L’histoire se répète, 25 ans après…

0 commentaire

La deuxième course du week-end en Championnat de France FFSA GT allait permettre à Alain Prost et Jean-Pierre Jabouille de remporter leur première victoire ensemble et leur premier succès en GT FFSA : un moment historique pour le sport automobile français.

Comme souvent, le premier rebondissement avait lieu avant même le départ, lorsque l’équipage Zangarelli/Bleynie annoncait son forfait, pont cassé. La Viper de Giroix allait quant à elle devoir partir des stands.

Soheil Ayari prenait le meilleur envol et virait en tête devant la Lister d’Iradj Alexander-David puis les Viper de Beltoise et Prost. Rapidement, Beltoise portait une attaque réussie sur Alexander-David, pour le gain de la deuxième position. Pendant que Ayari prenait peu à peu le large, Beltoise et Alexander David roulaient de concert et un peu plus loin derrière Prost, Policand et Dupuy entammaient un duel qui allait animer la première partie de cette course. Sous la pression de la Lister, Beltoise partait à la faute et rétrogradait en sixième position. Désormais en lutte pour la troisième place, Policand débordait Prost mais l’explication entre Policand, Prost et Dupuy ne s’arrêtait pas pour autant. Un peu plus loin derrière, comme à l’accoutumée en GT FFSA, une meute de huit voitures emmenée par Thévenin, se lançait dans une bataille sans répis.

Balthazard s’empare de la seconde place

Alors tranquillement installé en tête, avec plus de cinq secondes d’avance, Soheil Ayari était contraint de repasser par les stands suite à une crevaison à l’arrière gauche. La Lister d’Alexander-David héritait alors de
la tête, devant Policand, Prost, Dupuy et Beltoise. Au même instant, le leader du Championnat, Olivier Thévenin, immobilisait sa Viper, porte moyeu cassé. Sous la chaleur de Dijon, l’avance d’Alexander David fondait subitement et le trio composé de Policand, Prost et Dupuy, revenait dans les échappements de la Lister pour venir lui contester la première position. L’écart entre les quatre hommes en lutte pour la première position fluctuait au rythme des pilotes à déborder mais Policand et Prost se faisaient de plus en plus pressants dans les rétroviseurs de la Lister. Il était alors temps pour les pilotes de se présenter dans les stands pour passer le relais.

Alexander-David était le premier à donner le volant à son équipier, Lesoudier ; Policand et Beltoise attendaient un tour de plus durant lequel ils attaquaient au maximum pour faire la différence. Les deux voitures se présentaient
en même temps dans les stands. Le team Sofrev ASP Larbre Compétition choisissait d’intervertir les pneumatiques droit et gauche de la Ferrari, alors que chez Exagon, Jabouille allait repartir avec des pneus frais à l’avant. La manoeuvre portait ses fruits puisque le duo Prost /Jabouille prenait la tête suite à cette bonne stratégie devant la Lister de Lesoudier et la Ferrari de Balthazard. En toute fin de course, Balthazard parvenait à s’emparer de la deuxième position mais tous les regards se tournaient vers la Viper numéro 50. Jabouille tenait un rythme régulier qui lui permettait de creuser l’écart. Il franchissait ainsi la ligne d’arrivée en vainqueur. Les deux hommes
réalisaient l’exploit de remporter leur premier succès en Championnat de France GT FFSA sur le circuit où l’un et l’autre s’étaient imposés pour la première fois en Formule 1, respectivement en 1979 et 1981. Grâce à cette victoire, les deux anciens pilotes de Formule 1 revenaient à la 2ème position du classement général du Championnat, derrière les Leaders Bornhauser / Thévenin.

Abandon pour la Lamborghini de Charriol/Béroujon

Dumez menait largement la première partie de course en Trophée GT2. Seulement il en demandait certainement trop à ses pneumatiques et perdait deux tours aux stands pour changer les gommes et vérifier le fonctionnement de l’auto. Du coup, la Lamborghini de Rabineau et Demigneux, qui menait une course sage, remportait le Trophée GT2 devant Adam / Campbell et Mouez / Prunet.

Après deux ans d’attente, Ancel et Goubet remportaient leur première victoire en Coupe de France GT FFSA devant Gaillard / Mitieus et David / Balandras. Ancel et Goubet profitaient des abandons de Peyroles / Guiod et Charriol / Beroujon pour engranger de gros points qui leur permettent de prendre les commandes du classement général de la Coupe.

Réactions

Alain Prost : ” Nous sommes ravis de participer à ce Championnat à la fois sympathique et très relevé. C’était une course d’attaque et de stratégie ; il fallait penser à préserver l’auto. L’opposition était très intéressante avec Policand et Alexander-David puis Jean-Pierre a bien terminé la course.
S’il y a un endroit où nous voulions l’emporter, pour le côté symbolique, c’est bien ici. Ce circuit représente beaucoup pour nous ; gagner 26 ans après pour Jean-Pierre et 24 ans après pour moi représente vraiment quelque chose de fort ; nous sommes trés émus et bien entendu très heureux.
Notre but premier est de nous faire plaisir et le plaisir est encore plus fort lorsque cela se termine par une victoire disputée. Nous serons au Val de Vienne fin juin, notre but maintenant est d’en gagner d’autres ! “

CHRISTIAN_DEMIGNIEUX_-_THIERRY_RABINEAU.jpgpodium2.jpg

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Donec Aliquam mattis ut ante. Phasellus Curabitur facilisis adipiscing