici, orange/noir, en fonction de la couleur de la carrosserie. Les sièges offrent un bon maintien mais les places arrière sont plutôt restreintes. Le tableau de bord est en plastique noir agrémenté d’inserts métallisés du plus bel effet. En fait, à part la touche ELD sur la console centrale, cet habitacle est exactement le même que celui de la Panda 4×4. Normal puisque le 4×4 Cross est une Panda 4×4 relookée pour la ville. On notera cependant la présence de série du volant cuir et du toit panoramique Skydome.

A l’extérieur par contre, le look est radicalement différent. Nom et logo spécifique, chromés. Et surtout, des faces avant et arrière totalement inédites. A l’avant, les deux gros projecteurs ronds disposés l’un par-dessus l’autre, viennent encadrer la calandre. Les passages de roues et les portières reçoivent d’imposantes protections en plastique. A l’arrière, les optiques sont comme à l’avant, complètement ronds. Au nombre de deux de chaque côté, ils viennent se positionner l’un au-dessus de l’autre, enchâssés dans des logements en relief et en plastique gris. Un plastique qui recouvre aussi les montants arrière, accentuant le côté baroudeur du 4×4 Cross. Une protection grise en bas du pare-choc est surmontée d’une grille en nid d’abeille. On retrouve ces éléments également à l’avant. Les barres de toits sont de série, comme les antibrouillards et les lave-phares.

Le 4×4 Cross est proposé en quatre couleurs de carrosserie : orange, beige, vert ou noir.

Particulièrement efficace hors des routes

Bien que conçu avant tout pour une utilisation urbaine, où sa petite taille et son agilité lui permettent de se faufiler partout, le 4×4 Cross est également plutôt à l’aise hors des villes. Bien sûr, ce n’est pas une routière. Surtout qu’avec un tout petit réservoir de 30 litres, l’autonomie ne dépassera jamais 300 km. La position de conduite est agréable, le confort acceptable, mais le moteur, unique, est trop juste. Il s’agit du petit diesel 1.3 l de 70 ch qui imposera de jouer du levier de vitesses. 18 s sont nécessaires pour passer de 0 à 100 km/h pour une consommation en cycle mixte de 5,3 l aux 100 km.

Accouplé à une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports, ce moteur est complété par une transmission intégrale qui s’enclenche automatiquement en cas de perte d’adhérence des roues avant. En situation normale, 98% du couple moteur leur est transmis.

Hors des routes, ce système se montre particulièrement efficace. A tel point que l’on se demande s’il existe un endroit où le 4×4 Cross ne peut emmener ses passagers.

Une des raisons de ses étonnantes capacités de franchissement est certainement son poids. Avec 30 kg de plus que la Panda 4×4, la balance affiche 1,09 tonne, soit beaucoup moins que tous ses rivaux luxueux et patauds. Le 4×4 Cross se jouera facilement des conditions glissantes, neigeuses et même des dévers. Pour cela, il est équipé d’un système d’antipatinage en décélération, système qui exploite l’ABS et la gestion électronique du moteur. Sa mission, empêcher toute action intempestive sur le viscocoupleur qui serait synonyme de blocage du train arrière.

Fermes, les suspensions ont été optimisées afin de permettre de filtrer au mieux les aspérités de la route, tout en affrontant les situations plus ardues. Ici un croisement de pont.

Evidemment, tous les éléments ont été rigidifiés et la garde au sol légèrement augmentée, à 165 mm. En poussant un peu le véhicule, on pourra même lui faire traverser des zones de trial. Ici le passage d’une marche.

L’angle d’attaque du 4×4 Cross est de 24°, celui de sortie de 42°, l’angle de franchissement de 24° et le degré de pente franchissable annoncé par Fiat est de 50%.

Look sympa, prix élevé

Dernière particularité utile en cas de faible adhérence, la fonction ELD. Ce système agit en freinant les roues qui patinent et en transférant le couple sur les autres roues du même train. Cette fonction n’est utilisable qu’en dessous de 30 km/h et s’enclenche manuellement grâce à un bouton sur la console centrale. Le système se désactive automatiquement si la température des freins est trop élevée.

Sur le plan de la sécurité, le 4×4 Cross reçoit de série des airbags avant mais pas latéraux, des ceintures de sécurité trois points avec prétensionneurs et limiteurs de charge, le système anti-incendie FPS, l’ABS avec EBD et le MSR. Le système de freinage est composé de deux circuits hydrauliques indépendants croisés.

IMG_0061-9.jpgIMG_0069-10.jpgIMG_0079-6.jpgIMG_0081-8.jpgIMG_0086-5.jpgIMG_0091-7.jpgIMG_0095-6.jpgIMG_0099-5.jpgIMG_0108-7.jpgIMG_0114-9.jpgIMG_0115-7.jpgImage-saisie-13c.jpgImage-saisie-14c.jpg

1 commentaire

lolo 31 décembre 2010 - 17:17

Fiat 4×4 Cross
juste génial ce petit 4×4.

la mienne a tout juste 100.000 kms, rien a signaler.

une tenue de route a faire palir une audi quatro et quel pied dans la neige de ce mois de décembre.

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Nullam in luctus Phasellus pulvinar leo commodo accumsan felis facilisis lectus quis