Fiat Panda 30 – Rétromobile 2020

par Vincent Royer
0 commentaire

A l’occasion des 40 ans de la Fiat Panda, Gianfranco G. M. Gentile, Marketing and Communication Manager de FCA Heritage, revient sur l’histoire de la Panda 30 de 1980 exposée sur le stand du Fiat Fan Club et de FCA Heritage au salon Rétromobile de Paris 2020.

« Cette année on célèbre le 40ème anniversaire de la Fiat Panda qui a été présentée au salon de Genève le 5 mars 1980 et donc on a décidé de consacrer une petite rétrospective à ce modèle iconique qui a été vendu à plus de 7,5 millions d’exemplaires à ce jour, explique Gianfranco G. M. Gentile, Marketing and Communication Manager de FCA Heritage. On le fait en exposant une Fiat Panda de 1980, l’une des toutes premières voitures, dans sa couleur iconique rouge.

Il s’agit d’une Panda 30, qui avait 30 chevaux. La version la moins puissante de la Panda quand elle a été lancée. Après il y avait aussi la Panda 45 qui avait 45 chevaux. On peut la reconnaitre par la position de la grille qui est renversée. Là sur la gauche pour la Panda 30, sur la droite pour la Panda 45. Etant donné que les deux moteurs étaient différents, le moteur de la Panda 30 était dérivé du moteur de la Fiat 500, la position était différente et il fallait donc changer la position. Renverser la grille permettait d’utiliser le même composant. La pièce détachée est exactement la même, c’est juste la position qui change. Ça permet de marquer l’identité différente des deux voitures, tout en gardant la même pièce détachée et donc de réduire les coûts.

En 1980 Fiat était en train de chercher de nouveaux modèles qui permettaient de rentrer dans la tradition de voitures économiques et accessibles pour le public, telles que les Fiat 600 et 500, et la 126 aussi bien sûr. Mais il y avait par contre une nécessité d’une voiture un peu plus grande par rapport à la 500, mais qui pouvait garder le même esprit de modularité, d’utilisation économique, et séduire les jeunes surtout. C’est pour ça que Fiat avait demandé à Giorgetto Giugiaro, le designer du siècle, de concevoir un produit pas cher, extrêmement économique dans la réalisation, dans l’utilisation des matériaux, mais aussi très modulaire.

Accessible et modulable

Par exemple les sièges peuvent se transformer en lits, donc ça permet de pouvoir garder une utilisation très variée de la même voiture qui pouvait devenir voiture utilitaire, voiture de plage, citadine… Et on va dire qu’après 7 millions d’exemplaires, Giugiaro avait quand même très bien réussi son produit qui est resté en production jusqu’à maintenant.

Il s’agissait d’une voiture avec des matériaux pas chers, il y avait pas mal d’utilisation de plastique. Des aspects techniques de la voiture, tels que par exemple les charnières de portes. Elles ont été cachées par des produits en plastique ce qui permettait d’éviter des problèmes de production. Ça permet de garder la charnière à l’extérieur mais en la cachant avec un composant en plastique. Ce qui permettait d’avoir une voiture qui n’était pas très chère pour être vendue à un public jeune, tout en gardant une très bonne qualité de matériaux.

Et puis il y a eu de nouvelles versions légendaires telles que la Panda 4×4, qui est toujours considérée comme l’une des meilleures citadines 4×4 qui aient été jamais produites. La voiture a donc permis à Fiat de s’imposer de nouveau dans le segment des voitures citadines et utilitaires en le faisant avec un très beau produit.

Design novateur

Le design d’attaque était très très intéressant et surtout novateur par rapport à ce que Fiat avait fait jusqu’à cette époque.

Ce qui est très intéressant bien sûr c’est l’utilisation des surfaces plates. Par exemple les vitres, c’était une très bonne idée de Giugiaro. En évitant d’utiliser des vitres courbes, ça permet de nouveau d’économiser sur les coûts. Donc même le pare-brise est complètement plat. Il y a une surface vitrée qui est très très large. Ça permet de donner bien sûr de la lumière et une très bonne visibilité.

Les lignes sont très modernes pour l’époque et vont faire le couple avec une autre très célèbre voiture du groupe qui a été lancée par Fiat et Giugiaro la même année, la Lancia Delta, voiture de l’année 1980, dans laquelle Giorgetto GIUGIARO avait décliné le même esprit de modernité sur une voiture de ville.

Une nouvelle ère de communication

La Panda était très novatrice pas seulement pour le design ou les solutions techniques, mais aussi pour la campagne de communication. Le département de la publicité de Fiat de l’époque, dont le chef était Oddone Camerana, avait décidé de faire une campagne de communication complètement différente par rapport à des côtés un peu plus institutionnels que Fiat avait utilisé jusqu’à cette époque. On voit des dessins transparents par exemple, ou des photos découpées de la voiture, qui permettent de voir les différentes configurations. On la voit souvent à la plage ou avec des jeunes. Et puis il y a une créativité qui avait été déclinée avec les différents sujets, qui montrait comment la Panda pouvait être la voiture des jeunes, la voiture des ouvriers, la voiture des personnes qui avaient besoin de transporter des outils de travail… Mais étant donné que le fond de la campagne était similaire, on voyait vraiment la voiture dans ses déclinaisons. Et finalement il y avait une publicité finale qui regroupait toutes ces catégories qui avaient été les protagonistes des autres campagnes ensemble. Et le slogan c’était « Panda la voiture pour tous ».

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

ipsum odio Donec dolor. fringilla pulvinar amet, dapibus consectetur neque. justo