GO 300, la route plus simple

par Vincent Royer

Un an après son lancement, Tomtom propose trois nouvelles versions de son système de navigation par GPS autonome. Le GO 300 en est le premier modèle.

Lancé il y a un an, le Tomtom GO s’est rapidement imposé sur le marché français, et même international, des systèmes de navigation par GPS. Autonome, simple et pratique, il ne nécessite pas d’installation et peut être utilisé en voiture, à vélo ou même à pied.

Au printemps 2005, Tomtom, constructeur néerlandais de produits et services de navigation individuelle, présente sa nouvelle gamme GO. Le GO d’origine laisse la place à trois nouveaux modèles. Le GO 300 en est le premier, le plus simple et le moins cher, celui qui se rapproche le plus du GO d’origine. Il en reprend d’ailleurs complètement le design. Boîtier solide, arrondi, tenant au creux de la main, d’apparence robuste, il s’installe dans la voiture, fixé au tableau de bord ou au pare-brise grâce à son kit de fixation inclus.

Des calculs et un affichage rapides

Il est livré avec une carte mémoire (SD) sur laquelle est installée la carte de France. Un câble USB est également fourni afin de brancher le GO 300 sur son ordinateur et d’effectuer mises à jour du logiciel ou bien ajouts de points d’intérêts personnels, comme la liste des radars fixes par exemple. Housse de transport et chiffon pour nettoyer l’écran sont également fournis. Pas de câble d’alimentation sur secteur par contre. Proposé seulement comme accessoire sur ce modèle d’entrée de gamme, il faudra utiliser le câble allume-cigare pour recharger la batterie du GO 300. Pas pratique.

Le processeur cadencé à 200 Mhz est le plus petit de la gamme. Mais il est largement suffisant. Les calculs d’itinéraires et les affichages se faisant presque instantanément. Les menus de navigation sont rapides et précis. L’écran tactile, malgré sa taille relativement petite de 320×240 pixels, est agréable. Très réactif, il est plaisant à utiliser. Contrairement à d’autres produits similaires, on n’appuie pas sur plusieurs lettres en même temps lorsque l’on saisie une adresse. En plein soleil, la lisibilité devient par contre nettement plus difficile. Et si en plus on porte des lunettes de soleil, la lecture devient quasiment impossible.

Heureusement, on peut se laisser diriger sans regarder l’écran. La voix, masculine ou féminine, peut être remplacée par une autre voix téléchargée sur internet. On peut même changer la langue. Quand au volume, il augmente ou baisse automatiquement en fonction de la vitesse.

Point faible, la sensibilité de réception du signal

Par rapport à l’ancien modèle, ce GO 300 apporte tout de même quelques nouveautés. Cartes remises à jour, évidemment, mais aussi de nouvelles fonctions. Comme la possibilité de planifier un itinéraire avec des étapes, de rajouter des étapes en cours de route. Il y a aussi plus de possibilités de trajets différents : le plus rapide, le plus court, avec limitation de vitesse, sans péage, itinéraire à pied, à vélo… Et si le trajet ne vous convient pas, il est également possible de le modifier. Soit en roulant, pour éviter des travaux ou des bouchons par exemple, soit avant de partir. On peut en effet relire l’ensemble des instructions et si l’on veut éviter une portion du trajet, il suffit de le signaler. L’itinéraire est alors recalculé en fonction de vos choix.

Là où le GO 300 pêche, c’est sur la qualité de réception du signal GPS. Si son antenne est intégrée, elle est peu sensible. Il faut souvent plusieurs minutes pour trouver le signal, et en ville, le délai peut-être rallongé. De plus, en cas de passage sous un pont ou pire, un tunnel, le GO 300 s’arrête et il faut attendre la sortie du tunnel et le recalage du signal pour qu’il soit de nouveau opérationnel. Dommage que la fonction d’interpolation ne soit incluse que dans les deux modèles supérieurs, GO 500 et 700. Ces modèles continuant à indiquer la route même dans un tunnel.

Des itinéraires fiables

Les itinéraires proposés sont en général bien sentis. Des lieux dits que ne connaissait pas son prédécesseur sont désormais référencés. De nombreux centres d’intérêts, comme les stations services, les parkings, les hôtels sont déjà enregistrés. On pourra également rajouter ses propres points d’intérêts personnels très simplement. La barre d’état qui s’affiche en bas de l’écran est entièrement paramétrable. On peut choisir d’y afficher toutes les infos -vitesse instantanée, heure de départ, heure d’arrivée, distance restant à parcourir…-, ou simplement une ou deux, rendant la lecture plus facile.

Les mises à jour logicielles sont également très simples. Il suffit de relier le GO 300 à son ordinateur connecté à internet, au moyen du câble USB fourni. On télécharge la mise à jour sur l’ordinateur, on exécute le fichier téléchargé, on suit les instructions et le tour est joué.

Simplicité et efficacité

Dernière particularité du GO 300, sa compatibilité Bluetooth. Il peut ainsi communiquer avec des téléphones compatibles eux aussi Bluetooth. Cette fonctionnalité permet d’accéder aux services Tomtom Plus permettant de profiter des informations météos, mais surtout du trafic routier en temps réel. Fini les bouchons, le GO 300 peut alors recalculer automatiquement l’itinéraire en fonction des informations reçues. Nous n’avons cependant pas testé ce service. Nous vous en proposerons un test complet à la rentrée.

Les modèles GO 500 et 700 proposent des processeurs plus puissants, plus de mémoire, les cartes d’Europe et pas uniquement de France, et surtout une fonction kit mains libres toujours grâce au Bluetooth.

Proposé à 499 €, ce Tomtom GO 300 est une valeur sûre. Simple et efficace, il comblera les novices comme les experts.

tomtom.jpgtomtom2.jpgL'écran de navigation
L'écran de navigation
Le détail de l'itinéraire
Le détail de l'itinéraire
Les points d'intérêts
Les points d'intérêts
Le trajet
Le trajet
L'écran de l'option traffic
L'écran de l'option traffic
Le choix du trajet
Le choix du trajet

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Lorem risus. ut non ultricies sit elit. dolor facilisis vel, adipiscing