25 MC12 prêtent à prendre la route, 3 la piste

par Vincent Royer
0 commentaire

2004 sera décidemment une grande année pour Maserati. L’année de ses quatre-vingt dix ans d’existence, mais aussi l’année de son grand retour au sport automobile avec la MC12. Les vingt-cinq premiers exemplaires destinés à la route sont déjà prêts, et le premier rendez-vous avec la compétition est fixé au 5 septembre.

Mars 2004, Maserati présente officiellement sa nouvelle GT de course lors du salon de l’automobile de Genève. La MC12 sera proposée en deux versions, routière, ou modèle de série, et compétition pour le circuit. Très peu de différence entre les deux, principalement esthétiques. Noire ou bleue pour la compétition, blanche et bleu pour la route.

Destinée au championnat FIA GT, la MC12 marque le retour de Maserati à la compétition. Dans quelques jours, elle prendra part à sa première compétition lors de la manche italienne du championnat, à Imola, le 5 septembre 2004.

La MC12 ne marquera pas de points au championnat

Les autres équipes participant au championnat ont donné leur accord pour que la voiture participe aux trois dernières courses de la saison alors qu’elle n’est pas encore homologuée par la FIA. Des modifications ont cependant dû être effectués par Maserati par rapport au modèle d’origine. L’aileron arrière a été réduit afin de ne pas dépasser le pare-brise en largeur, et des brides ou du leste pourront être rajoutés lors du week-end de course. D’autre part, la MC12 ne marquera pas de points au championnat.

Deux voitures seront engagées, pilotées par Andrea Bertolini et Mika Salo pour la première, et Johnny Herbert et Fabrizio De Simone pour la seconde. Des pilotes qui se montrent plus que confiants.

« La voiture de série et celle de course sont très semblables, explique Andrea Bertolini. La MC12 est une voiture très facile à conduire et pour laquelle il est très facile de sentir la limite. Nous travaillons bien avec Mika Salo. Nous avons accompli les trois derniers essais ensemble et, plus significativement, nous donnons aux techniciens les mêmes impressions sur la voiture ». Le pilote finlandais confirme, « C’est vraiment passionnant. Les essais ont été très durs mais je pense que nous devrions être prêts pour la course. C’est une voiture très facile à conduire, très bien équilibrée, et très confortable, particulièrement pour les longs relais. »

600 000 € pièce

Après trente ans d’absence en compétition, cette date du 5 septembre 2004 est donc un moment historique pour Maserati. La vie de la marque est en effet étroitement liée à la compétition, avec par exemple les titres du championnat du monde de Formule 1 1954 et 1957 avec Juan Manuel Fangio sur 250 F.

« L’histoire de Maserati est faite de succès sportifs, de splendides et fascinantes automobiles, et de clients hors-norme, explique Martin Leach, directeur de Maserati. Nous avons terminé la série des 25 MC12 de route. Elles sont prêtes pour la livraison aux clients et les voitures de course avec lesquelles nous ferons notre retour à la compétition dans un championnat international sont préparées. Pour nous, c’est un moment historique important ».

Les 25 MC12 de série auraient déjà trouvé acquéreurs malgré leur coût : 600 000 € pièce !

MC122.jpgLes pilotes et Martin Leach, directeur de Maserati
Les pilotes et Martin Leach, directeur de Maserati
mc121.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

dictum Donec justo ut lectus consectetur mi, Lorem ut ut