Dupuy-Fiat pour finir

0 commentaire

La dernière course de la saison en Championnat et en Coupe de France FFSA GT était très animée, et ce dès le départ.

Au volant de sa Ferrari 550 Maranello, Jérôme Policand prenait le meilleur envol et piégeait la Corvette de Soheil Ayari, Zangarelli s’emparait de la troisième position mais les positions allaient rapidement évoluer. En effet, dès le deuxième tour, Ayari se montrait très menaçant sur le leader et Zangarelli devait donner le meilleur de lui-même pour contenir Dominique Dupuy et sa Saleen. Quasiment en même temps, Ayari et Dupuy trouvaient l’ouverture. Désormais Ayari menait donc la meute devant Policand, Dupuy, Zangarelli, Beltoise, Makowiecki, Giroix, Prost et Lasserre. Ces neuf voitures roulaient en formation serrée. Rapidement Soheil Ayari haussait le rythme et creusait l’écart en gagnant deux secondes par tour, pendant que Dominique Dupuy revenait dans les extracteurs de Policand. Le scénario se mettait en place, Ayari creusait irrémédiablement l’écart sur le groupe resserré des poursuivants composé de Policand, Dupuy, Zangarelli, Beltoise, Lasserre, Giroix et Prost. Les écarts fluctuaient comme d’habitude lorsque les leaders revenaient sur des pilotes plus lents. Ayari portait son avance à plus de quinze secondes, alors que Policand avait de plus en plus de mal à contenir Dupuy. Exactement à la mi-course, Policand freinait un peu tard au virage du Lycée. A l’affût Dupuy en profitait pour enfin s’emparer de la deuxième position. L’heure de changer de pilotes approchait, Thévenin, revenu à la dixième position, était le premier des leaders à passer le relais à son équipier, Patrick Bornhauser. Les neuf autres attendaient les derniers instants pour s’engouffrer tous ensemble dans les stands.

Au volant de la Corvette n°21, Bruno Hernandez récupérait donc la tête, devant Balthazard, Fiat, Blanchemain, Lagniez et Prost. Mais soudain, Bruno Hernandez immobilisait sa monture en bord de piste suite à une panne d’alternateur. Balthazard héritait pendant quelques secondes de la tête, car la Saleen de François Fiat le dépassait, comme Dominique Dupuy plus tôt, au freinage du Lycée. Balthazard allait ensuite être logiquement pénalisé d’un Stop&Go pour non-respect du temps d’arrêt obligatoire. Tous les regards se tournaient vers Nicolas Prost, qui remontait tel un boulet de canon. Après avoir doublé Lagniez, il s’occupait du cas Blanchemain. Les deux hommes offraient au public une splendide opposition, mais Nicolas Prost, sur-motivé, parvenait à s’infiltrer en deuxième position. Une fumée blanche se faisait cependant de plus en plus présente à l’arrière de la Viper n°50. Nicolas Prost trouvait la force de revenir sur François Fiat pour rapidement le déborder, seulement dans la foulée le jeune fils du quadruple Champion du monde de Formule 1 immobilisait sa monture, suite à une fuite d’huile au niveau du pont, à cinq minutes à peine de l’arrivée. Ainsi, François Fiat franchissait le premier la ligne d’arrivée, devant Blanchemain directement menacé par le Champion de France 2005, Patrick Bornhauser. La Saleen remportait donc la dernière course de la saison, confortant ainsi la troisième place au classement du Championnat de France FFSA GT 2005 de Dominique Dupuy et François Fiat.

Seconde place pour la Lamborghini de Charriol

En Trophée GT2, Raymond Narac et Sébastien Dumez, quasiment imbattables cette saison, remportaient une course tranquille devant Rabineau et Demigneux et les frères Monteiro, très à l’aise ce week-end. Leaders de bout en bout de cette ultime course en Coupe de France FFSA GT, François-Xavier Terny et James Ruffier célébraient dans la joie cette victoire pour le plaisir, devant la Lamborghini de Philippe Charriol et Jean-Charles Lévy, qui revenait très fort en fin de course, et Peyroles et Guiod. Les grands vainqueurs 2005 de la Coupe de France FFSA GT concluaient donc la saison par un podium malgré un tête à queue sans grande conséquence.

Réactions

Olivier Thévenin
“Ce week-end était un week-end de fête, nous avons pris du plaisir avec tous les concurrents, tous nos amis et nos sponsors. Nous avons eu un peu de réussite en piste pour monter sur le podium deux fois, c’est encore mieux. Toute la saison a été fantastique, depuis Le Mans nous savourons ce titre. L’année prochaine nous reviendrons avec la même voiture pour essayer d’en remporter un troisième, ce qui n’a jamais été fait. ”

Alain Prost
“Le bilan de la saison est bon. Au début nous sommes venus pour nous amuser, puis comme toujours on s’est pris au jeu. Ensuite il y a eu la belle histoire avec Nicolas, malheureusement nous n’avons pas gagné ensemble, mais cela restera de très bons souvenirs. Rien n’est décidé, mais j’ai aimé ce Championnat et ce n’est pas impossible que je revienne l’année prochaine.”

DUPARD-GOUESLARD-Ferrari-55-2.jpgPODIUM-GT2.jpgPODIUM-SCRATCH-2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Aenean vel, eget velit, leo consectetur commodo Donec nunc ut sit sed