Première victoire de la saison pour Schumacher

par Vincent Royer
0 commentaire

Ce week-end, Michael Schumacher a montré qu’en plus d’être un grand pilote, en remportant son 65ème grand prix, il était également un grand homme. Malgré des circonstances familiales douloureuses, il a tout de même décidé de participer à la course, comme son frère Ralph.

Ce grand prix de San Marin avait en effet un goût particulier pour les frères Schumacher. Leur mère, victime d’une hémorragie interne, était hospitalisée depuis le début du week-end, entre la vie et la mort. Dès la fin des qualifications du samedi, Michael et Ralph étaient retournés à ses côtés à Cologne. Ils ne sont revenus à San Marin que le dimanche matin. Leur mère allait alors décéder.

Pour Jean Todt, directeur de la gestion sportive de la Scuderia, “c’était sa décision de courir. Il l’a fait pour l’équipe et je suis très fier de lui. Il nous a rapproché encore plus.” C’est d’ailleurs Jean Todt qui remplacera Michael lors de la conférence de presse d’après-course.

La dernière victoire de la F2002

Malgré les échecs des trois premières courses de la saison, Michael Schumacher n’a jamais douté que la F2002 pourrait encore remporter des courses cette saison, surtout à Imola, jardin de la Scuderia. Durant la course, il l’a prouvé en prenant la tête à son frère après le premier des trois arrêts aux stands. Il a ensuite dominé la course jusqu’au drapeau à damier. Il a également signé le tour le plus rapide en course. Il remporte ainsi la 15ème victoire de la F2002 sur 19 courses. La nouvelle F2003GA devrait remplacer la F2002 lors du prochain grand prix.

Un doublé échappé de peu

Ferrari aurait même pu faire un doublé mais un problème sur la roue avant de la voiture de Rubens Barrichello lors de son troisième et dernier arrêt l’a vu perdre la deuxième place au profit de la McLaren-Mercedes de Kimi Raikkonen. Malgré ses efforts, Rubens ne réussira pas à dépasser Raikkonen.

Barrichello avait déjà bataillé une bonne partie de la course pour dépasser la BMW-WILLIAMS de Ralf Schumacher et lui prendre la quatrième place.

Une victoire spéciale pour Jean Todt

« C’était une victoire spéciale. Aujourd’hui, à Imola, Michael a de nouveau prouvé, même à ceux qui ne semblent pas l’accepter, qu’il est un homme spécial. Malgré le fait d’être en deuil, il a voulu participer à cette course pour l’équipe et a fini par la gagner. En allant sur le podium, il a voulu remercier toute l’équipe et nos supporters, qui l’aiment autant que nous. Nous avons passé quelques moments très stressants et Michael a apprécié le fait que l’équipe l’ai soutenue. C’est dans des moments comme ceux-ci que les valeurs qui nous sont chères et que nous cultivons dans l’équipe se révèlent.

Pour revenir à la course elle-même, je peux dire qu’il était bien de finir la carrière de la F2002 avec une victoire et une troisième place. C’est une voiture qui a dépassée toutes nos espérances. Rubens a aussi réussi une grande course, se battant avec ses adversaires du début à la fin. La deuxième place lui échappe de justesse. Les pneus ont très bien travaillés et l’appui de tous nos associés techniques et commerciaux a joué un rôle clef. La route vers la victoire au Championnat est encore longue et nous en sommes bien conscients. » Et Jean Todt d’ajouter, « Nous avions dit que nous répondrions à nos détracteurs, qui nous ont accusés d’être en crise, par nos résultats et nous sommes fiers d’avoir réussis. »

Une bonne course pour Rubens Barrichello

« Ma course a été conditionnée par le fait que j’avais jamais vraiment une piste claire devant moi, à cause de la stratégie des pilotes Williams. Durant la course entière, il y a eu seulement trois tours durant lesquels j’ai pu rouler au maximum. Donc j’étais incapable d’entièrement exploiter ma stratégie de trois arrêts. J’étais incapable de passer Ralf durant l’arrêt et mon problème à mon arrêt suivant m’a fait perdre du temps m’empêchant de rattraper Ralf plus tôt et d’être capable de rattraper Kimi. Mais c’était une course agréable d’un point de vue du pilotage avec quelques bonnes batailles. »

Un grand prix encourageant pour Ross Brawn

« Après un début de saison peu satisfaisant, et des circonstances particulièrement difficiles ce week-end, le résultat d’aujourd’hui est une grande motivation pour aborder les courses à venir avec confiance. »

La première victoire de Michael de la saison 2003 le met maintenant juste un point derrière David Coulthard dans le classement du championnat du Monde, toujours mené par Raikkonen avec 32 points. L’avance de McLaren-Mercedes au classement des constructeurs est de 19 points sur Ferrari.

logosm.jpgsm1.jpgsm2.jpgsm3.jpgsm4.jpgsm5.jpgsm1-2.jpgsm2-2.jpgsm3-2.jpgsm4-2.jpgsm5-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

nec commodo dolor libero sem, eget tristique commodo vulputate,