Un des meilleurs crus de Bourgogne

0 commentaire

Jadis, le circuit de Dijon Prenois accueillait la manche française du Championnat du Monde de Formule 1. C’est d’ailleurs sur ce circuit que Jean-Pierre Jabouille remportait en 1979 son premier Grand Prix de F1 de même qu’Alain Prost, en 1981. Près de 25 ans plus tard, c’est sur une Viper que les deux hommes tenteront de remporter ensemble leur première victoire en Championnat de France FFSA GT.

Rendez-vous les 27, 28 & 29 mai 2005 à Dijon. Lors de cette quatrième manche de la saison, le Championnat de France FFSA GT franchira le cap symbolique de la mi-saison. Pour l’instant la régularité paye ; ainsi Patrick Bornhauser et Olivier Thévenin mènent la danse. Les deux hommes appliquent une stratégie très simple : figurer constamment aux avant-postes. Avec autant de concurrents capables de s’imposer (cinq vainqueurs dif-férents en six courses), il faut parfois savoir assurer de gros points plutôt que d’aller chercher la victoire à tout prix. Derrière les sociétaires de l’équipe VBM, les écarts sont très faibles entre Goueslard / Dupard, Prost / Jabouille, Beltoise / Blanchemain et Dupuy / Fiat. Personne n’a plus le droit à l’erreur, les faux-pas risquent d’être décisifs.

La Saleen S7R de Dominique Dupuy et François Fiat ainsi que la Ferrari 550 Maranello de Jérôme Policand et Gabriel Balthazard font cependant figure d’épouvantail. Ces deux GT ultra performantes semblent taillées pour ce tracé à la fois rapide et technique, tout comme la Lister du Red Racing, victorieuse à Pau, ou la Corvette de Anaveo Sport SRT, presque victorieuse à Pau ! Cette voiture au bruit étourdissant, emmenée par le pilote officiel Peugeot Sport Soheil Ayari, et le lyonnais Bruno Hernandez, tâchera de prendre sa revanche sur ” son ” circuit, puisque la Corvette arbore le numéro 21. Cependant le pilote local sera bel et bien Dany Snobeck. Aux cotés d’Yvan Lebon, le pilote du Team Sport Garage fera de son mieux pour régaler son public. Mais tous les regards seront tournés vers le duo Prost / Jabouille. En terminant deuxièmes à Pau, les deux hommes sont montés pour la première fois sur le podium. Sur leur lancée, les pilotes du team Exagon seront parmi les hommes à battre sur un circuit auquel ils sont historiquement liés et où Alain Prost s’est régulièrement imposé dans de nombreuses catégories. Ils l’ont en tout cas annoncé, s’il y a un endroit où l’équipage a les moyens de faire la différence, c’est à Dijon.

Le reste de la meute des Viper n’est cependant pas en reste. De Mirabeau Compétition à Force One, en passant par l’équipe de Marcel Tarrès ou Fabien Giroix, tous ont les moyens de créer la surprise. A noter que Laurent Cazenave changera d’équipier, il partagera pour l’occasion le baquet de sa Viper avec le palois Didier Moureu.

Le Trophée GT2 est pour l’instant dominé par Sébastien Dumez, Raymond Narac et la Porsche 996 RSR qu’ils aligneront prochainement aux 24 Heures du Mans. Ils retrouveront sur leur route Cyril Prunet et Eric Mouez et la Lamborghini de Rabineau et Moullin-Traffort, qui doit se refaire après sa déconvenue Paloise. Deux Porsche engagées normalement en Porsche Carrera Cup compléteront ce plateau. Christopher Campbell fera partie du clan.

Absente à Pau, la Coupe de France FFSA de Grand Tourisme fera son retour. Les leaders, Arnaud Peyroles et Thierry Guiod ne sont pas à l’abri de la réaction de Ancel / Goubet ou de la Lamborghini de Charriol / Béroujon. Très performants à Lédenon, William David et Jean-Louis Déglise seront à nouveau de la partie tout comme Richard Hofman et Marcel Sciabarrasi. Enfin, Julien et Manu Rodrigues, qui évoluaient jusqu’alors en Supertourisme, se mettent au GT, sur une Porsche préparée par Hexis Racing.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

facilisis sed sem, lectus luctus dolor. Praesent diam ipsum at consectetur