Nouvelle déception pour Ferrari

par Vincent Royer
0 commentaire

Deuxième victoire consécutive pour le débutant Hamilton et sa McLaren au grand prix des Etats-Unis. Une victoire qui rime avec déception pour Ferrari.

En arrivant aux Etats-Unis, la Scuderia Ferrari était plutôt confiante. Cinq jours après sa disqualification du Grand Prix du Canada pour ne pas avoir respecté le feu rouge en sortie des stands, Felipe Massa s’en amusait presque. « Que s’est-il passé il y a cinq jours ?, rigolait-il, je ne m’en souviens pas. Ou plutôt, je ne veux pas m’en souvenir, alors regardons plutôt le futur. Il fait très chaud ici à Indianapolis, beaucoup plus chaud que lors des deux dernières courses, donc je pense que nous pouvons nous attendre à un résultat différent. Je pense que notre voiture sera meilleure ici. »

Interrogé sur les éventuelles rivalités internes avec son coéquipier Kimi Raïkkonen, en comparaison à la rivalité très forte au sein de l’équipe McLaren, l’équipe leader du championnat du monde, Massa se montrait rassurant. « Je connais mieux Kimi maintenant qu’au début de la saison, et même s’il ne parle pas beaucoup, je sens que nous avons une bonne relation de travail et qu’ensemble nous sommes très professionnels dans le travail avec l’équipe pour améliorer la voiture. Il est comme j’espérais qu’il soit. »

Essais libres, Ferrari confiant

Vendredi, lors des essais libres, Massa et Raïkkonen semblaient compétitifs. Respectivement troisième et quatrième après avoir bouclés 58 et 59 tours, ils étaient les seuls à tourner en dessous des 1mn14s avec les deux McLaren.

« Avant tout, je suis raisonnablement satisfait, indiquait Felipe Massa. Nous avons principalement travaillé sur la préparation de la course et je pense que sur ce circuit, nous sommes un peu plus compétitifs que lors des deux dernières courses. Les deux types de pneus offrent des performances différentes : les tendres sont plus rapides lors des premiers tours puis perdent leur efficacité alors qu’avec les durs, c’est l’inverse. Nous allons maintenant analyser les données et essayer de prédire les conditions d’évolution de la piste. En tous cas, je pense que nous allons nous battre pour les premières places. »

++++

Essais qualificatifs, McLaren devant

Samedi à l’issue des qualifications, sur un circuit qui tourne dans le sens inverse du sens habituel, les positions restaient figées. Hamilton signait la seconde pole position de sa carrière, devançant son coéquipier Fernando Alonso et les deux Ferrari de Massa et Raïkkonen.

« Demain nous pouvons nous attendre à une longue et difficile course, expliquait Jean Todt, le directeur de la Scuderia. Fiabilité et stratégie joueront comme d’habitude un rôle très important. Nous aborderons la course avec les qualités qui nous caractérisent, la passion et la détermination. »

Du côté des pilotes, le résultat n’était évidemment pas totalement satisfaisant. « C’était une séance très serrée, analysait Raïkkonen, et nous devons prendre en compte la différence de poids entre les voitures. Sur ce point, nous n’aurons pas de réponse avant demain. C’est important qu’il n’y ait pas d’autres voitures entre nous et nos rivaux. Nous ferons de notre mieux pour rapporter un bon résultat. »

++++

Hamilton prend goût à la victoire

Dimanche, à l’extinction des feux, c’est justement Raïkkonen, le seul pilote à s’élancer en pneus durs, qui réalisera la mauvaise opération du jour. Alors que les deux McLaren s’élancent devant et se positionnent de façon à empêcher les Ferrari de passer, Raïkkonen se retrouve enfermé et perd deux places. Hamilton et Alonso se retrouvent donc en tête après le premier virage, devant Massa, Heidfeld et Kovalaïnen. Pendant qu’Hamilton enchaine les records du tour pour se ménager une petite avance, Massa se rapproche très vite d’Alonso avant de se laisser un peu décrocher.

Au tour 21, la première salve de ravitaillements commence avec Hamilton, Massa et Heidfeld. Alonso fait de même au tour suivant et Raïkkonen trois tours plus tard.

Pendant cinq tours, une Renault, celle de Kovalaïnen mène la course avant de ravitailler, au tour 26. Il ressort derrière Raïkkonen qui gagne ainsi une place. Devant, Alonso rattrape Hamilton et se montre très menaçant. Alonso tentera même de le passer pendant quelques tours mais Hamilton conservera sa place parfois en bloquant son coéquipier de façon très… osée. Un duel qui a dû donner des sueurs froides au patron de l’écurie, Ron Dennis.

Au tour 40, Hamilton est toujours en tête devant Alonso, Massa, Rosberg, Raïkkonen, Heidfeld, Kovalaïnen et Trulli. Au tour 50, Alonso lance la seconde série de ravitaillement. Les positions resteront inchangées même si entre coéquipiers les places se jouent à quelques millièmes de seconde simplement.

Jusqu’au drapeau à damier, les Ferrari se révèleront les plus rapides en piste, Raïkkonen signant même le meilleur tour du jour. Il faut dire qu’à l’inverse des autres pilotes, il effectuait la dernière partie de la course avec un train de pneus tendres.

Au final, on retrouve le même classement que sur la grille de départ, classement qui correspond aussi à celui du championnat du monde : Hamilton devance Alonso, Massa et Raïkkonen. Pour les constructeurs, McLaren possède 35 points d’avance sur Ferrari.

« Clairement, la situation au classement devient plus compliquée mais il reste encore dix courses, expliquait Jean Todt. La semaine prochaine à Silverstone, nous allons essayer de nouveaux développements qui devraient nous aider à revenir au niveau que nous avions en début de saison. Nous ne pouvons pas cacher que nous sommes déçus du tournant qu’ont pris les derniers grands prix. Mais nous insistons sur le fait que nous voulons vraiment changer la situation. »

Pour savoir si la Scuderia aura réussie à retrouver son niveau, c’est à Magny-Cours, en France, qu’il faudra se rendre début juillet. Un grand prix qui pourrait être le dernier grand prix de France.

us1.jpgus2.jpgus3.jpgus4.jpgus5.jpgus6.jpgus-podium.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

fringilla Sed id, venenatis Aliquam elementum justo Phasellus ut