Jackpot pour la Ferrari Luxury Racing !

0 commentaire

A Lédenon, sous une chaleur accablante, le vainqueur de la deuxième course du Championnat de France FFSA GT a changé, mais une nouvelle fois Ferrari et Audi ont trusté les premières places. Fred Mackowiecki et François Jakubowski (Ferrari F430 Luxury Racing) montent sur la plus haute marche du podium devant les deux Audi R8 du Team Oreca. Le duo Stéphane
Ortelli–David Hallyday se classe deuxième et la paire Soheil Ayari-Bruno Hernandez (vainqueurs de la veille) termine en troisième position. Dans le Gentlemen Trophy, nouvelle victoire d’une Lamborghini Gallardo du Ruffier Racing, mais aujourd’hui avec Arthur Bleynie associé à Stéphane Romecki. La Porsche 997 Nourry Compétition d’Eric Mouez et David Loger prend, comme hier, la deuxième place devant la Lamborghini de Romain Brandela-Thierry Prignaud, également pensionnaires du Ruffier Racing.

Dès le départ, Fred Makowiecki conserve l’avantage de sa pole position au volant de la Ferrari F430 Luxury Racing et s’échappe devant Julien Briché sur la Lamborghini Gallardo JSB Compétition. Jean-Philippe Dayraut, sur la deuxième Ferrari Luxury Racing, réagit promptement et se place en 3ème position, reléguant Stéphane Ortelli sur l’Audi R8 Oreca au 4ème rang. Morgan Moullin-Traffort sur la Viper GCR Mediaco s’élance des stands, victime de problèmes d’embrayage tandis que Renaud Derlot sur la Corvette du Graff Racing rejoint un bref moment les stands après un tour de course.

Après seulement trois tours du « grand huit » Gardois, Fred Makowiecki compte près de 3 secondes d’avance sur Julien Briché qui profitait de Lédenon pour inaugurer sa nouvelle Gallardo LP 560, se détache peu à peu de Jean-Philippe Dayraut.

Chez les « Gentlemen », David Loger (Porsche Nourry) s’installe en tête de la catégorie devant Florent Priez (Lamborghini JSB) et Stéphane Romecki (Lamborghini Ruffier Racing). Mais pour Florent Priez la sanction tombe… il écope d’un drive through pour départ anticipé. Même punition (raison identique) pour Fred Gabillon sur la Viper GCR Mediaco. Au 6ème tour, Olivier Panis échoue dans le bac à graviers, et déclenche bien involontairement son extincteur. Privé d’embrayage, Morgan Moullin-Traffort abandonne tout comme Renaud Derlot (Corvette Graff Racing), un peu plus tard, qui jette l’éponge sur problème moteur, suite à un fil de bougie fondu…. Très en forme aujourd’hui, Julien Canal (Corvette Graff Racing) avale un à un ses adversaires en passant Laurent Cazenave, puis Grégory Guilvert pour le gain de la 9ème place.

Après 20 minutes de course, Fred Makowiecki et Julien Briché reviennent déjà sur les attardés. Le pilote de la Ferrari se fait, bien malgré lui, une belle chaleur en partant en tête-à-queue… Avec maestria, il replace son bolide dans la trajectoire et reprend la situation en main.

Pendant ce temps, Julien Briché a refait une partie de son retard et fait son apparition dans le rétroviseur de la N°23. A quelques minutes de l’ouverture de la fenêtre de ravitaillement, Jean-Philippe Dayraut et Stéphane Ortelli se battent comme des diables pour la 3ème place.
Dans le Gentlemen Trophy, David Loger mène toujours la danse devant Gilles Vannelet et Stéphane Romecki.

Les pilotes B entrent en piste. En tête, François Jakubowski contrôle et conserve l’avantage, mais derrière…ça se bouscule.

David Hallyday, alors 3ème, tente une attaque au virage du pont sur Jean-Claude Lagniez, équipier de Julien Briché sur la Lamborghini du JSB Racing. Gérard Tonelli (Corvette Graff Racing) connaît alors le même sort que Renaud Derlot en début de course et doit renoncer.
A force de pression, David Hallyday finit par prendre l’ascendant, passe et s’installe à la deuxième place. Mais Jean-Claude Lagniez va commettre une faute et part en tête-à-queue, laissant échapper une belle occasion de podium (il terminera 8ème).

Bruno Hernandez profite de ces événements et hérite de la 3ème place. Le trio de tête ne changera plus jusqu’au passage du damier. François Jakubowski impose la Ferrari Luxury Racing devant les deux Audi Oreca de David Hallyday et Bruno Hernandez. Après la domination des Chevrolet Corvette à Nogaro, Lédenon a couronné tour à tour Audi et Ferrari. Le Championnat de France FFSA GT est décidément plein de surprises…

Dans le Gentlemen Trophy, contre toute attente, Eric Mouez se fait déposséder de la première place à deux tours de la fin…

Stéphane Romecki a su attendre et surprendre son adversaire. Il remporte l’épreuve tandis que Thierry Prignaud termine troisième. Deux victoires et deux podiums en un week-end, le Ruffier Racing a le sourire…

++++

Ils ont dit…

Vainqueurs – Fred MAKOWIECKI – François JAKUBOWSKI – LUXURY RACING – Ferrari F430
Fred Makowiecki

«C’est le genre de journée qu’on aimerait voir plus souvent ! C’est une journée merveilleuse pour nous mais aussi pour le team. Après Nogaro nous étions un petit peu déçu. Nous avions à coeur de bien faire ici et le team a vraiment bien bossé. La voiture a bien progressé. Aujourd’hui, nous avions une voiture vraiment très performante. Je tiens surtout à remercier
François. Les années précédentes, je n’ai pas toujours eu des équipiers avec qui je formais un équipage homogène. Et là, j’ai vraiment un équipier très performant, qui a fait une superbe course en gérant de bout en bout. Félicitations ! »

François Jakubowski
« Fred a fait un travail exceptionnel et c’était plutôt facile d’aller chercher la victoire. Partir en pôle facilite les choses. Il a fait un relais fabuleux et m’a donné une voiture avec de l’avance . Ensuite, il suffisait de gérer. Merci Fred et merci à l’équipe ! Aujourd’hui, c’était vraiment une très très belle victoire. A Dijon, cela ne devrait pas se passer pas car c’est un circuit rapide. Nous allons embarquer du lest mais nous allons essayer de faire au mieux. Je suis relativement confiant pour les premiers rôles. »

2èmes – Stéphane ORTELLI- David HALLYDAY – Team ORECA – Audi R8 LMS
Stéphane Ortelli

« Nous avons été battus par meilleurs que nous aujourd’hui ! L’année dernière, nous nous étions imposé avec l’Audi et Fred avait fini 2ème avec la Ferrari, donc nous avons inversé les positions aujourd’hui. Fred a été meilleur que nous ! Ce qui est génial c’est qu’Oreca fasse 2 et 3 après avoir gagné hier. Je pense que si nous avons deux voitures sur le podium aujourd’hui c’est aussi en raison de l’ambiance de fou qui règne dans le team… Seul regret, nous aurions pu gagner hier. En tout cas David a fait du super boulot. Tout le monde travaille beaucoup et je pense qu’il se classe parmi les meilleurs pilotes B …et c’est génial pour moi ! »

David Hallyday
« Stéphane a fait un très très bon premier relais et m’a laissé une voiture « tip top » avec de très bons pneus. J’ai essayé de faire le reste. Je savais qu’il n’était pas question de pousser pour essayer de rattraper la Ferrari. Je suis resté tranquille et surtout sur la piste pour finir… Pour l’équipe, c’est formidable, ils ont bien bossé. De plus, c’est super d’avoir les deux voitures du team sur le podium. Nous prenons aussi beaucoup de plaisir et c’est le principal ! »

3èmes : Soheil AYARI – Bruno HERNANDEZ – Team ORECA – AUDI R8 LMS
Soheil Ayari

« L’entente au sein du team est excellente, nous nous amusons beaucoup tout en travaillant énormément. Les résultats sont là et c’est très satisfaisant. Après un week-end catastrophique à Nogaro, nous faisons ici un week-end quasi parfait ici. Cela fait beaucoup de bien… »

Bruno Hernandez

« La course fut un peu difficile. Les 50 kg de lest ont pas mal dégradé la voiture. Et j’ai mis un peu de temps à trouver mes repères. La voiture était presque 1s moins vite qu’hier. Je voyais Merafina devant moi, et à force de lui mettre la pression, il est parti à la faute. »

GENTLEMEN TROPHY
Vainqueurs : Arthur BLEYNIE – Stéphane ROMECKI – Ruffier Racing – Lamborghini Gallardo
Arthur Bleynie

« Nous sommes partis 4ème et nous avons réussi à remonter à la première place. Nous sommes très heureux du résultat qui rattrape un peu la course d’hier où malheureusement nous n’avons pas pu finir. C’est un juste retour des choses… »

Stéphane Romecki
« Le début du week-end fut assez dur. Arthur ne connaissait pas la piste et moi j’ai découvert l’auto vendredi. Au final, nous nous en sortons vraiment bien. La première place c’est génial ! »

Deuxièmes : Eric MOUEZ – David LOGER – Nourry Compétition – Porsche 997 S
Eric Mouez

« Ce fut une course éprouvante et fatigante. Je n’avais plus beaucoup de pneus à la fin et donc j’ai perdu lapremière place. Je suis quand même heureux du résultat. Deux deuxièmes places, c’est bien pour le championnat. »

David Loger
« J’avais fais la pole de ma catégorie mais dans le triple gauche je suis parti un peu à l’extérieur et j’en ai perdu tout le bénéfice. Il m’a fallu 3 tours pour redoubler mes adversaires .Et je pense que c’est ce qui nous fait perdre la course, puisque mon équipier se fait doubler dans le dernier tour. Deux fois 2èmes, c’est vraiment très bien. Avec la Porsche c’est un peu difficile à Lédenon car il y a beaucoup de relances. »

Troisièmes : Romain BRANDELA – Thierry PRIGNAUD – Ruffier Racing – Lamborghini Gallardo
Romain Brandela

« Mon équipier a eu des soucis moteur J’ai essayé de remonter comme j’ai pu. Il m’a manqué deux tours pour terminer 2ème mais dans l’ensemble cela s’est plutôt bien passé. J’ai géré le trafic au mieux et je préfère rentrer à la maison avec une coupe ! »

Thierry Prignaud

« Nous sommes encore en phase d’apprentissage avec nos pneus. Nous avons encore essayé des réglages pendant cette course ainsi que pendant les essais. Cette place est un peu inespérée car j’ai fait un très mauvais relais avec des problèmes de moteur. J’étais mal et je me suis fait distancer. Romain est bien remonté. Nous sommes contents pour l’écurie qui place deux voitures sur le podium. »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

tristique amet, commodo id nunc et, vulputate, leo. ut