Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 95 ch Start&Stop DPF Dynamic

par Vincent Royer

Quatre ans après son lancement, la Grande Punto évolue et change de nom, devenant tout naturellement la Punto Evo. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec cette évolution Fiat semble avoir écouté ses clients.

Après 450 000 Grande Punto commercialisées en Europe, Fiat a voulu faire progresser sa citadine en qualité, en sécurité et en technologie.

Plus de protection extérieure

Extérieurement, c’est principalement l’avant qui en fait les frais. On disait la Grande Punto trop fragile en ville à cause de ses beaux pare-chocs… inexistants. Qu’à cela ne tienne, le constructeur a doté sa Punto Evo d’une vraie protection à l’avant avec un pare-chocs qui coupe l’énorme calandre béante en deux. Ok pour l’efficacité, par contre esthétiquement… on est bien loin de l’inspiration Maserati de la Grande Punto. Surtout que les phares ont eux aussi été modifiés et qu’une barre chromée vient surmonter la calandre et enchâsser le logo, un peu à la manière de la Fiat 500.

L’arrière reçoit lui aussi un début de protection, même si les côtés ont été oubliés. Les optiques arrière sont à leds, et le logo Evo fait son apparition à la place de l’ancien et très réussi logo Punto. Une version revue et corrigée, plus sobre, venant prendre place au centre du hayon, sous le logo Fiat qui déclenche également l’ouverture du coffre.

Un coffre qui avec 275 dm3 se révèle honnête, mais un coffre qui fait tache avec la finition bâclée de sa moquette, coupée et ajustée approximativement.

Qualité et finition en hausse

Dommage car de gros efforts ont été faits par ailleurs sur la qualité des matériaux et des finitions. Ainsi l’habitacle, entièrement revu, donne justement une impression de qualité. La planche de bord, totalement redessinée, reçoit un revêtement exclusif Hi-Touch, disponible en trois coloris. La console multimédia est entourée de plastique laqué rappelant la Bravo. Quant au tableau de bord, il est lui aussi totalement nouveau avec des compteurs cerclés de chrome. Les portes reçoivent enfin un habillage digne de ce nom, les poignées intérieures étant aussi entièrement redessinées.

Un bémol cependant, le cuir du pommeau de levier de vitesses et du volant perd en qualité. Proposé en option sur notre finition Dynamique, nous avons d’abord cru qu’il s’agissait de plastique imitant le cuir !

Confort amélioré

Autre évolution de cette Punto, ses moteurs. Deux nouveaux blocs essence font leur apparition, les 1.4 Multiair de 105 et 135 ch. Le diesel n’est pas en reste avec le nouveau 1.3 Multijet de seconde génération de notre essai. Il développe 95 ch à 4000 tr/mn. Grâce à de nouveaux injecteurs, il peut réaliser huit injections par cycle contre seulement cinq auparavant. Une technologie qui permet de gagner en flexibilité et en confort. Avec 200 Nm de couple dès 1500 tr/mn et une consommation en cycle mixte donnée pour 4,2 l aux 100 km, ce petit 1.3 Multijet II offre 5 ch de plus, des consommations en baisse de 2%, des rejets de CO2 s’élevant à seulement 110 gr/km -107 gr/km pour la version équipée de la boite robotisée Dualogic-, et des émissions d’oxyde d’azote en baisse de 30% !

Concrètement, la voiture se montre dynamique même si on aurait préféré une boite 6 avec des rapports plus courts. Le comportement est sain, et bien que toujours ferme, la Punto Evo se montre plus confortable que la Grande Punto. Il faut dire que le châssis a été rigidifié et de nouveaux ancrages de suspensions adoptés. Outre le confort, cette modification améliore également les bruits de roulement. Et toujours pour diminuer le bruit, la Punto Evo reçoit de nouveaux isolants moteur et pavillon, ainsi qu’un nouveau pare-brise atténuant les bruits extérieurs. Et c’est vrai que la Punto Evo est plus silencieuse que la Grande Punto… surtout à l’arrêt…

La Punto Evo reçoit en effet de série sur la motorisation diesel Multijet de seconde génération, celle que nous essayons, et sur les deux versions essence Multiair, le système Start&Stop. Concrètement, lorsque l’on marque un bref arrêt, comme à un feu ou à un stop, le moteur se coupe automatiquement. Pour redémarrer, rien de plus simple. Il suffit d’appuyer sur la pédale d’embrayage, et le moteur redémarre instantanément et automatiquement. Evidemment ce système est déconnectable en cas de besoin, notamment en cas de manoeuvre ou de démarrage en côte. Pour cela, un bouton est présent sur la planche de bord, juste au dessus de l’autoradio.

Outre le bruit, le Start&Stop permet une baisse allant jusqu’à 15% des émissions et consommations.

Sept airbags mais un équipement à la baisse

Sur le plan de la sécurité, cette Punto Evo est richement dotée avec l’airbag de genoux dès le premier niveau de finition, et sept airbags dès le second niveau.

Certains équipements auraient cependant mérités d’être présents sur plus de versions, à l’image de la climatisation bi-zône et du régulateur de vitesse, présents de série uniquement sur la finition Emotion. Quant aux capteurs de recul, ils sont en option pour l’ensemble de la gamme au tarif de 350 euros.

Un GPS Tomtom embarqué

Autre nouveauté de la Punto Evo, le système multimédia Blue&Me. Jusqu’à présent le Blue&Me Nav permettait de naviguer par GPS, mais avec des indications qui s’affichaient uniquement au tableau de bord. La Punto Evo peut recevoir en option une prédisposition pour un système de navigation Tomtom. Un support spécifique permet d’installer un navigateur.

Il s’agit du nouveau Tomtom Go 750 mais adapté à la Punto Evo. Interfacé avec le Blue&Me de la voiture, il permet de gérer son téléphone, sa musique, sa navigation mais aussi sa conduite et son impact environnemental. Les données de l’Eco :Drive peuvent ainsi s’afficher directement sur le navigateur Tomtom, indiquant en temps réel les consommations et rejets, et conseillant le conducteur sur le bon moment pour passer ses vitesses. Au conducteur de suivre ou non les indications, et de choisir de réduire son impact environnemental. Facturé 348 euros en accessoire, il nécessite deux options : le Blue&Me (400 euros) et la prédisposition navigateur (100 euros). Ca fait cher mais ainsi équipée, la Punto Evo offre un confort et des possibilités plus qu’intéressantes.

Tarif en hausse

Elle-même facturée 16 750 euros, la Punto Evo 1.3 Multijet 95 ch 3 portes Dynamique reste sensiblement moins chère que ses concurrentes même si l’avantage est moins flagrant qu’il ne l’était avec la Grande Punto. Quant au premier prix de la gamme Punto Evo, il s’élève à 11 490 euros pour la version 1.2 essence de 65 ch 3 portes en finition Team.

Tarif et options

Modèle et options Tarif au 1er octobre 2009
Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 95 ch Start&Stop DPF Dynamic 3 portes 16 750 €
Peinture métallisée ou pastel extra-série 420 €
Pack Design Dynamic
Projecteurs antibrouillard AV avec fonction « Cornering » – Jantes alliage 15’’ – Volant et pommeau de levier de vitesse gainés de cuir – Baguettes latérales peintes couleur métal – Boucliers peints couleur métal
1 050 €
Climatisation automatique bi-zone 400 €
Prédisposition navigateur Blue&Me Tomtom 100 €
Blue&Me Tomtom 400 €
Navigateur Tomtom 348 €
Modèle essayé 19 068 €
IMGP0328-4.jpgIMGP0329-3.jpgIMGP0331-3.jpgIMGP0337-3.jpgIMGP0341-3.jpgIMGP0345-3.jpgIMGP0357-3.jpgIMGP0358-3.jpgIMGP0375-3.jpgIMGP0379-3.jpgIMGP0388-3.jpgIMGP0389-3.jpgIMGP0397-3.jpgIMGP0402-3.jpgIMGP0406-3.jpg

3 commentaires

sand52 16 juin 2010 - 22:01

Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 95 ch Start&Stop DPF Dynamic
salut
je viens d’acheter une punto evo 5 portes 1.3 MJT 95ch dynamic s&s et je cherche des housses pour mettre à mes sieges et je ne trouve pas car j’avais trouvé avant d’avoir la voiture sur un site des housses noires avec écrit en gros evo mais impossible de le retrouver. Peut on m’aider

Répondre
KILOUTOU 27 janvier 2010 - 16:39

Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 95 ch Start&Stop DPF Dynamic
POUR UN PRIX SENSIBLEMENT IDENTIQUE ET BENEFICIANT DE MEILLEURES REMISES AUPRES DES CONCESSIONNAIRES, LA CORSA 2010 CONSTRUITE SUR LA MEME PLATE FORME PARAIS BEAUCOUP PLUS COSSUE, BEAUCOUP PLUS SERIEUSE, BEAUCOUP PLUS SOLIDE, MIEUX CONSTRUITE, ET SURTOUT BEAUCOUP PLUS JOLIE! AH, L’IMAGE DE MARQUE DES VOITURES ALLEMANDES …

Répondre
JB 17 décembre 2009 - 20:26

Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 95 ch Start&Stop DPF Dynamic
Avec le modèle PUNTO EVE JTD 75 MULTIJET DYNAMIQUE COMMERCIALE, peut-on récupéré la TVA au titre d’une société?

Merci

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

accumsan sed elementum odio quis mi, ante. fringilla ut massa
Toute l'actualité

Abonnez-vous gratuitement !

Chaque vendredi, toute l’actualité de l’automobile italienne par mail !