La Saleen Oreca s’impose d’entrée de jeu

0 commentaire

Circuit de Nogaro. Première course du Championnat et de la Coupe de France FFSA GT et premier podium pour la Ferrari 550 Maranello de Balthazard et Policand.

Des débuts rêvés pour la Saleen
La Saleen S7-R engagée par le Team Oreca, pilotée par Bruno Hernandez et Soheil Ayari, était attendue au tournant, et les craintes s’avéraient légitimes. En effet, comment mieux débuter la saison qu’en remportant la première course ! « Le travail paye, nous en sommes au tout début du développement, mais nous sommes arrivés fin prêts, et c’est toujours important de partir sur de bonnes bases avec de bons résultats d’entrée de jeu. La pole d’hier était une première étape, cette victoire en est une autre, nous allons cependant découvrir de nouvelles choses sur cette auto à chaque course ! » analysait Soheil Ayari.

Bruno Hernandez perdait le leadership dans le premier tour, lorsque Gabriel Balthazard le débordait, mais après quinze minutes, et malgré la pression de David Hallyday, Hernandez parvenait à reprendre les commandes de la meute. La Saleen numéro 9 n’allait plus perdre la tête qu’au profit des ravitaillements, Soheil Ayari terminait brillamment le travail et franchissait la ligne le premier. Avec cette victoire, les deux hommes se positionnent bien entendu en tête du Championnat de France
FFSA GT.

Policand – Balthazard et Dupuy – Fiat en embuscade

La Ferrari du team Sofrev ASP Larbre Compétition confirmait également les attentes placées en elle. Gabriel Balthazard pointait pendant 15 minutes en tête, puis après une petite faute le faisant rétrograder en 3 ème position, il s’appliquait à gérer l’écart avec les leaders. Son équipier Jérôme Policand parvenait ensuite à revenir 2 ème , un bon résultat pour les deux hommes sur ce circuit. « Nous ne nous attendions pas forcément à bien figurer sur ce circuit, pour nous les meilleurs tracés
sont plutôt Dijon, Le Mans et Magny-Cours. Cette deuxième position est du bonus, faire un podium lors de la deuxième course serait tout aussi bien
» expliquait Jérôme Policand.

Même optimiste du côté de Dominique Dupuy et François Fiat, troisième au terme d’un deuxième relais mené tambour battant malgré une voiture difficile. « Nous n’avons jamais aussi bien débuté une saison, c’est de bon augure. La voiture était loin d’être parfaite. Nous avons finalement découvert une crevaison lente à l’arrière, qui explique ce comportement. Nous avons beaucoup de travail à faire, mais nous sommes là et nous sommes prêts à faire le maximum » déclarait Dominique Dupuy, le héros de la fin de course.

Première victoire de la Dodge GT3 en Coupe de France FFSA GT

Tel fils, tel père… voici l’adage qui peut s’appliquer à Patrick Bourdais, le père de Sébastien Bourdais, qui associé à Jean-Yves Adam, imposait pour la première fois en France la Dodge Viper GT3. « Nous avons découvert la voiture au Vigeant sous la pluie, notre véritable séance de travail est donc ici, et nous l’emportons. Cette Dodge Viper est un plaisir à conduire, et l’accueil du public pour cette auto est fantastique. A l’origine nous ne voulions faire que quatre courses, puisque le Championnat d’Europe GT3 FIA est notre priorité. Mais cette victoire nous donne des idées pour la suite » racontait Jean-Yves Adam.

Le film de la course
Bruno Hernandez prenait le meilleur départ, mais Gabriel Balthazard profitait d’une petite erreur de la Saleen pour boucler le premier tour de la saison en tête, devant Hernandez et Hallyday. Hernandez et Hallyday ne relâchaient pas la pression, et Gabriel Balthazard finissait par commettre une petite faute, qui permettait à la Saleen et la Corvette de s’infiltrer.

Perti Kuismanen, au volant de la Corvette C6-R de PSI Expérience animait le début de course. Parti en dixième position, le Finlandais réalisait un festival en remontant jusqu’à la quatrième position, au prix de belles manoeuvres.

La première partie de course était ternie par le tonneau de Pierre Chamaraud à la sortie de la courbe Alain Oreiller. La Porsche du sympathique équipage, réunissant Pierre et sa fille Aurélie, était passablement endommagée, sa participation à la deuxième course est malheureusement fortement compromise.

Les leaders choisissaient de s’engouffrer exactement en même temps dans les stands pour changer de pilote. Les positions restaient donc inchangées, la Saleen d’Ayari repartait en tête devant la Corvette d’Alliot et la Ferrari de Policand. Paltalla et Dupuy pointaient un peu plus loin, mais les deux hommes revenaient forts. Tandis qu’Ayari faisait l’effort pour asseoir définitivement sa première position, Policand s’emparait de la deuxième position. Dupuy revenait également rapidement :
après avoir débordé Paltalla, il rattrapait Philippe Alliot, qui se ensuite passer, dans le même tour, par les deux hommes.

Soheil Ayari franchissait en solide leader la ligne d’arrivée, alors que Policand devait contenir jusqu’au dernier mètre de course le retour de la Saleen de Dominique Dupuy. Paltalla-Kuismanen et Alliot-Hallyday terminaient en quatrième et cinquième position, les Champions de France FFSA GT en titre, Bornhauser et Thévenin, ne pouvaient faire mieux que septièmes.

En Trophée GT2, Claude Monteiro menait tout d’abord le rythme, avant de devoir capituler suite à une crevaison. Cela profitait à Raymond Narac et Michel Lecourt, qui l’emportaient tranquillement. Pour la deuxième position il fallait attendre le tout dernier tour pour départager James Ruffier et Cyril Prunet. Prunet trouvait finalement l’ouverture, non sans mal !

Franck Colas prenait le meilleur envol en Coupe de France FFSA GT, avant que Jean-Yves Adam ne gagne du terrain et ne s’empare de la première position. Patrick Bourdais parachevait le travail entrepris par son équipier et imposait la Dodge Viper GT3 pour la première fois. Après un bon départ de Christian Philippon, son équipier Franck Lebescat parvenait dans les derniers tours à revenir jusqu’en deuxième position, pour le plus grand bonheur des deux hommes, heureux débutants
en Coupe de France FFSA GT.

ILS ONT DIT :
Gabriel BALTHAZARD
(Ferrari 550 Maranello, Team Sofrev ASP Larbre Compétition), 2 ème : « J’ai pris un bon départ. Jérôme m’avait prévenu avant le départ, si je ne bouclais pas le premier tour de la saison en tête, nous ne courrions plus ensemble ! J’ai donc fait ce qu’il fallait… La voiture était parfaite, même si elle me surprenait dans les parties lentes. Lorsque je suis parti en travers dans la courbe Roger Dubos, je n’ai pas tenté le diable et j’ai laissé passer Hernandez et Hallyday. Nous sommes heureux de ce résultat, encourageant pour la suite. »

Jérôme POLICAND (Ferrari 550 Maranello, Team Sofrev ASP Larbre Compétition), 2 ème : « La piste a un peu évolué, et surtout dès que l’on sortait de la trajectoire elle était sale. Nous avons fait un bon changement de pilotes, j’ai rapidement doublé Alliot puis j’ai choisi un rythme me permettant de ne pas trop dégrader l’auto. En fin de course, Dominique Dupuy est bien revenu, mais je savais que j’étais mieux que lui en ligne droite. Je me suis concentré pour bien sortir de la Courbe de l’Aviation afin d’avoir une bonne vitesse de pointe, ainsi j’ai réussi à conserver notre deuxième position. »

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

id Praesent accumsan non dolor. ut consequat. porta. ultricies leo efficitur. sed