Alfa Romeo 1900 Coupe Pininfarina – Rétromobile 2020

par Vincent Royer
0 commentaire

En 2020 Alfa Romeo fête ses 110 ans, mais aussi les 70 ans de la 1900. L’occasion pour l’Alfa Classic Club de France d’exposer à Rétromobile une rare 1900 Coupé Pininfarina. Tous les détails avec Philippe Jacquot, le président de l’Alfa Classic Club de France.

“C’est une Alfa Romeo 1900 Coupé Pininfarina. C’est une voiture très très rare puisqu’il y a eu moins de cent voitures produites à partir de 1952, précise Philippe Jacquot, président de l’Alfa Classic Club de France. Après Touring a pris le relais. Il y a trois versions de Touring qui ont été beaucoup plus diffusées. Il y a même Zagato qui s’y est donné aussi. C’est la plus rare d’ailleurs la Zagato. Et puis il y a eu plein d’autres carrossiers qui ont aussi exercés leurs talents sur cette base de 1900 Coupé.

Evidemment Alfa Romeo était connu avant guerre surtout pour des autos très chères, des voitures de course avant tout. C’était le sport automobile, des voitures très performantes mais inaccessibles. Ou alors des voitures qu’on achetait…, on achetait un châssis et on le faisait carrosser dans différents établissements. Et à partir de 1950, justement cette année c’est les 70 ans de la berline 1900, la marque a commencé à se démocratiser. Bien que les Alfa Romeo restaient encore très chères comme voitures. Ils ont commencé petit à petit à faire un cabriolet sur la base de la 1900, un Coupé et puis évidemment la Giulietta en 1954, parallèlement à la 1900 qui était toujours produite. Elle a vraiment fait entrer la marque dans l’ère industrielle.

Changement de vitesses au volant

Déjà vous avez une carrosserie spécifique, c’est donc du Pininfarina. C’est une voiture très rare je vous dis, moins de 100 voitures produites. Il n’y en a pas une pareil parce que encore une fois il y a des petits détails qui changent d’une année à l’autre. Globalement si la forme est à peu près la même il y a quand même beaucoup de détails qui changent.

A l’intérieur vous avez une des spécificités des premières Alfa Romeo de ces années là, c’est le changement de vitesses au volant, ce qui était courant pour l’époque. Après il y avait un kit qui permettait d’avoir le sélecteur au plancher.

C’est une voiture qui était très performante pour l’époque, elle roulait déjà à 180 km/h au début des années 50. C’était exceptionnel.

Moteur double arbre à cames en tête

Techniquement c’est le fameux moteur Alfa Romeo qui est un moteur 4 cylindres, 1900 c’est la cylindrée. Double arbre à cames en tête, ce qui était très très nouveau pour l’époque, bien qu’Alfa Romeo ait toujours fait des doubles arbres à cames en tête depuis ses origines en 1910. 110 ans cette année d’ailleurs.

Grosso modo 180 km/h, il faut replacer ça au tout début des années 50, c’était exceptionnel ! Il n’y avait que des Ferrari, ou Jaguar, Aston Martin, qui pouvaient proposer ce type de performances. Là c’était quand même une voiture beaucoup plus accessible, quoique très chère quand même, plus chère qu’une Jaguar et pas loin du prix d’une Aston Martin.

Sur une petite centaine, même moins d’une centaine, je pense que celle-ci est la seule en France. Après dans le monde je ne pourrais pas vous dire parce que c’est quand même assez difficile à savoir, mais je pense qu’il y en a une bonne moitié qui a du disparaître, certainement.

Elle a été entièrement restaurée par son propriétaire donc elle est prête à prendre la route des prochains rallyes que nous organisons avec l’Alfa Classic Club de France.

Je n’ai pas roulé avec celle-ci mais j’ai déjà eu l’occasion de rouler avec une 1900 Touring et malgré le côté très typé années 50 c’est très sympa à conduire parce que c’est léger. Elle n’est pas très lourde, juste une petite tonne, et c’est très vif comme moteur, même si ça ne fait que 115 ch DIN.

Voiture d’un trafiquant de diamants en Italie

Cette auto là aurait appartenu à un trafiquant de diamants en Italie, qui aurait mal fini. Enfin, qui aurait fini plutôt sous les barreaux, et la voiture aurait été remisée pendant plusieurs années un petit à l’abandon de tout le monde, enfin tout au moins elle aurait été un peu perdue de vue, perdue des écrans radars. Et elle a été redécouverte il y a quelques années et restaurée par son actuel propriétaire.”

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

vulputate, sem, non venenatis, Phasellus ut fringilla