Jean-Philippe Imparato annonce la nouvelle organisation globale d’Alfa Romeo

par Vincent Royer

Quelques jours après la présentation et la publication des résultats financiers de PSA et FCA, Jean-Philippe Imparato, le nouveau patron d’Alfa Romeo depuis la naissance de Stellantis, vient de présenter la nouvelle organisation globale de la marque.

Si le groupe Stellantis, né de la fusion de PSA et FCA en janvier dernier, part sur de bonnes bases après la publication de ses résultats financiers plus tôt dans la semaine, on ne peut pas dire que se soit grâce à Alfa Romeo. Même la petite Lancia Ypsilon, vendue uniquement en Italie, affiche un nombre d’exemplaires vendus en 2020 plus élevé que l’ensemble des ventes Alfa Romeo en Europe ! Il faut dire qu’Alfa Romeo ne dispose plus que de deux modèles au catalogue, la Giulia et le Stelvio, après l’arrêt de la Giulietta et de la 4C. Deux modèles qui seront rejoints d’ici 2022 par deux SUV, le Tonale, et un petit SUV 100 % électrique qui pourrait s’appeler Brennero.

Il est donc impératif d’apporter du changement pour sauver la marque, une marque qui malgré ses ventes plus que modestes, conserve son image intacte. C’est ainsi que le jour même de la fusion de PSA et FCA, un nouveau patron a été nommé à la tête de la marque, Jean-Philippe Imparato, jusqu’alors patron de la marque Peugeot. Et la réorganisation continue d’avancer puisque Jean-Philippe Imparato vient d’annoncer six nominations.

Nous sommes heureux d’annoncer notre nouvelle organisation mondiale, a-t-il déclaré. Une équipe composée de personnes aux compétences et aux parcours différents, pleinement engagées, avec une authentique passion pour cette fantastique marque. Le point de départ d’un voyage passionnant.

Daniel Guzzafame, nouveau responsable des produits Alfa Romeo

Daniel Guzzafame, responsable des produits Alfa Romeo

Première nomination, celle de Daniel Guzzafame, comme nouveau responsable des produits Alfa Romeo. Il dépendra directement de Jean-Philippe Imparato.

Titulaire d’un double master en ingénierie et d’un executive MBA, il a rejoint le groupe FCA en 2006 où il a notamment été responsable de la qualité au niveau mondial.

Il connait bien la marque Alfa Romeo puisqu’en 2015 il a intégré le projet Giorgio, nom de code pour la plate-forme des Giulia et Stelvio. En 2016, il est devenu responsable de la qualité du développement des produits pour Alfa Romeo et Maserati.

Depuis 2019, il était responsable du portefeuille de produits et de la planification des produits Alfa Romeo pour la région EMEA.

Arnaud Leclerc, nouveau responsable de la stratégie et de la performance de la marque Alfa Romeo

Jusqu’à présent directeur général de Fiat Chrysler Automobiles Royaume-Uni et Irlande, et depuis un an également directeur d’Alfa Romeo pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA), Arnaud Leclerc a été nommé responsable de la stratégie et de la performance de la marque Alfa Romeo.

Titulaire d’une maîtrise en économie et marketing, il a rejoint le groupe FCA en 2018. Il a été auparavant responsable du marketing pour l’Europe du Sud chez Honda, responsable des prix et des produits chez PSA avant d’y être coordinateur européen pour le Danemark, la Norvège, la Suède, le Portugal et la Slovénie. En 2008, il était nommé directeur général de Citroën en Croatie et dans les pays nordiques en 2011. Puis directeur général de Citroën au Royaume-Uni et directeur du développement de la marque DS ainsi que directeur adjoint du groupe PSA au Royaume-Uni.

Arnaud Leclerc, responsable de la stratégie et de la performance de la marque Alfa Romeo

Il dépendra directement de Jean-Philippe IMPARATO, directeur général de la marque Alfa Romeo.

Erica Valeria Ferraioli, nouvelle responsable des prix Alfa Romeo & Lancia

Erica Valeria Ferraioli, responsable des prix Alfa Romeo & Lancia

Troisième nomination, celle d’Erica Valeria Ferraioli, au poste de responsable des prix Alfa Romeo & Lancia. Elle sera sous la responsabilité de Jean-Philippe Imparato pour Alfa Romeo, et de Luca Napolitano, directeur général de la marque Lancia, pour Lancia.

A 38 ans, elle est diplômée en communication, avec un master en administration des affaires. Elle travaille dans le secteur automobile depuis 2007, où elle a débuté chez Lamborghini.

Elle rejoint ensuite le groupe Fiat Chrysler Automobiles en 2011. Elle a été responsable de la tarification des Jeep et des Alfa Romeo dans la région EMEA, responsable du développement commercial chez Abarth puis chez Fiat, et ensuite responsable de la planification des ventes pour la région EMEA.

Depuis 2019, elle était responsable de l’intelligence économique et des processus commerciaux de FCA pour la région EMEA.

Roberta Zerbi, nouvelle responsable d’Alfa Romeo & Lancia Europe

Roberta Zerbi, diplômée d’un MBA de l’université de Warwick, a été nommée responsable d’Alfa Romeo & Lancia Europe.

Elle a commencé chez Ford, où elle a notamment été responsable de la communication marketing sur le marché italien et responsable régional de la marque au siège britannique. Elle a ensuite été directrice régionale pour l’Europe de l’Est et la Russie de Toyota, après en avoir dirigé le showroom phare à Paris.

Elle rejoint le groupe FCA en 2011 comme directrice du marketing produit pour la marque Fiat, puis comme responsable de la planification du marketing et de l’optimisation de la marque. Directrice du marketing et de la communication dans le centre d’affaires en Italie, elle a ensuite été directrice d’Alfa Romeo et de Jeep Country Manager. Depuis 2017, elle était responsable de la marque Alfa Romeo pour la région EMEA, puis responsable de la division numérique multimarque et CRM pour la région FCA EMEA.

Elle sera sous la responsabilité de Maxime PICAT, directeur de l’exploitation pour l’Europe élargie, de Jean-Philippe Imparato pour Alfa Romeo, et de Luca Napolitano pour Lancia.

Larry Dominique, responsable d’Alfa Romeo Amérique du Nord

Pour la cinquième nomination nous traversons l’Atlantique, puisque c’est le poste de responsable d’Alfa Romeo Amérique du Nord que reçoit Larry Dominique.

Il dépendra hiérarchiquement de Mark Stewart, directeur général Amérique du Nord, et fonctionnellement à Jean-Philippe Imparato, directeur général de la marque Alfa Romeo.

Titulaire d’une maîtrise en génie électrique de la Lawrence Technological University du Michigan, il a été responsable des essais et du développement des composants électroniques de General Motor de 1984 à 1987. De 1987 à 1989, il a travaillé pour Chrysler M.C. comme responsable du contrôle qualité pour les fournisseurs de l’usine. De 1989 à 2000, c’est chez Nissan qu’il occupe plusieurs postes à responsabilité, notamment celui de responsable de la conception électrique au sein du département de recherche et développement.

Il a également été de 2000 à 2005 directeur en chef des produits pour les camions et les SUV, et de 2006 à 2011 vice-président pour l’Amérique du Nord.

De 2011 à 2015, il a été président de l’Automotive Lease Guide aux États-Unis.

Il a rejoint PSA en 2017, comme président et directeur général en Amérique du Nord.

Massimiliano Trantini, nouveau responsable d’Alfa Romeo en Chine

Ultime nomination du jour, celle de Massimiliano Trantini comme nouveau responsable d’Alfa Romeo en Chine, sous la responsabilité de Grégoire Olivier, directeur général de la Chine, et fonctionnellement de Jean-Philippe Imparato.

Titulaire d’un Master of Science en gestion du changement de l’Université d’Oxford-Said Business School, il a commencé sa carrière chez FCA en 1997, comme ingénieur d’essai avant d’être nommé responsable des achats pour FIAPL – la joint-venture entre FCA et Tata Motors.

Il est nommé en 2010 directeur national pour les technologies de transmission de Fiat en Chine, puis a dirigé Hangzhou Iveco Automobile Transmission en tant que directeur général.

Depuis 2019, il était président de GAC FCA, la joint-venture entre FCA et GAC Group, et directeur général de FCA APAC.

Sa nomination à la tête d’Alfa Romeo Chine vient s’ajouter à son poste de président de GAC FCA.

Vacance en Marketing et Communication

Malgré ces six nominations, quelques fonctions restent encore vacantes, comme celles en marketing et communication qui seront temporairement sous la responsabilité directe de Jean-Philippe Imparato, le PDG de la marque Alfa Romeo.

2 commentaires

bernard D ANGELO 7 mars 2021 - 17:58

ALFA ROMEO semble vouloir investir le secteur des compactes voir petites avec les SUV TONALE et futur BRENERO, mais est ce la bonne stratégie ? au regard de l’image d’ALFA qui a encore un sens pour le moment, ne serait il pas plus intelligent de concentrer les efforts vers le haut de gamme, avec des synergies possibles de composants tel que l’excellente plateforme giorgio et des moteurs performants, rivaliser avec des marques comme BMW se fera plus vers le haut de gamme et limitera ainsi une concurrence, beaucoup plus rude sur les segments de milieu de gamme

Répondre
Vincent Royer 9 mars 2021 - 19:09

A voir. Ce qui est sûr c’est que la gamme a besoin d’être étoffée. Est-ce que se “limiter” au haut de gamme suffira à Alfa Romeo à reprendre la place qu’elle devrait avoir ? Quand on voit qu’en 2020 Lancia a vendu plus d’Ypsilon sur un seul marché qu’Alfa Romeo de voitures en Europe… Proposer des remplaçantes aux Giulietta et Mito ne semble pas déraisonnable.

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

A lire également

Toute l'actualité

Abonnez-vous gratuitement !

Chaque vendredi, toute l’actualité de l’automobile italienne par mail !