Maserati MC20, retour aux sources… modernisées

par Vincent Royer

Supercar dotée d’un moteur V6 3.0 développant 630 chevaux et entièrement conçu par Maserati, la MC20 marque le retour de la marque à ses origines : le luxe et la sportivité, 16 ans après la mythique MC12. Modernité oblige, la MC20 sera également déclinée en version… 100% électrique !

Initialement prévue au mois de mai, la présentation de la nouvelle supercar de Maserati avait dû être retardée pour cause de pandémie de coronavirus et de confinement. Un report forçant Maserati à prolonger sa campagne de teasing lancée il y a près d’un an sur les réseaux sociaux. Le service communication de la marque au trident doit être soulagé, ça y est, celle qui a pour dure mission de succéder à la mythique MC12 de 2004 a été présentée mondialement ce soir lors d’un événement retransmis en direct depuis le circuit de Modène !

Un moteur exploitant les technologies de la F1 !

Celle qui est présentée comme la voiture marquant l’entrée de Maserati dans une nouvelle ère de son histoire dispose en effet de quelques arguments. Son moteur d’abord. Entièrement conçu et développé par Maserati, ce qui n’était pas arrivé depuis 20 ans, il s’agit d’un V6 3.0 l à 90 degrés développant 630 chevaux à 7500 tr/mn et répondant au doux nom de Nettuno. Avec un couple de 730 Nm de 3000 à 5500 tr/mn, il propulse la MC20 à 100 km/h en moins de 2,9 secondes et à 200 km/h en moins de 8,8 secondes, pour une vitesse de pointe de 325 km/h.

Pour y parvenir, les motoristes maison ont utilisé un système breveté de combustion issu de la Formule 1. Concrètement, il utilise une préchambre de combustion avec double bougie d’allumage. L’étincelle vient allumer l’essence dans un premier espace. La combustion initiée dans cette préchambre est alors envoyée dans la chambre de combustion, accélérant la combustion et son rendement. Le tout avec l’intervention d’une seconde bougie d’allumage ! Ce double turbo à carter sec est associé à une transmission automatique à double embrayage à 8 rapports, commandée par des palettes au volant.

Un châssis en fibre de carbone décliné en trois versions

Le tout est installé sur un châssis monocoque en fibre de carbone permettant à la MC20 d’afficher un poids contenu de 1500 kg, soit un ratio poids/puissance de 2,33 kg/ch ! Un châssis modulable qui, en utilisant plus ou moins de couches de fibre lui permettra d’être plus ou moins rigide par exemple, permettant de décliner la MC20 en trois versions : le coupé présenté ce soir, mais aussi une version spider et une version 100% électrique !

Quand au design de la voiture, il est là encore 100% maison, signé du Centro Stile Maserati. A la fois très épuré et sportif, il ferait presque penser plus à une anglaise qu’à une italienne. Les nombreuses références à l’histoire de la marque lui confèrent heureusement un style bien particulier, comme les traditionnelles ouvertures sur le flanc du capot moteur qui se trouvent le long de la vitre arrière sur la MC20, vitre arrière qui révèle le moteur et dont les ouvertures supérieures évoquent elles-mêmes le trident symbole de la marque.

Très épuré, le design a été conçu au sein de la soufflerie Dallara, après pas moins de 2000 heures de travail et de tests dans le tunnel et plus de 1000 en simulations. Aucun artifice aérodynamique ne vient brouiller les lignes de la MC20 qui sont optimisées au maximum pour leur pureté dans la partie haute de la voiture, alors que la partie basse, en carbone, est pour sa part optimisée pour l’efficacité de la tenue de route et du refroidissement de la machine. Ce qui fait dire aux responsables du Centro Stile que la voiture a été conçue comme “une sculpture dynamique” !

Un habitacle sobre et accueillant

Inattendue, l’entrée et la sortie de la voiture se font par des portes… papillon ! Une solution qui fait toujours son petit effet ! Une fois à l’intérieur, on retrouve l’ambiance sportive de carbone apparent, mélé à de l’Alcantara. Seuls trois boutons de commandes apparaissent sur le tunnel central, deux pour les vitesses et le bouton permettant de choisir parmi les 5 modes de conduite proposés : Wet, GT, Sport, Corsa et sans ESC. Le reste des commandes se trouvant sur le volant, comme le bouton de démarrage de la voiture, ou sur l’un des deux écrans multimédias de 10” chacun.

Enfin, la MC20 se décline en 6 coloris extérieurs inédits conçus spécifiquement pour elle : Bianco Audace, Giallo Genio, Rosso Vincente, Blu Infinito, Nero Enigma et Grigio Mistero.

Le retour de Maserati en compétition

Si la Maserati MC20 s’appelle ainsi, c’est en référence au département compétition Maserati Corsa de la marque, et à son année de présentation, 2020. Maserati insiste sur le fait que cette supercar, à l’instar de sa devancière la MC12 de 2004, est conçue également pour briller sur la piste et marquera donc le retour de Maserati en compétition. Mais dans quelle compétition, rien n’a été précisé à ce jour.

En attendant plus d’information, les commandes sont d’ors et déjà ouvertes, même si les tarifs n’ont pas encore été officiellement annoncés. La production débutera à la fin de l’année et les livraisons en 2021.

En images

Toutes les photos

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

risus eleifend Curabitur commodo Praesent luctus ut id, tempus libero libero