Première victoire pour la Squadra Fiat

par Vincent Royer
0 commentaire

Beau temps mais peu de glace pour la seconde étape du Trophée Andros 2007. Une étape en Andorre qui voit la Squadra Fiat stopper le début de domination de l’équipe Toyota.

Une semaine après la première épreuve de Val Torens, le Trophée Andros s’installe en Andorre, au Pas de La Case, pour deux jours de course. Malgré les 2400 m d’altitude, très peu de neige dans cette station pyrénéenne, et une piste recouverte d’une légère épaisseur de glace.

Toujours pas de Grande Punto chez Fiat. « Nous n’aurons la Grande Punto qu’à Isola 2000, début 2007. Il faut en effet beaucoup de temps pour changer les points de fixation de la coque sur le châssis, explique Philippe de Korsak, l’un des deux pilotes Fiat. Or entre deux courses, nous ne disposons pas de suffisamment de temps. Il faudra donc attendre la trêve des fêtes. »

C’est donc à bord de la Stilo que Philippe de Korsak et Franck Lagorce s’élancent pour la première séance d’essai du vendredi. Lagorce réussit à signer le meilleur temps. Malheureusement, il n’en sera pas de même dans les manches qualificatives. Si Lagorce conserve de longues minutes la tête du classement lors de la première manche, il sera battu par Jean-Philippe Dayraut, dont la Kia restera intouchable. Derrière, on retrouve les Toyota d’Alain Prost et Bertrand Balas.

Dans la seconde manche qualificative, on retrouve le même scénario. Lagorce, puis Dayraut signent le meilleur temps. Prost s’intercale mais c’est son coéquipier, Bertrand Balas, qui s’empare de la pole à la surprise de tous.

En finale, rien ne changera. Dayraut gagne la sienne en ayant réussi à contenir les attaques de Lagorce. Dans la seconde, Balas réussit un meilleur départ de Prost mais fini par s’effacer devant son leader, permettant à Prost de marquer un petit point supplémentaire.

Le réveil de Lagorce

Pour la seconde journée en Andorre, la glace a laissé la place au bitume. Tout va alors être question de stratégie. Les pneus cloutés se détériorant extrêmement vite dans de telles conditions. La plupart des pilotes décident de sacrifier la première manche qualificative afin de préserver leurs pneus pour la seconde. Lagorce fait figure d’exception et donne tout ce qu’il peut dans cette première manche. Il signe le meilleur temps, une seconde et demi devant tous ses adversaires.

Ce choix se révélera être le bon. En effet, au fil des tours, le peu de glace qui restait s’est accumulé sous forme de neige lourde sur les bords de la trajectoire. Chaque écart est alors sévèrement sanctionné. C’est la raison pour laquelle personne n’arrivera à égaler le temps de Lagorce. Celui-ci se contentera d’ailleurs de faire un seul petit tour lors de cette seconde manche qualificative.

En finale, il lui suffit de terminer dans les cinq premiers pour s’imposer et monter sur la plus haute marche du podium du jour. Avec des pneus détruits par l’effort demandé en manche qualificative, le pilote Fiat, parti en tête, sera contraint de laisser passer la Toyota de Panis et la Kia d’André. Il réussit malgré tout s’imposer au terme de cette troisième journée du Trophée. « On vient juste de renverser le championnat, déclare souriant le pilote à sa sortie de voiture. Après les déceptions des deux premiers jours, on vient de montrer à nos adversaires que l’on ne lache pas et qu’on ne lâchera jamais ! »

Au classement général, cette victoire permet de remonter de la douzième à la cinquième place, derrière Prost, Balas, Dayraut et Panis. On remarquera que les trois pilotes Toyota sont dans les quatre premiers. Une situation qui ne rassure pas pour autant Alain Prost. « Les autres équipes, et notamment Kia et Fiat, sont également très forts. Ils vont rapidement combler leur retard. Tout point est bon à prendre. Le Trophée risque d’être très serré. »

La prochaine épreuve aura lieu ce week-end, à l’Alpe d’Huez.

Classement général provisoire après Andorre

1 Alain PROST – Toyota (229) – 2 Bertrand BALAS – Toyota (227) – 3 Jean-Philippe DAYRAUT – Kia (217) – 4 Olivier PANIS – Toyota (213) – 5 Franck LAGORCE – Fiat (210) – 6 Laurent FOUQUET – Renault (203) – 7 Jean-Luc PAILLER – BMW (198) – 8 Didier THORAL – Kia (195) – 9 Evens STIEVENART – Renault (186) – 10 Hervé KNAPICK – BMW (179) – 11 Pierre Llorach – BMW (177) – 12 Philippe de KORSAK – Fiat (176)

DSC_0118-2.jpgDSC_0125-2.jpgDSC_0304-2.jpgDSC_0457.jpgDSC_0618-2.jpgDSC_0897-2.jpgDSC_0921-3.jpgDSC_0969-2.jpgDSC_9381-2.jpgDSC_9448-3.jpgDSC_9637-2.jpgDSC_9641-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

efficitur. libero sed ut accumsan Lorem tristique