La cause de l’accident de Rubens Barrichello semble trouvée

par Vincent Royer
0 commentaire

Alors que Barrichello effectuait une belle course, sa roue arrière gauche s’arrache et le brésilien perd le contrôle de sa voiture qui va s’arrêter dans le mur de pneus.

Quelques jours après ce terrible accident, Rubens Barrichello se voulait rassurant. “Je vais très bien. Seule une arrière douleur persiste, dûe à l’impact. Vue l’importance du choc, je m’en sors bien, parce que durant l’accident, j’ai bien cru que je m’en tirerai beaucoup plus mal. La voiture a beaucoup ralenti sur la piste, mais je n’avais aucun frein. Ainsi pendant une seconde c’était très effrayant, je ne savais pas ce qui s’était passé et je voyais la pédale de frein descendre, sans que la voiture ralentisse beaucoup.”

Moins d’une semaine après l’accident, après des analyses minutieuses des données et l’étude des images du grand prix, la Scuderia semble avoir trouvé son origine. Alors qu’il était très près de la voiture le précédent, Barrichello touche deux fois les bords du trottoir avec un angle peu habituel d’impact à la chicane entre les tours 6 et 7. Les impacts excercent trop de pression sur le bras de suspension supérieur arrière gauche qui se serait alors cassé lors d’un gros freinage.

GP-Hongrie-2003---10.jpgGP-Hongrie-2003---10-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

eget facilisis Aenean ut suscipit ut sem, libero. eleifend velit, luctus sed