Ferrari sur le podium aux 24 Heures du Mans 2020

par Vincent Royer

Avec pas moins de 16 Ferrari engagées dans les catégories LMGTE Pro et LMGTE Am pour l’édition 2020 des 24 Heures du Mans, la marque au cheval cabré était présente sur les deux podiums à l’issue de la course, mais sans remporter aucune des deux catégories. A l’inverse de Lamborghini qui s’est imposée dans les deux courses de Road To Le Mans en ouverture des 24 Heures.

Si Toyota s’est imposé à l’issue de la 88ème édition des 24 Heures du Mans ce week-end au général et en LMP1, la catégorie reine, Ferrari était bien présente dans la course avec pas moins de 16 488 GTE Evo engagées ! Parmi elles, la numéro 51 de l’écurie AF Corse avec à son volant le trio tenant du titre Alessandro Pier Guidi, James Calado et Daniel Serra. Une voiture qui s’est battue jusqu’au bout avec l’Aston Martin 97. Bien que plus rapide que la Ferrari, l’Aston Martin ne s’est imposée que dans les 30 dernières minutes de la course ! Les tenants du titre devant se contenter du coup de la seconde place cette année, à l’issue d’une course disputée en septembre et à huis clos, pandémie de coronavirus oblige.

Pour Daniel Serra, « terminer deuxième est un résultat positif, mais ce n’est pas ce que nous voulions. Nous nous sommes battus jusqu’au bout pour la victoire. Je pense que notre course a été bonne, peut-être meilleure que celle de l’an dernier. Aujourd’hui, il était difficile de battre Aston Martin, l’équipe et les pilotes ont fait un excellent travail. »

La Ferrari numéro 82 de Risi Competizione avec à son volant le trio français Olivier Pla, Sébastien Bourdais et Jules Gounon, termine la course au pied du podium, à la quatrième place.

En LMGTE Am, la première Ferrari termine sur la troisième marche du podium. Là encore il aura fallu attendre les derniers tours de roues puisque c’est seulement à 10 minutes du drapeau à damiers que la 488 GTE Evo de François Perrodo, Emmanuel Collard et Nicklas Nielsen, réussie à prendre le dessus sur la Porsche 56 de l’écurie Project 1.

« Je suis extrêmement heureux de ce résultat splendide, expliquait François Perrodo à l’arrivée. La course a été très difficile, peut-être l’édition la plus difficile à laquelle j’ai participé. Le niveau dans la classe LMGTE Am est plus élevé que jamais, comme nous l’avons déjà vu dans la FIA WEC. Nous avons une grande équipe qui a fait un excellent travail. Emmanuel a l’expérience et Nicklas est talentueux. Le départ n’a pas été facile avec la crevaison mais nous avons progressivement fait place au sol de la treizième à la troisième place. »

Podiums 100% italiens au Road to Le Mans

En ouverture des 24 Heures du Mans se déroulait vendredi après-midi et samedi matin les deux courses du Road to Le Mans, compétition de la Le Mans Cup, un championnat réservé aux LMP3 et GT3. Hiroshi Hamaguchi et Andrea Caldarelli de l’écurie FFF Racing ont remporté les deux courses au volant de leur Lamborghini Huracán GT3 Evo. Ils devancent dans la première course les Ferrari 488 GT3 Evo numéro 8 de l’écurie Iron Lynx, pilotée par Rino Mastronardi et Giacomo Piccini, et la 74 du Kessel Racing pilotée par le polonais Michael Broniszewski et le sud-africain David Perel. Dans la seconde course, on retrouve la Ferrari numéro 74 du Kesssel Racing à la seconde place, alors que c’est la 488 GT3 Evo numéro 93 de l’écurie Sky Tempesta Racing qui prend la troisième place aux mains de Christopher Froggatt et Jonathan Hui.

« Je suis très content de ce résultat, a indiqué Hiroshi Hamaguchi, d’être sur la plus haute marche du podium au Mans, c’est un sentiment incroyable. Je ne peux pas remercier assez Andrea, il a fait un excellent travail. Après mon podium en 2016, je suis heureux d’être de retour. »

La quatrième manche de la Le Mans Cup est prévue le 10 octobre sur le circuit de Monza, en Italie.

En images

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

venenatis dapibus ipsum justo id, sem, risus libero tristique nec