Fiat France proche de ses objectifs

par Vincent Royer
0 commentaire

Si les résultats 2005 de Fiat France en terme d’immatriculations sont proches des objectifs fixés, seuls les véhicules utilitaires les atteignent et même, les dépassent.

75 400 immatriculations pour une part de marché de 3,66%, tels étaient les objectifs de Fiat France fin 2004 pour l’année 2005 dans le secteur des voitures particulières. Au terme de l’année, il manque au groupe Fiat 9 000 voitures pour atteindre ces objectifs. Le groupe enregistre en effet un volume de 64 413 unités, soit 3,12% de part de marché. Un résultat semblable à celui de 2004, à 300 véhicules près.

Même part de marché qu’en 2004 pour Alfa Romeo

En détaillant les chiffres, on constate qu’Alfa Romeo conserve la même part de marché qu’en 2004, à 0,67% avec 13 845 unités immatriculées, soit 400 de mieux que l’année dernière. Fiat recule à 2,23% de part de marché avec 46 154 immatriculations, alors que Lancia continue sa remontée avec 4 414 immatriculations, soit 0,21% de part de marché. Concrètement, Fiat immatricule près de 2 000 véhicules de moins qu’en 2004 alors que Lancia en immatricule 1 400 de plus.

Le groupe est aussi l’un des plus rentables en France. En effet, Fiat privilégie les ventes aux particuliers, celles qui sont le plus rentables. Et le groupe obtient l’une des meilleures proportions. Ainsi, Fiat réalise 66% de ses ventes aux particuliers, Lancia 63,3% et Alfa Romeo 57,8%.

Fiat Véhicules Utilitaires dépasse ses objectifs

Mais c’est avec les véhicules utilitaires que Fiat réussi le mieux en France. Avec 22 974 véhicules immatriculés, soit une part de marché de 5,35%, Fiat fait mieux qu’en 2004 (5,1%) et surtout dépasse ses objectifs fixés à 5,2% et 21 880 immatriculations. C’est notamment grâce aux bons résultats du nouveau Doblo et du Ducato que Fiat conserve sa première place parmi les marques importées.

Avec un volume total de 87 387 véhicules immatriculés en 2005, Fiat vise encore plus haut en 2006 avec près de 100 000 véhicules : 99 839 véhicules pour être exact. En ce qui concerne les utilitaires, Fiat revoit ses ambitions à la baisse. Seulement 20 929 véhicules, soit 5% de part de marché.

Des objectifs 2006 ambitieux

En termes de véhicules particuliers par contre, les objectifs sont nettement plus ambitieux. Atteindre 3,75% de part de marché, soit 78 910 véhicules. C’est Fiat qui doit le plus progresser pour atteindre 2,70% de part de marché. Pour cela, la marque peut déjà compter sur les Grande Punto, nouvelle Croma et sur la nouvelle gamme 4×4 : Panda 4×4 et 4×4 Cross, auxquelles viendra s’ajouter le Sedici en avril.

Chez Alfa Romeo, outre la 159 apparue fin 2005, on compte beaucoup sur les Brera, Spider et 159 SW qui apparaîtront dans le courant de l’année pour atteindre les 0,80% de part de marché, soit 16 710 véhicules immatriculés. Enfin, chez Lancia, l’objectif est de poursuivre la progression en atteignant 5 200 véhicules immatriculés, soit 0,25% de part de marché.

Le groupe bénéficie aussi du développement de ses réseaux. En 2005, quatorze nouveaux sites ont été ouverts à Saint Germain en Laye, Epernay, Melun, Trappes, Villejuif, Boulogne sur Mer, Coignières, Villefranche de Rouergue, Rodez, Lesquin, Chalons en Champagne, Charleville Mezières, Reims et Arras.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

ipsum ante. risus leo. ipsum id, libero.