Charles Leclerc réveille les rues de Maranello

par Vincent Royer

Pour marquer la reprise du Championnat du Monde de Formule 1 2020, ou plutôt son début, Charles Leclerc a rallié l’usine de Maranello à la piste de Fiorano au volant de la SF1000 ce matin. Un réveil original pour la ville de Maranello.

La dernière fois que la SF1000 avait roulé, c’était lors des essais hivernaux de Barcelone, avant la crise sanitaire du coronavirus. Depuis le championnat du monde de Formule 1 a connu de nombreuses modifications et annulations. Sa reprise, ou plutôt son début, aura finalement lieu le 3 juillet prochain, en Autriche.

Pour célébrer cette reprise, Charles Leclerc a symboliquement traversé la ville de Maranello à l’aube hier matin, au volant de sa monoplace. Une traversée entre l’usine de Maranello et la piste d’essais de la Scuderia Ferrari à Fiorano qui a donné lieu à une vidéo en caméra embarquée. Une vidéo bien plus réussie et passionnante que le court métrage réalisé par Claude Lelouch avec Ferrari et le même Charles Leclerc et dévoilé il y a quelques jours.

« Normalement, je n’aime pas me lever tôt, mais ce matin, il y avait une bonne raison de le faire, explique dans un communiqué le jeune pilote monégasque. Peut-être que quelques personnes ont été réveillées, mais c’était génial de conduire à travers les rues de Maranello dans la SF1000. C’était excitant de remonter dans la voiture aujourd’hui, en particulier sur un itinéraire si spécial. Etre de retour dans le cockpit, c’était comme rentrer à la maison. »

Itinéraire évocateur

Il faut dire que l’itinéraire était hautement symbolique. Charles Leclerc a démarré sa SF1000 de l’Officina Classiche, en plein cœur de l’usine historique de Maranello. C’est là qu’était implanté jusqu’à peu le département course de la Scuderia. Le pilote est donc sorti par la même porte qu’Enzo Ferrari le 12 mars 1947, dans la première voiture à porter son nom, la 125 S.

Charles Leclerc est ensuite passé devant la Gestione Sportiva, lieu où toutes les Formule 1 de la Scuderia ont été conçues, construites et développées depuis 2015. Au volant de sa monoplace il est ensuite passé devant le Musée Maranello, bâtiment qui abrite quelques-unes des plus belles Ferrari construites depuis 73 ans.

Enfin, l’escapade s’est terminée sur la piste de Fiorano. Ce matin Charles Leclerc est devenu le premier pilote de l’ère moderne à avoir traversé les rues de Maranello au volant d’une Formule 1.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

ut at leo. leo ipsum id felis vel, velit, odio