Fiat 500L 1.3 Multijet 2 85 ch Lounge

par Vincent Royer
0 commentaire

Après la Fiat 500 en 2007, la 500 Abarth en 2008 et la 500C en 2009, le jour se lève sur la nouvelle déclinaison de la petite 500, la 500L.

L pour large, car cette nouvelle version de la 500 veut nous faire voir plus grand. Pour cela, la 500L affiche 5 portes et des dimensions revues à la hausse. Avec 4,15 mètres de long, 1,78 m de large et 1,66 m de haut, c’est respectivement 60 cm de plus en longueur, 15 en largeur et 17 en hauteur que la 500.

Alors la 500L est-elle encore une 500 ? Si l’on s’arrête au look de la face avant, oui, sans conteste. Mais si l’on prend en considération l’ensemble de l’auto et de ses paramètres, à commencer par sa plate-forme qui n’est autre que celle de la Punto, alors non, la 500L n’est pas une 500 à proprement parler, mais plutôt une extension de la gamme 500. D’ailleurs chez Fiat on parle de… cousine de la 500.

Une cousine au look moins charmeur, plus pataud, mais une cousine chez qui l’on retrouve le même esprit de gaieté et de personnalisation avec par exemple pas moins de 140 accessoires, allant du simple sticker aux coques de rétroviseurs, en passant par les jantes.

Onze coloris sont proposés, ainsi que trois couleurs de toit pour transformer la 500L en voiture bicolore et faire de son auto une voiture unique… ou presque. Au total, 333 combinaisons différentes sont en effet disponibles.

++++

Habitabilité et modularité

Bien que faisant perdre un peu du charme de la 500, les dimensions généreuses de la 500L lui confèrent une bonne habitabilité. A l’intérieur, on trouvera sa place devant comme derrière, que l’on soit grand ou petit. Fiat a voulu que sa 500L puisse accueillir cinq occupants de 2 mètres chacun ! Pari réussi grâce à une hauteur sous plafond élevée et une banquette arrière coulissante de série. Mieux, en plus des cinq passagers, la 500L est prévue pour accueillir leurs cinq valises. Doté d’un double plancher, le coffre se montre modulable avec une multitude de configurations offrant de 343 à 400 litres banquette avancée, et 1310 litres banquette rabattue.

A noter, le dossier du passager avant se rabat, offrant un plancher presque plat et permettant de transporter des objets de 2,40 m de long… ou de se reposer lorsqu’un moment de fatigue se fait sentir. Au total, Fiat annonce pas moins de 1500 configurations d’aménagement différentes !

Les rangements ne manquent pas à bord avec 22 espaces. On retrouve l’esprit 500 dans la planche de bord, rétro, laquée et couleur carrosserie.

Mais on s’en éloigne par le design, plus proche de la Panda 3 avec beaucoup d’éléments carrés aux angles arrondis et une poignée de frein à main commune avec la Panda. Les manettes de la climatisation sont pour leurs parts issues de l’Alfa Romeo Giulietta à un détail près : le crantage. Très marqué sur la Giulietta, il est ici quasiment inexistant, enlevant l’aspect qualitatif présent sur l’Alfa. Dommage.

Très correctement équipée dès le premier niveau de finition, Pop, on lui préfèrera cependant la finition Easy, le second niveau, qui dispose de série de l’autoradio avec écran tactile de 5’’, une première pour Fiat qui laisse ainsi de côté son système multimédia Blue&Me. Cet écran tactile est en effet dérivé du système UConnect issu du groupe Chrysler. Il intègre lui aussi les commandes au volant, le Bluetooth et une prise USB. Fiat promet que ce système intègrera prochainement la navigation et une connexion internet !

Notre version Lounge, le haut de gamme, disposait en plus de série des vitres arrière électriques, de tablettes au dos des sièges avant, des capteurs de pluie et de luminosité, du rétroviseur intérieur photo chromatique, des radars de recul et des antibrouillards avant avec fonction cornering.

++++

Un comportement routier équilibré

Après avoir facilement trouvé sa position de conduite grâce au volant réglable en hauteur et en profondeur, la première chose qui marque à bord de la 500L est sa luminosité et sa visibilité avant. Son silence aussi, à condition de ne pas trop pousser le moteur 1.3 Multijet de 85 chevaux. Un moteur qui se révèle parfait en ville, mais qui fait réfléchir avant de prendre la route.

Avec un poids de 1315 kg, la 500L est en effet lourde, très lourde, et le petit 1300 est à la peine. Oubliez reprises et dépassement, et prévoyez de jouer du levier de vitesses à cinq rapports à la moindre côte. Si vous cherchez une voiture polyvalente, attendez donc quelques mois et l’arrivée du 1.6 Multijet 2 de 105 ch prévu pour le premier trimestre 2013.

Quant au 1.3 de 85 ch, il permet malgré tout de lancer la 500L à 165 km/h et nécessitera 14,9 secondes pour atteindre 100 km/h. Côté consommation, annoncé pour 4,2 l aux 100 km, nous avons pour notre part réalisé une moyenne de 7,4 litres lors de notre essai. Avec 110 g/km de CO2 rejeté, la 500L est en zone neutre et n’est sujette ni à malus, ni à bonus.

Très bien équilibrée, elle offre un bon comportement routier avec une légère tendance à la prise de roulis. L’amortissement est en progrès, plutôt souple, contrairement aux sièges, plutôt fermes.

Disposant de série dès le premier niveau de finition de six airbags, du système de contrôle de trajectoire ESC avec ASR, MSR, ERM et Hill Holder, des fixations Isofix, de l’aide au freinage d’urgence et de la direction électrique avec fonction City, la 500L est très bien équipée.

++++

Le bilan

Avec elle Fiat a légèrement sacrifié le charme de la 500 au profit de la praticité et de la modularité. Mais face à ses concurrentes Renault Modus, Opel Meriva ou Ford B-Max, cette 500L reste malgré tout la plus charmeuse. Seule la Citroën C3 Picasso semble pouvoir rivaliser.

Quant au tarif, avec une entrée de gamme à 15 550 euros et un haut de gamme, notre version 1.3 Multijet Lounge, à 20 900 euros, cette 500L est dans les tarifs haut du segment. Un tarif qui nous semble trop élevé vu son manque de polyvalence moteur.

A noter, une version 7 places sera proposée en 2013.

On a aiméOn n’a pas aimé
– L’habitabilité
– La modularité
– L’équipement de série
– L’écran tactile
– Le style moins réussi que celui de la 500
– Le poids et le moteur inadapté
– Le prix

Les tarifs

Modèle et options Tarif au 27 septembre 2012
Fiat 500L 1.3 MultiJet 16v 85 ch S/S Lounge 20 900 €
Peinture Bi-Color 800 €
Prédisposition navigateur Tomtom75 €
Modèle essayé 21 775 €

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Sed sit et, consequat. commodo tempus adipiscing libero. fringilla