Estoque, la surprise Lamborghini

par Vincent Royer
0 commentaire

Au Mondial de Paris, Lamborghini a choisi de surprendre avec son concept Estoque. Quatre places et une motorisation qui pourrait être hybride ou même diesel. Le futur de la marque ?

Les visiteurs du Mondial de l’automobile en quête de surprises doivent immanquablement se rendre sur le stand Lamborghini. Pour commencer, la marque au taureau y présente un concept totalement nouveau conçu spécifiquement pour le salon, l’Estoque. Outre le fait qu’il soit totalement nouveau, contrairement aux derniers show-car de la marque, cet Estoque marque aussi un nouveau tournant dans l’histoire de l’automobile. L’Estoque est en effet la première Lamborghini à quatre places, et quatre portes !

Design massif et agressif

Au premier abord, cette Lamborghini nous a, n’ayons pas peur des mots, choqués. Outre le concept, qui s’éloigne des habituels coupés sportifs deux places de la marque, c’est le design extérieur qui nous a dérangé. L’Estoque est… particulière. On retrouve l’esprit Lamborghini dans la face avant, avec les grandes prises d’air, des spoilers et des lignes tendues et musclées. Comme toujours chez Lamborghini le design laisse présager de sa fonction, de la mécanique qui se cache derrière. Ainsi le capot bas laisse deviner l’emplacement du moteur. Car évidemment sur cette Grand Tourisme le moteur central est placé à l’avant, juste derrière l’essieu avant pour être précis, et non plus à l’arrière.

Mais l’ensemble très massif, très agressif de l’avant contraste avec le profil, très effilé, très bas, beaucoup plus fin que la face avant. Une ligne tout en muscle vient relier la base des phares au sommet des optiques arrières, traversant horizontalement le profil et dessinant une aile arrière élargie au maximum. Les zônes vitrées sont réduites à leur plus simple expression, augmentant encore l’aspect sportif de l’Estoque. Les roues à 5 rayons sont de 22” à l’avant et 23” à l’arrière. Un petit drapeau italien vient rappeler l’origine du design de cette auto, dessinée au Centro Stile Lamborghini de Sant’Agata Bolognese.

L’arrière est là encore suprenant. Très plat et très large, il accueille des optiques à LEDS horizontaux. Le support de plaque d’immatriculation est en bizeaux, surmontant les sorties d’air protégées par une grille. La sortie d’échappement double, énorme, est placée au centre de l’auto. L’ensemble est là encore massif, impressionnant.

++++

Luxe et générosité de l’habitacle

Les poignées des quatre portes sont cachées dans la carrosserie. Une fois à l’intérieur, les quatre sièges sport accueillent généreusement, pour une Lamborghini, les passagers et le pilote. L’Estoque ne dépasse pourtant pas les 1,35m de hauteur. Mais sa largeur de 2m donne une sensation d’espace. La place du conducteur reprend une forme en V et le cuir Nappa est omniprésent. Face au pilote, un grand moniteur à cristaux liquides donne l’ensemble des informations relatives à la voiture et à la route. Le pilote aura même le choix entre un affichage classique à cadrans ronds, ou bien au contraire plus futuriste avec des affichages numériques.

Nouveau tournant pour Lamborghini ?

Nous l’avons dit cette Grand Tourisme est un genre nouveau pour Lamborghini. Mélant l’âme d’une sportive pur jus et d’une Grand Tourisme plus réservée, elle marque l’arrivée de la marque dans un nouveau secteur. L’Estoque pourrait ainsi préfigurer ce que pourrait être un troisième modèle au sein de sa gamme. Et si rien n’a encore été décidé quant à son avenir, l’Estoque est un concept totalement réalisable à court terme. De par sa position centrale légérement avancée, le moteur permet même à l’Estoque d’afficher une répartition des masses quasi idéale et un centre de gravité près de l’axe vertical de la voiture. De quoi lui assurer maniabilité et précision.

Quant au moteur, l’Estoque pourrait recevoir le V10 de la Gallardo LP560-4, ou bien encore un 8 cylindres dérivé de ce V10. Appartenant au groupe Volkswagen, Lamborghini pourrait même puiser dans sa gamme pour se tourner vers un V8 hybride ou même un bloc TDI. La fin d’un mythe ? Peut-être, car si le nom Estoque fait bien partie de l’univers de la tauromachie, comme tous les noms de modèles de la marque au taureau, il ne s’agit cette fois pas du nom d’un taureau mais de l’épée qu’utilise le Matador pendant la lutte avec le taureau. Un signe ? Espérons que non.

IMG_9816-2.jpgIMG_9818-2.jpgIMG_9822-2.jpgIMG_9825-2.jpgIMG_9820-2.jpgIMG_9821-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

tristique porta. fringilla libero odio neque.