Le changement dans la continuité

par Sonia Dauger
0 commentaire

Le nouveau pur-sang est sorti des écuries Ferrari. La F2004 a été présentée officiellement le lundi 26 janvier à Maranello. Un bolide guère différent du modèle de l’année précédente. Le concept, tant mécanique qu’esthétique, n’a pas été retouché. Quelques détails, pourtant, sont à noter… et relancent du même coup les pronostics pour la saison 2004.

Un poids allégé, une nouvelle ligne aérodynamique, un centre de gravité légèrement abaissé, un design modifié par endroit… Les ingénieurs de la Scuderia n’ont pas fait la révolution et se sont montrés nettement plus « sages » que les concurrents (notamment Williams-BMW).

Les nouvelles règles de la F1 cette année, un seul moteur pour tout le week-end de compétition, ont par ailleurs obligé les techniciens de Ferrari à renforcer la nouvelle voiture. La fiabilité du véhicule a donc été l’une des priorités, sinon LA priorité.
« Cette année la durée de vie d’un moteur devra être doublée par rapport à la saison dernière. Nous aurons donc besoin d’une fiabilité et d’une performance maximale » a expliqué lundi Paolo Martinelli, le responsable du département moteur de la Scuderia.

Ces innovations seront-elles suffisantes pour remporter le titre cette saison ?

« Nous ne donnerons aucune garantie de victoire, seulement celle de faire de notre mieux » répond-on à Ferrari.

Michaël Shumacher est attentiste. Rubens Barrichello enthousiaste. La F2004 suscite circonspection ou espoir selon que l’on est champion du monde en titre ou challenger-coéquipier.
Quoi qu’il en soit, les deux hommes courront cette année sur la même voiture et se disputeront le titre que l’Allemand remet en jeu pour une nouvelle saison. A armes égales, tout au moins sur le plan technique.

Schumi assure qu’il est « plus motivé que jamais », mais ce n’est pas sa nouvelle monoplace qui semble aiguiser son envie de gagner. « Nous verrons à Melbourne lors de la première course à quel point nos rivaux sont rapides ». L’Allemand aura l’occasion de se remettre dans le bain à la fin de la semaine, à Fiorano, pour quelques essais, qui se prolongeront durant tout le mois de février.

Barrichello, lui, rêve d’un début de saison « aussi bon que la fin 2003 » lorsqu’il s’était imposé sur le circuit de Suzuka. Le Brésilien s’imagine volontiers vainqueur plutôt que challenger et compte sur la F2004 pour nourrir ses rêves de victoires.

Finalement, la principale innovation cette année pour l’écurie italienne, c’est la possibilité pour ses deux pilotes de conduire la nouvelle voiture dès le premier Grand Prix (le 7 mars prochain à Melbourne en Australie), contrairement aux années passées, où ces derniers se sont alignés lors des premières épreuves sur les monoplaces de l’année précédente. Pas vraiment révolutionnaire.

Les spécifications techniques

F2004
Moteur type 053, V10, bloc cylindres en aluminium
2 997 cm3
Distribution pneumatique, 40 valves
Injection électronique digitale Magneti Marelli
Allumage statique électronique Magneti Marelli
Boîte de vitesse Ferrari longitudinale. Différentiel autobloquant. Boîte de vitesse semi-automatique séquentielle à commande électronique, 7 pignons(vitesses) + riverse
Chassis en fibre de carbone et structure en nid d’abeille composite
Suspensions indépendantes. Ressorts et amortisseurs actionnés par poussoirs
Freins à disque aérés en fibre de carbone
Longueur 4545 mm
Largeur 1796 mm
Hauteur 959 mm
Empattement 3050 mm
Largeur avant 1470 mm
Largeur arrière 1405 mm
Poids avec eau, essence et pilote 605 kg
Roues de 13”
f2004_1.jpgf2004_2.jpgf2004_3.jpgf2004_4.jpgf2004_5.jpgf2004_900.jpgf2004_901.jpgf2004_902.jpgf2004_moteur.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

diam luctus risus sem, Praesent dolor. vulputate, elit. vel, fringilla