Race of Champions : Schumacher battu

par Vincent Royer

Pour son édition 2004, la Race of Champions s’est offert le Stade de France. Heikki Kovalainen, 23 ans, le plus jeune et le moins expérimenté des pilotes présents, s’est lui offert Sébastien Loeb et Michael Schumacher. Il devient ainsi le Champion des Champions 2004 et chacun lui promet un bel avenir… en formule 1.

Prenez le Stade de France. Remplacez les traditionnelles pelouse et piste d’athlétisme par un circuit en huit composé de deux pistes parallèles. Lachez-y, deux par deux, huit des meilleurs pilotes de rallye et huit des meilleurs pilotes de circuit au volant de voitures identiques. Vous obtenez la Race of Champions (ROC).

Telle est la formule imaginée par Michèle Mouton, la femme la plus titrée en sport automobile, et Fredrik Johnson, le président d’IMP (International Media Productions). Créée en 1988 à Paris, cette épreuve annuelle s’était depuis exportée aux Canaries. Pour son retour en France, la ROC s’est donc offert le Stade de France, et la plupart des champions des différentes compétitions de sport automobile internationales. Citons par exemple, Michael Schumacher, 7 fois Champion du monde de F1, Sébastien Loeb, Champion du monde des rallyes 2004, Sébastien Bourdais, Champion de Champ Car 2004, Tony Kanaan, Champion IRL 2004, Mattias Ekstrom, Champion DTM 2004, mais aussi Jean Alesi, David Coulthard, Colin McRae, Marcus Grönholm… Bref que du beau monde.

Pour s’affronter, ils disposaient de la ROC car, sorte de petit buggy à moteur de moto, idéal pour la glisse, mais aussi de la Citroën Xsara WRC, de la Peugeot 307 WRC et enfin, de la Ferrari 360 Modena Challenge.

Une piste très difficile qui laisse peu de place aux erreurs

La piste en asphalte d’un kilomètre comprenait un pont permettant aux voitures de se croiser. Un pont qui permet aussi de rendre l’épreuve encore plus spectaculaire aux yeux du public puisque provoquant de magnifiques sauts à chaque passage. Sauf que dans le cas de Ferrari 360 Modena Challenge, des sauts dignes des meilleures voitures de rallye ne vont pas sans poser quelques problèmes. Les ingénieurs Ferrari se sont d’ailleurs arrachés les cheveux, augmentant au maximum la garde au sol des voitures, mais aussi en ajoutant des protections en mousse. Finalement, une chicane a été rajoutée sur le pont, diminuant le plus possible le décollage des Ferrari.

Pour Michèle Mouton, “c’est une piste très difficile qui laisse peu de place aux erreurs. Les pilotes vont devoir s’appliquer pour rester sur la bonne trajectoire et ne pas toucher les barrières. Les courses s’annoncent très serrées”. Chaque “touchette” se voyant sanctionnée par une pénalité de dix secondes.

Dans ces duels, répartis en groupe “Rallye” et groupe “circuit”, on attendait évidemment respectivement les victoires de Sébastien Loeb et de Michael Schumacher. L’affrontement ultime étant prévu en super finale entre les deux champions du monde. C’était sans compter sur le plus jeune des pilotes engagés dans la compétition. Le finlandais Heikki Kovalainen, tout juste agé de 23 ans, et récent champion 2004 du World Series by Nissan.

Heikki Kovalainen Champion des Champions

Après s’être débarassé de David Coulthard en quart de finale, puis de Jean Alesi, il a tout simplement battu Michael Schumacher en finale du groupe “circuit”. Un exploit auquel il ne s’attendait pas et dont il ne s’est pas privé de montrer la joie. Stoppant la Ferrari après son passage de la ligne d’arrivée, il a bondi sur le toit de la voiture et sauté de joie pendant de longues secondes.

Dans le groupe “rallye”, le français Sébastien Loeb a honoré sa couronne en remportant la finale. Il a donc retrouvé le finlandais en super finale. Et là, nouvelle surprise pour Kovalainen. Alors qu’il n’était jamais monté dans une voiture de WRC, il remporte haut la main le titre de Champion des Champions, 2 manches à 0.

Le duel tant attendu aura tout de même lieu entre Michael Schumacher et Sébastien Loeb. Pour le plus grand plaisir des 62 000 spectacteurs présents, malgré le froid. C’est avec la ROC car que les deux champions 2004 s’affrontent. Après avoir gagné chacun une manche, c’est finalement Michael Schumacher qui l’emporte, au prix d’un duel serré.

Quelques heures plus tôt, le septuple champion du monde de F1 avait reconnu le parcours à bord d’une Fiat Idea qui arborait avec humour sur ses portes arrières “Ma seconde voiture est une Ferrari”.

L’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière

Le champion du monde des rallyes WRC 2004, s’est quant à lui consolé de sa défaite contre Heikki Kovalainen en remportant avec Jean Alesi pour la France la Coupe des Nations. Une compétition se déroulant sur le même principe que la Course des Champions, mais par équipes composées de deux membres de même nationalité. Une véritable revanche puisqu’ils ont battus en finale le même Heikki Kovalainen associé à Marcus Gronholm pour la Finlande.

Une partie des recettes de cet événement a été reversé à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM). Les organisateurs ont ainsi remis au Professeur Gérard Saillant un chèque de 200 000 €. Le centre, qui regroupera 1 000 chercheurs, ouvrira ses portes en 2008 mais sera opérationnel dès 2005. Il a pour but de faire bénéficier les malades des découvertes les plus récentes dans le domaine de la neurologie.

Dimanche, Michael Schumacher et Jean Todt, accompagnés du réalisateur Luc Besson, ont descendus les Champs Elysées en Ferrari. Michael Schumacher était lui au volant de sa F2004 championne du monde. Engagés tous les trois auprès du professeur Saillant pour la réalisation du projet, cette parade était dédiée à l’ICM. Elle s’est d’ailleurs terminée au ministère des Solidarités, de la santé et de la famille, où une convention a été signée avec le ministre Philippe Douste-Blazy, marquant la création de l’institut.

1-36.jpg2-37.jpg2004-ROC-Champion_-Heikki-K.jpg2champs.jpgAll-drivers-who-participate.jpgChacun suit les courses de ses concurrents
Chacun suit les courses de ses concurrents
Heikki-Kovalainen-_FIN_-Wo.jpgMichael-Schumacher-_GER_-F.jpgNew-2004-ROC-Champion_-Heik.jpgOn-board-with-Michael-Schum.jpgSign-with-the-text-My-2nd-c.jpg200 000 € pour l'ICM
200 000 € pour l'ICM
The-Stade-de-France-stadium.jpgThe-crowd-going-wild.jpgidea-5.jpgLa 360 Modena Challenge comme jamais vue
La 360 Modena Challenge comme jamais vue
prepare.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

eget quis libero adipiscing elementum porta. consequat. elit. in luctus accumsan