Alfa Romeo Giulia TZ2 de 1965

par Vincent Royer
0 commentaire

Dessinée par Zagato, l’Alfa Romeo TZ2 est destinée uniquement à la compétition. Forte de nombreuses victoires de classe, la TZ2 reste aujourd’hui connue également par son look, à l’arrière tronqué.

Alain Delanoue, président du Club Alfa Romeo de France, revient sur l’histoire de l’Alfa Romeo TZ2.

« La TZ2, c’est une évolution de la TZ1. Luigi Fusi, qui est un peu l’historien de la marque, a recensé 112 modèles TZ1 construits, y compris les TZ2, qui bénéficiaient en fait des mêmes châssis. Des châssis en treillis tubulaires en acier. Les TZ2, suivant les sources, on en recense entre 9 et 12. On n’a pas une certitude exacte quant au nombre. Neuf ou dix, c’est quasiment certain. Douze c’est beaucoup plus aléatoire, j’y reviendrais.

C’est une voiture qui a été, par rapport à la TZ1, très sensiblement allégée, beaucoup surbaissée et qui a reçue des carrosseries en fibre de verre alors que les TZ1 avaient des carrosseries en aluminium. Elle était équipée toujours du moteur double arbre, 4 cylindres en ligne de 1570 cc. Il développait une puissance de 170 ch à 7500 tr/mn. Une voiture qui pesait 620 kg, ce qui était donc très très léger et qui lui permettait d’atteindre une vitesse de pointe de l’ordre de 245 km/h.

C’est une voiture qui a un beau palmarès. Enfin, pas celle-ci. Cette voiture a le châssis 750-115 mais elle a été fabriquée spécialement par Autodelta, qui montait les TZ2 à Udine, pour être versée au musée Alfa Romeo à Arese. Cette voiture n’a donc jamais courue. Mais sinon les autres TZ2 ont un palmarès exceptionnel. Elles ont gagné leur classe en 1600 cc, en GT 1600 cc, aux 12 heures de Sebring, aux 1000 km de Monza, aux 1000 km de Spa, aux 1000 km du Nurburgring… Moins de chance aux 24 heures du Mans puisqu’elles y ont été engagées en 1965, mais les trois voitures n’ont pas finies. Deux ont eu des casses moteur et une s’est ensablée à Mulsanne. Une voiture qui a été pilotée par les plus grands pilotes Alfa Romeo de l’époque : Andrea De Adamich, Jean Rolland, Roberto Bussinello, Teodoro Zeccoli.

Très basse, très trapue, très ronde de l’avant. Un habitacle très fermé. Et un arrière tronqué pour améliorer la traînée aérodynamique. Les années de production, 1965 à 1967. Quand je vous disais tout à l’heure qu’il y avait une incertitude sur le nombre, c’est qu’en 1965, Jean Roland a accidenté le châssis 1750-109 au Nurburgring et le châssis 1750-112 a été reconstruit avec des éléments de la 750-109. Mais en fait les papiers d’époque de la 112 sont ceux de la 109. Donc une voiture a disparue en cours de route. Et puis je dois dire qu’après 1968, il y a eu plusieurs reconstructions de TZ2 sur des bases de châssis de TZ1. »

Alfa Romeo Giulia TZ2Caractéristiques
CarrosserieCoupé 2 places, carrosserie Zagato
Exemplaires produits9 voitures, de 1965 à 1967
ChâssisTreillis tubulaire en acier
Moteur
Type4 cylindres en ligne, bloc et culasse en alliage léger
Cylindrée1570 cc – Alésage/course : 78 x 82 mm
Distribution2 arbres à cames en tête entraînés par chaîne, soupapes en V, double allumage
AlimentationPompe électrique, 2 carburateurs double corps horizontaux Weber 45 DCO 14
Puissance170 cv à 7 500 tr/mn
Transmissionroues arrière motrices, boîte à 5 rapports AV + MA, couple conique rapport 8/41, 9/41 ou 10/41, embrayage monodisque à sec
Lubrificationforcée, capacité 7 litres, carter sec
Refroidissementpar eau, avec pompe centrifuge, capacité du circuit 12 litres
Freins AV et ARà disques, commande hydraulique
Carburantcapacité 100 litres
Poids à vide620 kg
Vitesse Maxi245 km/h
Palmarès TZ21ère au rallye Jolly Hotels 1965 (De Adamich-Lini)
1ère classe GT 1600 aux 1000 km de Monza 1965 (Bussinello-De Adamich) / 7ème OA
1ère classe GT 1600 aux 1000 km du Nurburging 1965 (De Adamich-“Geki”) / 17ème OA
1ère classe GT 1600 Coupe du Salon 1965 (J. Rolland) / 4ème OA
1ère classe GT Côte du Mont-Dore 1965 (J. Rolland)
1ère classe GT Côte de Chamrousse 1965 (J. Rolland)
1ère classe GT Côte de Trento Bondone 1965 (“Geki”)
1ère classe GT 1600 aux 12 heures de Sebring 1966 (De Adamich-Bussinello-“Geki”) / 14ème OA
1ère classe GT 1600 à la Targa Florio 1966 (Pinto-Todaro) / 4ème OA
1ère classe GT 1600 aux 1000 km de Monza 1966 (De Adamich-Zeccoli) / 11ème OA
1ère classe GT Côte de Cesana-Sestrières 1969 (Bersano)
DSC_9206-2.jpgDSC_9208-2.jpgDSC_9209-2.jpgDSC_9223-2.jpgDSC_9317-2.jpgDSC_9318-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

eget leo. elementum dolor commodo ut amet, quis, Aenean risus