Lamborghini Huracan STO, voiture de course pour la route

par Vincent Royer

Dérivée des Lamborghini Huracan de compétition Super Trofeo EVO et GT3 EVO, l’Huracan STO est plus qu’une supersportive, c’est une voiture de course conçue et homologuée pour la route.

La Lamborghini Huracan s’illustre sur les circuits avec les modèles de compétition Super Trofeo EVO et GT3 EVO. Lamborghini propose aujourd’hui une version conçue pour la route de l’Huracan, mais basée sur son expérience en compétition et dérivée de ces modèles de courses. Dénommée Huracan STO, pour Super Trofeo Omologata, elle reprend le moteur V10 atmosphérique de l’Huracan EVO et de la super Trofeo.

Sous le capot on retrouve donc 640 chevaux et un couple de 565 Nm disponible à 6500 tr/mn. Le reste est modifié : empattement plus important, bague de suspension plus rigide, barres de stabilisation spécifiques et MagneRide 2.0. Calibré pour une sensation de course, le moteur est plus réactif avec une perception directe de contrôle des gaz et une amélioration de la netteté du son du moteur à haut régime. Les changements de rapports sont aussi plus rapides. Quant aux roues arrière, elles sont directrices, améliorant la vitesse de passage en virages.

L’Huracan STO passe de 0 à 100 km/h en 3 secondes, et à 200 km/h en 9 secondes. La vitesse de pointe dépasse les 310 km/h.

Une esthétique optimisée pour l’efficacité

Esthétiquement, l’Huracan STO est le résultat d’une collaboration entre les services de Recherche et développement, la Squadra Corse et le Centro Stile de la marque. Chaque élément a été conçu pour améliorer les performances.

Ainsi, le capot avant, les ailes et le pare-chocs avant ne constitue qu’un seul élément, dénommé cofango, mélange de cofano -capot- et parafango -aile-. Une conception inspirée de la mythique Miura ou de la plus récente Sesto Elemento. Léger, cet élément permet également un accès rapide.

Les nouveaux conduits d’air sous le capot augmentent le flux d’air à travers le radiateur central pour augmenter le refroidissement du moteur tout en générant une déportance. Le nouveau bouclier avant dirige le flux d’air vers le bas de caisse et le diffuseur arrière.

Le cofango permet également de pousser l’air sur le dessus des ailes avant, dotées de déflecteurs, là aussi pour maximiser le flux d’air sortant du passage de roue. La pression y est ainsi réduite et la déportance avant augmentée.

A l’arrière, une prise d’air NACA intègre l’aile arrière pour refroidir le moteur et réduire de 30% les pertes de pression statique. La capot arrière comporte lui aussi une prise d’air et des déflecteurs gèrent le flux d’air en fonction des besoins de régulation de la température du moteur et de la sortie d’échappement.

Un “aileron de requin” est également intégré au capot arrière pour améliorer les capacités dynamiques de l’Huracan STO, notamment dans les virages. Grâce à un déflecteur, la partie avant de l’aileron peut pivoter dans trois positions pour améliorer la déportance arrière. L’équilibre aérodynamique de la voiture peut ainsi fluctuer de 13% selon les conditions de conduite.

Les freins CCM-R Brembo améliorent la puissance de freinage maximale de 25% et une conductivité thermique quatre fois plus élevée. Des prises d’air et des déflecteurs optimisent leur refroidissement.

Au final, ces améliorations permettent à l’Huracan STO d’afficher le plus haut niveau de déportance de sa catégorie avec le meilleur équilibre aérodynamique pour une propulsion. L’efficacité du flux d’air est amélioré de 37% et la déportance de 53% par rapport à l’Huracan Performante.

Gain de poids

Qui dit compétition dit aussi allégement. L’Huracan n’y coupe pas notamment grâce à l’utilisation de la fibre de carbone dans plus de 75% de ses panneaux extérieurs. Pour l’aile arrière, c’est la technique de sandwich en fibre de carbone qui a été retenue, la même qu’en aérospatial. L’Huracan STO utilise ainsi 25% de matériaux en fibre de carbone en moins pour la même rigidité structurelle. Avec 1339 kg sur la balance, c’est un gain de 43 kg par rapport à l’Huracan Performante !

Le pare-brise est lui aussi plus léger, de 20% ! Quand aux jantes, elles sont en magnésium et chaussées de pneus Bridgestone Potenza sur mesure.

Trois modes de conduite Anima

Pour être à l’aise partout, au quotidien comme sur piste, l’Huracan STO dispose de trois modes de conduite : STO, Trofeo et Pioggia. Le mode normal est le mode STO. Tout est optimisé pour toutes les conditions de route avec un réglage de suspensions adéquat. L’ESC peut être désactivé.

Le mode Trofeo fait la part belle à la conduite sur piste avec une configuration garantissant les meilleures performances. Un nouvel algorithme d’estimation de la température des freins Brake Temperature Monitoring (BTM) permet de vérifier en permanence la température du système de freinage et de gérer son usure.

Enfin, le mode Pioggia, pour pluie, optimise l’antipatinage, le couple, les roues directrices et l’ABS pour une conduite sur sol mouillé.

Alcantara et fibre de carbone dans l’habitacle

A l’intérieur, ambiance course là-aussi. Fibre de carbone, et notamment sièges Sport, tout en fibre de carbone. Les tapis de sol sont remplacés par des tapis en fibre de carbone, les panneaux de portes allégés sont en fibre de carbone et reçoivent une serrure comme système d’ouverture. L’Alcantara est également omniprésent.

Les ceintures de sécurité sont à quatre points et le coffre avant est conçu pour le rangement des casques. Enfin, un arceau arrière conçu par Akrapovic, en alliages de titane, vient compléter l’ambiance course.

Le HMI de l’écran tactile offre de nouveaux éléments graphiques et dispose d’un système de télémétrie connecté pour surveiller et enregistrer ses performances sur circuit.

Les premières livraisons auront lieu au printemps 2021. Pour cela il faudra débourser 249 412 euros hors taxes et hors options. C’est 65 378 euros de plus que l’Huracan EVO.

En images

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

justo libero commodo elit. eleifend felis id lectus
Toute l'actualité

Abonnez-vous gratuitement !

Chaque vendredi, toute l’actualité de l’automobile italienne par mail !