Lumières éternelles

par Vincent Royer
0 commentaire

Le gouvernement fait de la sécurité routière l’un de ses objectifs. Parmi les décisions, celle d’inciter la population à rouler en feux de croisements le jour. Cartec y voit l’opportunité de relancer les kits lumières.

Depuis le 31 octobre, le gouvernement conseille de rouler avec les feux de croisement allumés de jour comme de nuit en France. Pas d’obligation, donc, mais une incitation. L’objectif, réduire le nombre de morts sur la route en augmentant la visibilité. Le gouvernement espère une diminution de 5 à 8% du nombre de tués sur les routes chaque année. La conduite avec feux de croisement allumés est déjà en vigueur en Europe du Nord et en Italie. En France, il s’agit simplement d’une incitation. Celle-ci prendra fin le 27 mars 2005.

Mais qui dit allumage permanent des feux, dit aussi usure plus rapide. Opportuniste, le fabriquant Cartec en profite pour remettre au goût du jour ses kits lumières. Des kits qui regroupent les différentes ampoules utilisées en automobile.

Les coffrets, de petite taille, comportent un exemplaire de chaque type d’ampoule -phare, clignotant, stop…-, mais aussi de fusibles. Onze coffrets permettent de couvrir près de 97% du parc automobile européen, selon le constructeur. Nous avons testé le kit numéro 27, destiné à la Punto II. Il est commun avec les Fiat Multipla et Ulysse, Alfa Romeo 147 et 166, ainsi que les Lancia Dedra, Lybra, Kappa et Phedra.

Le défaut de signalisation, sanctionnable

Commun à tous les kits, les boitiers ne sont pas forcément optimisés au maximum en terme de taille. Ainsi, le notre aurait pu être réorganisé intérieurement pour gagner en dimension. Sur une Punto, on aura du mal à le faire tenir dans la boite à gant, sauf à la vider totalement avant d’y mettre le kit.

L’ensemble des ampoules sont par contre bien présentes, ainsi que trois fusibles, de 5, 15 et 25 Ampères. Homologuées ECE R37, ces ampoules sont annoncées de qualité équipementier et conformes aux normes et réglementations européennes. Nous avons monté l’ampoule de feux de croisement sur notre Punto. Pas de différence de puissance ou de qualité d’éclairage par rapport à la lampe d’origine n’ont été constatées.

Sous le boîtier, un schéma présente les différents types de lampe et leur utilisation : lanternes, feux de route, de croisement… Un récapitulatif bien pratique pour obtenir la référence de l’ampoule que l’on vient de changer, et en racheter une de rechange.

Rappelons que tout défaut d’éclairage est sanctionnable selon le code de la route. Selon l’article R-40 de ce même code, la simple présence d’un nécessaire de rechange en cas de défaut de signalisation permet de n’obtenir qu’un simple avertissement, à la place de la verbalisation.

Plus que d’échapper à la verbalisation, c’est plutôt par soucis de sécurité sur la route que l’on préférera rouler avec l’ensemble de ses feux et clignotants en état de marche. Les kits de Cartec peuvent être un moyen simple, parmi d’autres, de toujours posséder la bonne ampoule sous la main.

Distribués en grandes surfaces, ils coutent entre 5 et 18 euros suivant les modèles.

DSC_2221.jpgDSC_2222.jpgDSC_2224.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

ante. sem, ut risus. adipiscing nunc